LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse de la scène 8 Acte III de la tragédie Andromaque de Jean Racine

Rapports de Stage : Analyse de la scène 8 Acte III de la tragédie Andromaque de Jean Racine. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  13 Janvier 2013  •  1 553 Mots (7 Pages)  •  4 859 Vues

Page 1 sur 7

Commentaire littéraire d’Andromaque, de l’acte III, scène 8, du vers « Dois-je les oublier » au vers 1011 « asservis » de Racine

Dois-je les oublier, s’il ne s’en souvient plus ?

Dois-je oublier Hector privé de funérailles,

Et traîné sans honneur autour de nos murailles ?

995 Dois-je oublier son père à mes pieds renversé,

Ensanglantant l’autel qu’il tenait embrassé ?

Songe, songe, Céphise, à cette nuit cruelle

Qui fut pour tout un peuple une nuit éternelle.

Figure-toi Pyrrhus, les yeux étincelants,

1000 Entrant à la lueur de nos palais brûlants,

Sur tous mes frères morts se faisant un passage,

Et de sang tout couvert échauffant le carnage.

Songe aux cris des vainqueurs, songe aux cris des mourants,

Dans la flamme étouffés, sous le fer expirants.

1005 Peins-toi dans ces horreurs Andromaque éperdue :

Voilà comme Pyrrhus vint s’offrir à ma vue ;

Voilà par quels exploits il sut se couronner ;

Enfin voilà l’époux que tu veux me donner.

Non, je ne serai point complice de ses crimes ;

1010 Qu’il nous prenne, s’il veut, pour dernières victimes.

Tous mes ressentiments lui seraient asservis.

Introduction :

Jean Racine, grand dramaturge classique français du XVIIème siècle est l’auteur d’Andromaque. Grâce à cette tragédie en cinq actes, écrite en 1667, Racine devient célèbre. Andromaque, titre éponyme, fait référence à la guerre de Troie, se rapportant aux anciens. A cette époque, le classicisme triomphe. L’extrait proposé est situé dans l’acte III, scène 8. Andromaque entretient une discussion avec Céphise, sa confidente. L’héroïne, veuve toujours fidèle à Hector, son mari mort durant la guerre, est en plein doute et en quête de solutions face à l’ultimatum de Pyrrhus, l’assassin de son mari et l’homme qui l’aime. Quel est l’enjeu de son choix ? Dans un premier temps, nous étudierons la structure de la tirade ; pour ensuite voir comment Andromaque apparaît comme une héroïne tragique.

I La structure de la tirade

a) les rimes, types de vers, rythmes des vers

Cette tirade se présente sous forme classique. En effet, de nombreuses rimes suivies ou plates apparaissent. Nous pouvons citer les mots « funérailles » s’associant avec « murailles », « renversé » avec « embrassé », « cruelle » avec « éternelle », « étincelants » et « brûlants ». Cette tirade proposée a été entièrement écrite en vers et en rimes. Cela nous permet de nous situer dans une pièce de théâtre de forme classique. Mais ce n’est pas ces seuls éléments qui nous permettent de comprendre la structure de la tirade, pour ainsi en déduire qu’elle est très classique. Intéressons-nous aux types de vers ; il s’agit, en effet, d’alexandrins, donc des vers composés de 12 syllabes. Les rythmes des vers, dont cinq sont composés de césures et d’hémistiches ainsi que le type des vers, nous montrent à quel point la convention littéraire à l’époque était respectée. On trouve des hémistiches aux vers 992, 999, 1003, 1004 et 1010. Les virgules marquent les césures, délimitant les hémistiches, délimités par six syllabes. La règle de bienséance et de vraisemblance est bien respectée. La pièce ne choque pas le spectateur, puisqu’il n’y a pas de mort, où, en tout cas, la mort est racontée par le biais d’intervenant… et elle semble vraisemblable.

b) importance de la tirade dans une pièce tragique

Cette longue réplique permet de marquer une pause dans le dialogue avec Céphise. Cela permet ainsi à Andromaque d’exprimer ses sentiments, d’exposer sa décision et de montrer à quel point son choix va être difficile. Nous pouvons citer : « dois-je oublier », prononcé à trois reprises. Cette anaphore crée le doute, la peur, l’incertitude face à sa décision. Elle devra donc choisir entre

...

Télécharger au format  txt (8.7 Kb)   pdf (100.4 Kb)   docx (11.5 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com