LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Mme Du Deffand, une amie des philosophes des Lumières, affirme que « philosopher, c’est secouer le joug de l’autorité ». Dans quelle mesure cette définition peut-elle s’appliquer à la littérature et plus générale ?

Dissertation : Mme Du Deffand, une amie des philosophes des Lumières, affirme que « philosopher, c’est secouer le joug de l’autorité ». Dans quelle mesure cette définition peut-elle s’appliquer à la littérature et plus générale ?. Recherche parmi 250 000+ dissertations

Par   •  16 Février 2021  •  Dissertation  •  1 295 Mots (6 Pages)  •  24 Vues

Page 1 sur 6

Corrigé de la dissertation (DAEU blanc)

Mme Du Deffand, une amie des philosophes des Lumières, affirme que « philosopher, c’est secouer le joug de l’autorité ». [joug = contrainte, poids].

Dans quelle mesure cette définition peut-elle s’appliquer à la littérature et plus généralement à l’art ? Vous proposerez un raisonnement organisé, agrémenté d’exemples variés puisés dans les textes étudiés en cours mais aussi dans vos connaissances personnelles

Analyse du sujet :

Contexte : Les Lumières= XVIIIe marqué par la participation des philosophes dans la contestation du pouvoir. Il faut évidemment penser à Montesquieu, Voltaire, Diderot, Rousseau notamment, comme philosophes et hommes de lettres. Mais aussi à d’autres auteurs du XVIIIe comme Beaumarchais par exemple. Mais le sujet vous invite à élargir le champ des siècles de référence. Il ne faut pas se limiter à la période de la citation.

Reformulation et définition des termes du sujet :

Joug = sens propre, matériel = pièce de bois que l’on met sur la tête des bœufs pour les atteler, tirer une charrue. Il s’agit donc d’un objet lourd, qui empêche d’être libre de ses mouvements, qui contraint l’animal, le force à aller dans une direction choisie.

Joug = sens figuré : poids, contrainte imposée, symbole de tout ce qui entrave, freine ou gêne la liberté, l'épanouissement, le progrès. Expressions « mettre/tenir sous le joug, imposer un joug…secouer le joug ».

Secouer le joug, c’est donc vouloir s’affranchir d’une domination, quitter une tutelle qui oppresse. Le joug devient donc synonyme de tutelle, asservissement, servitude, soumission, esclavage… De secouer à briser, il n’y a qu’un pas. Secouer le joug, c’est aussi remettre en question des idées reçues, une vision sclérosée du monde, exercer son esprit critique…

« Le joug de l’autorité ». Quelle autorité ? Mme Du Deffand parle en femme du XVIIIe vivant dans une monarchie absolue de droit divin. Ce qui place donc la citation dans le cadre d’un contexte politique oppressif, tyrannique, autorité religieuse aussi. Il s’agit dès lors de lutter, résister à une autorité… On peut penser à la censure notamment.

Mais « autorité » peut s’entendre plus largement au sens de cadre. L’autorité artistique peut être celle d’une académie, de règles édictées et héritées… Autorité morale…

Problématique : Le sujet évoque ainsi l’art dans son rapport au pouvoir, à l’autorité. Rapport de contestation c’est-à-dire engagé. Il interroge plus largement le rôle de l’art dans la société, notamment au niveau politique pris au sens étymologique, c’est-à-dire dans la cité. Quels sont alors les rapports entre art et autorité ? Rapport de collaboration ou de soumission vis-à-vis de l’Autorité, voire d’une autorité quelle qu’elle soit…

OPTION 1 :

L’art contestataire= qui secoue frontalement le joug d’une autorité

Contestation d’une tutelle politique. Art : une réflexion au service d’une émancipation de l’esprit. La philosophie, en ce qu’elle invite à l’esprit critique, a considérablement influencé la littérature du XVIIIe. Les philosophes de cette période étant parallèlement de grands écrivains, ils mettaient leur art au service d’une contestation du pouvoir. Il en va ainsi de l’Encyclopédie qui appliquait l’adage kantien « ose te servir de ton propre entendement », c’est-à-dire ton esprit critique. Nombre d’articles y sont contestataires. On peut penser également à l’article « Torture » du Dictionnaire philosophique de Voltaire. Dans Les Lettres persanes, Montesquieu remet en cause le pouvoir absolu « l’âme du souverain est un moule qui donne sa forme à toutes les autres ». Le regard de l’écrivain invite à secouer le joug politique. Beaumarchais secoue également l’autorité politique de manière frontale avec la tirade contestataire de Figaro dans sa pièce éponyme remettant en cause le système social de l’Ancien régime « vous vous êtes donnés la peine de naître, rien de plus » lance-t-il à destination du comte dans son célèbre monologue.

Contestation d’une tutelle académique. Il s’agit de s’affranchir du poids des règles. Le romantisme peut ainsi être associé à une « révolution artistique » dans

...

Télécharger au format  txt (8.6 Kb)   pdf (45.2 Kb)   docx (11.4 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com