LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Biographie de Benjamin Constant de Rebecque

Fiche : Biographie de Benjamin Constant de Rebecque. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  24 Février 2013  •  Fiche  •  598 Mots (3 Pages)  •  595 Vues

Page 1 sur 3

A. Biographie

Benjamin Constant de Rebecque, est né à Lausanne le 25 octobre 1767. Il est le fils de Louis-Arnold-Juste Constant de Rebecque (colonel dans un régiment suisse au service de la Hollande) et d'Henriette-Pauline de Chandieu (morte un mois après sa naissance) ; une famille de descendant de réfugiés huguenots du début du siècle. Benjamin fut presque toute sa vie voué à lui-même et soumis à l’autorité excessive de son père. Très tôt son père le confia à des précepteurs médiocres, ridicules, pédants, et parfois même violents. Après ses études, le jeune homme fut régulièrement appelé par celui-ci à faire des voyages afin de remplir différentes missions.

Républicain et engagé en politique depuis 1795, il devient sous le Consulat le chef de l'opposition libérale dès 1800. Élu député en 1818, il le sera encore à sa mort en 1830. Chef de file de l'opposition libérale, connue sous le nom des « Indépendants », il est l'un des orateurs les plus en vue de la Chambre des députés et défend le régime parlementaire.

C’est un romancier, homme politique, et intellectuel français. Avant d'être philosophe, Constant fut un lecteur passionné et un écrivain. Il avait une excellente connaissance de la philosophie et du romantisme allemand. Il entra en 1796, dans une vive polémique avec le philosophe de Koenigsberg qui soutenait que dire la vérité était un devoir moral indépendant du contexte. Il fut également le lecteur de nombreux libéraux français dont Voltaire et des écrits de Condillac.

Constant écrivit de nombreux essais sur des questions politiques ou religieuses mais aussi des romans psychologiques sur le sentiment amoureux comme Le Cahier rouge (1807), où se retrouvent des éléments autobiographiques de son amour pour Madame de Staël, et Adolphe (1816). Il est connu aussi pour son abondante correspondance et son journal intime.

Suivant son père constamment en voyage, il achève ses études en Bavière, puis en Écosse. Il passe la plus grande partie de sa vie en France, en Suisse et en Grande-Bretagne. En 1787, il rencontre à Paris Mme de Charrière, avec laquelle il entame une liaison et une longue correspondance. En 1788, il est nommé gentilhomme de la Chambre du Duc à Brunswick où il épouse le 8 mai 1789 Johanne Wilhelmine Luise, baronne de Cramm et dame d'honneur de la duchesse de Brunswick.

En 1792, toujours à Brunswick, il envisage de se marier avec une femme mariée, Charlotte de Hardenberg, fille d'un conseiller de légation et nièce de Hardenberg. En Suisse, l’idée du mariage s’estompe. Charlotte se remarie à Brunswick avec un émigré français dont elle divorcera par la suite. Benjamin, entre temps, entretiendra une liaison ardente avec Germaine de Staël en Suisse. Le 5 juin 1808, Benjamin et Charlotte se marient en secret. Ils demeureront tous les deux époux jusqu’à leur mort. En 1800, il rencontre Anna Lindsay avec qui il entretiendra une violente passion. Il s’éprendra aussi d’autres femmes par la suite comme Amélie Fabri ou Mme Récamier. Il vécut donc toute sa vie en étant partagé entre les différentes passions qui le tiraillaient.

Au niveau politique, il fut nommé au Tribunat de Paris en 1799, puis député de la Sarthe en 1819 et de paris en 1824.

Benjamin

...

Télécharger au format  txt (3.7 Kb)   pdf (64.7 Kb)   docx (9.3 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com