LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dissertation sur le Bourgeois gentilhomme de Molière

Dissertation : Dissertation sur le Bourgeois gentilhomme de Molière. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  21 Septembre 2022  •  Dissertation  •  955 Mots (4 Pages)  •  26 Vues

Page 1 sur 4

DISSERTATION BOURGEOIS GENTILHOMME (PROPRE)

Molière (1622- 1673) est un dramaturge français à l’origine de nombreuses œuvres célèbres de la littérature française. Il a notamment écrit Le Bourgeois gentilhomme en 1669. Nous nous interrogerons sur les intentions de Molière dans sa pièce Le Bourgeois gentilhomme. Nous organiserons notre propos en trois moments : tout d’abord, nous montrerons, comment, à travers M. Jourdain, Molière a voulu brosser le portrait d’un vaniteux ; puis nous évoquerons la complexité du personnage inventé par le dramaturge ; enfin nous parlerons de la grandeur du talent de Molière : c’est le sens du stratagème par Covielle.

Dans cette première partie, nous brosserons le portrait d’un vaniteux.  Nous étudierons le ridicule des prétentions de M. Jourdain. Nous observons, dès le début de la pièce, avec les leçons des différents maîtres, Monsieur Jourdain fait preuve d'une ignorance sans nom. En vérité, il cherche à ressembler, seulement en apparence aux « gens de qualité », que ce soit moralement ou même physiquement, comme on peut le voir avec un de ses répliques « […] je me fais habiller aujourd’hui comme les gens de qualité » (l.2-3 p.29). Cela montre qu’il accorde beaucoup d’importance au fait de paraître comme les gens de qualité.

M. Jourdain fait également preuve de ridicule à propos de sa liaison avec Dorimène : liaison qui d’ailleurs n’est en réalité qu’une habile manipulation de Dorante. En effet, le comte se moque bien du bourgeois : les cadeaux que ce dernier offre à la marquise, Dorante les offres en son propre nom. Mais M. Jourdain n’y voit que du feu et se laisse berner. Dans la scène 16 de l’acte III, il y a une rencontre directe entre Dorimène, accompagnée de Dorante et M. Jourdain. Ce dernier veut parler du diamant offert à la marquise mais Dorante l’en empêche : « Comment ? gardez-vous-en bien : cela serait vilain à vous ; et pour agir en galant homme, il faut que vous fassiez comme si ce n’était pas vous qui lui eussiez fait ce présent. » (l.1-4 p.161). En fait, Dorante ne veut pas se faire démasquer.

 Evoquons à présent l’intrigue amoureuse de la pièce, dans laquelle M. Jourdain va faire preuve d’une absurdité presque risible. De fait, Cléonte souhaite épouser Lucile, la fille de M. Jourdain. Il fait sa demande auprès de ce dernier mais il refuse car Cléonte n’est pas gentilhomme. C’est là qu’est toute l’aberration de l’argument du bourgeois car lui-même n’est pas gentilhomme ! Mme Jourdain va justement le souligner dans cette réplique : « Que voulez-vous donc dire avec votre gentilhomme ? est ce que nous sommes, nous autres, de la côte de saint Louis ? » (l.8-10 p.148). M. Jourdain refuse ce mariage pour une raison que lui-même ne respecte pas. Quelle ironie ! C’est à travers ce bref portrait d’un vaniteux que nous pouvons voir tout le côté burlesque de sa personnalité.

Dans cette seconde partie, nous parlerons de la complexité du personnage inventé par Molière. M. Jourdain malgré sa naïveté et ses prétentions, reste ambitieux. Effectivement, il est toujours à la recherche du titre de gentilhomme malgré le fait que ses proches se moquent de lui. Il ne perd pas la face malgré les railleries et continue de suivre sa « lubie ».

M.Jourdain est un homme ridicule et vaniteux. Cependant, il est empreint d’une grande sincérité, dans ses actes comme dans ses paroles. Il ne ment pas sur ce qu’il pense et il est d’une franchise exemplaire. S’il a bien une qualité c’est celle-là.

...

Télécharger au format  txt (5.9 Kb)   pdf (40.1 Kb)   docx (8.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com