LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Droit Adm

Dissertation : Droit Adm. Recherche parmi 224 000+ dissertations

Par   •  1 Mars 2013  •  1 006 Mots (5 Pages)  •  665 Vues

Page 1 sur 5

BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR

Né le 27 Janvier 1934 à Paris, diplômé de l’École Normale Supérieure, agrégé de philosophie en 1958, Maître de Conférence à la faculté des lettres de Bordeaux en 1964, directeur du Centre d’Etudes Sociologiques de 1969 à 1972 puis du Groupe d’études des méthodes de l’analyse sociologique jusqu’en 1998, Raymond Boudon est professeur à l’Université Paris VI Sorbonne où il a été nommé en 1967.

Il a été élu le 5 Mars 1990 à l’Institut de France (Académie des sciences morales et politiques) dans la section philosophie et a été transféré par décision de l’Académie du 2 décembre 1999 dans la section Morale et Sociologie. Il est aussi membre de l’Academia Europaea, et à titre étranger de la British Academy, l’ American Academy of Arts and Sciences, la Société Royale du Canada, l’Académie des sciences humaines de Saint-Pétersbourg et de l’Académie des sciences et des arts d’Europe centrale.

Traduit dans de nombreuses langues, c’est un sociologue reconnu non seulement en Europe mais aussi aux Etats-Unis, au Brésil et en Asie.

Ses thèmes de recherche sont la méthodologie, les sciences sociales, la théorie politique et l’épistémologie. Il s’est spécialisé dans les valeurs et normes, la rationalité, et l’idéologie.

COURANT DE RECHERCHE DE L’AUTEUR : L’Individualisme méthodologique contextualisé :

En s’opposant à l’approche holiste des phénomènes sociaux, pour laquelle « le tout explique la partie », Emile Durkheim pense que « l’individualisme, la libre pensée ne datent ni de nos jours, ni de 1789, ni de la réforme, ni de la scolastique, ni de la chute du polythéisme gréco-romain ou des théocraties orientales. C’est un phénomène qui ne commence nulle part, mais qui se développe, sans s’arrêter tout au long de l’histoire ».

Il convient de distinguer au moins trois interprétations de l’individualisme selon que l’on s’attache à caractériser les comportements (individualisme sociologique), à légitimer les normes, les institutions et les choix de valeurs (individualisme éthique) ou à expliquer les processus sociaux (individualisme méthodologique).

Successeur de Max Weber, Raymond Boudon considère que tout phénomène social est l’effet d’actions ou de croyances individuelles compréhensibles, les individus ayant des raisons exprimables de faire ce qu’ils font et de croire ce qu’ils croient, s’insérant ainsi dans le courant de l’individualisme méthodologique. En effet, appréhender les phénomènes sociaux à partir de la logique des comportements individuels est au cœur de ses travaux tels que « L’inégalité des chances » (1973), « Effets pervers et ordre social » (1977), « La logique du social » (1979), « La place du désordre » (1984).

L’individualisme méthodologique (récemment rebaptisé « actionnisme ») dans la suite de Pareto, de Weber et de Tocqueville, est représenté notamment par R. Boudon. Mais, si l’individualisme méthodologique crédite l’acteur social d’un choix autonome et rationnel, il ne nie pas que cet acteur soit limité par un cadre qui le détermine. On parle alors de « l’individualisme méthodologique contextualisé » représenté essentiellement par Raymond Boudon et François Bourricaud et formalisé par eux dans « Le dictionnaire critique de la sociologie

...

Télécharger au format  txt (6.8 Kb)   pdf (88.5 Kb)   docx (10.5 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com