LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Biographie de Rimbaud

Dissertation : Biographie de Rimbaud. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  28 Février 2019  •  Dissertation  •  1 705 Mots (7 Pages)  •  207 Vues

Page 1 sur 7

I) Une vie tumultueuse de révoltes

A) Enfant prodige, ado rebel

1. Un avenir brillant déjà prédéfini.

Deuxième d'une famille de cinq enfants, Rimbaud est issu d'une famille bourgeoise traditionnelle et conservatrice de Charleville. Issu d'un père militaire, qui quitte la famille en 1861, il sera éduqué principalement par sa mère, fille de villageois qui donnera à ses enfants une éducation très stricte, rigide et qui sera peu affectueuse avec eux. Ces principes éducatifs forgeront l'auteur et la vie de rébellion et d'opposition du futur poète.

A l'école, Rimbaud est un élève brillant, il obtient plusieurs prix de littérature, mais se détache toujours des auteurs qu'il étudie, qu'il considère comme trop banal, à l'exception de Baudelaire, le seul poète voyant, qu'il regarde comme un « Vrai Dieu ». C'est à cette époque qu'il se définit comme « voyant ». Il dis « Je dis qu'il faut être voyant, se faire voyant ». Cela se caractérise par un long, immense et raisonné dérèglement de tous sens. Cette notion de dérèglement lui vient de Baudelaire , son idole, mais il entend tout de même dépasser ce maître.

En 1870, la France entre en guerre contre la Prusse, et Rimbaud arrête ses études à Charleville et fugue à Paris, pour assister aux suites de la guerre et entamer réellement sa carrière dans la littérature. Il se réfugie au café Dutherme où il va rencontrer Théodore de Banville, mais surtout Verlaine.

2. Une opposition générale.

A cette période, Rimbaud est convié aux « Vilains Bonshommes », un groupe d'écrivains où il écrit « le Bateau ivre » qui a un grand succès auprès des membres des Vilains Bonshommes. Rimbaud est admiré pour sa maîtrise à son jeune âge, mais malheureusement, la présence du prodige dans ce groupe d'auteurs ne sera que de courte durée, car sa personnalité provocante choque, ainsi que son opposition aux rites littéraires qui le fait entrer en conflit avec les membres du groupe privé.

Ce goût pour la révolte n'est pas arrivé à son adolescence, en effet, dès son enfance, Rimbaud exprimait déjà une grande colère et une forte opposition, et notamment contre l'ordre social et la religion. Cette opposition est omniprésente tout au long de sa vie, et ce, dans tous les domaines qui l'entourent ; dès son enfance, il s'oppose à la famille et à l'autorité parentale voire adulte. Il rejette également le pouvoir politique dominant, la morale bourgeoise dans laquelle il a grandi etc...

Mais les domaines dans lesquelles Rimbaud est le plus révolté, sont ceux des conventions sociales de l'époque, il dit à ce sujet « Je n'aime pas les femmes. L'amour est à réinventer, on le sait » dans Une Saison en Enfer, et les traditions, notamment artistiques. Il rejette depuis l'école les leçons de ses prédécesseurs, et qualifie les auteurs traditionnels de « vieillerie poétique ».

B) Des liaisons dangereuses

1. Des débuts chaotiques

En 1870 et lors de son arrivée à Paris, Rimbaud rencontre Verlaine, a qui il avait déjà écrit auparavant 5 poèmes. Ce dernier s'attache rapidement au jeune poète, et suite à leur rencontre, l'invite à vivre avec sa famille, composée de sa femme et de ses enfants ; c'est là le début d'une relation charnelle secrète entre les deux hommes. En 1871, Rimbaud fait déjà scandale dans cette famille, où ses pensées et ses oppositions constantes déplaisent.

En 1872, âgé de 17 ans, Rimbaud part avec Verlaine, qui quitte sa famille et ses enfants pour entamer une vie de bohème avec le jeune homme, entre drogues et alcool. Ils partent pour différentes destination, vagabondent et s’enivrent d'amour et d'alcool.

Cette relation qui n'est plus secrète est à la fois une source d'inspiration, mais aussi une relation tumultueuse qui détruit à petits feux les deux auteurs. En effet, pendant cette période de bohème, Rimbaud entame à la fois l'écriture de Les illuminations et notamment le poème « Matinée d'ivresse » dans lequel il explique avoir trouvé un poison qui représente une illumination continue, poison qui peut être ici l'alcool, la poésie, mais surtout l'amour. Dans ce recueil, on retrouve également « Aube », un poème qui peut sembler décrire les différents voyages entrepris avec son bien aimé.

2. Une fin théâtrale

Cependant, tout n'est pas si rose, car c'est également à cette époque que Rimbaud entame l'écriture d'Une saison en enfer. Cet ouvrage a surtout été rédigé suite à de nombreuses disputes avec Verlaine, et notamment après la nouvelle ampleur qu'a pris cette relation tumultueuse en 1873, lorsque l'histoire entre les deux hommes se termine avec un coup de feu tiré sur Rimbaud par Verlaine. C'est là la fin d'un conte de fées qui n'a jamais été tout rose, ce qui est démontré par les différents poèmes présents dans Une saison en enfer, relatant toutes les expériences traumatisantes, les disputes et la fin de cette liaison dangereuse.

La relation entre Verlaine et Rimbaud a été caractéristiques de la suite de la vie des deux hommes, et notamment celle de Rimbaud. En effet, cela a plongé l'auteur dans une profonde solitude, et qui l'a amené ensuite à s'exiler dans le monde, cette fois seul. La connaissance de l'amour

...

Télécharger au format  txt (10.4 Kb)   pdf (45.5 Kb)   docx (12.2 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com