LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Note de reflexion ME DC1

Mémoire : Note de reflexion ME DC1. Recherche parmi 296 000+ dissertations

Par   •  10 Avril 2023  •  Mémoire  •  4 013 Mots (17 Pages)  •  854 Vues

Page 1 sur 17

[pic 1][pic 2]

[pic 3]


Sommaire 

Introduction

1.présentation des structures

  • FAM
  • DITEP

2.D’une question de départ à l’élaboration théorique d’un accompagnement

  • spécifié du travail éducatif en internat  
  • internat
  • rituel
  • intimité

3. vignettes clinique, une pour chaque stages

  • Caroline en FAM

  • Loïc en DITEP

Conclusion

                                                        

Introduction :

Je suis actuellement en formation de moniteur éducateur à l’IFRASS de Toulouse en voie directe.

J’ai obtenu mon Baccalauréat SAPAT(Service et Aide à la Personne et aux Territoires), et c’est au cours des trois années de lycée que mes choix pour ma vie professionnelle se sont concrétisés. Je suis également diplômée du BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur) depuis 2020 avec pour spécialisation « Personnes en situation d’handicap ». Durant les vacances scolaires, je travaille dans des colonies de vacances et centre aérés, et quelque fois avec des enfants à caractères sociaux.

Je suis aussi bénévole au sein de mon club de judo l’AMM82 à Montauban, discipline que je pratique depuis l’âge de 6 ans. Commissaire sportive régionale en judo et commissaire sportive nationale en Para-judo, je suis régulièrement convoquée sur des compétitions.

Mes expériences dans les différentes structures et avec des personnes plus ou moins handicapées, m’ont permis de mettre en place des petits projets, des activités avec ces publics quelque soient leur âge.

Toutes ces expériences m’ont permis de savoir ce que je souhaitais faire professionnellement, avec mes convictions et mes envies de pouvoir accompagner des personnes en difficultés.

Ce projet professionnel consiste à  accompagner les personnes en situation de handicap dans leur vie quotidienne et de les encadrer pour des activités diverses et de sport adapté, savoir mettre en avant le bénéfice pour les personnes, savoir préserver leur autonomie et leur intégration sociale.

Pour mon premier stage, qui a duré 8 semaines, j’ai choisi le Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) de la Vitarelle  à Montauban, où j’ai accompagné des adultes présentant un handicap moteur et/ou un polyhandicap associé à des déficiences motrices, de déficiences neuromotrices, sensorielles, intellectuelles et des troubles psychos pathologique.

En deuxième année, j’ai pu faire mon stage long de 28 semaines dans un Dispositif Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique (DITEP) des Albarèdes à Montauban

I-Présentation des structures

Le FAM de la Vitarelle, où j’ai effectué mon stage au cour de ma première année de formation ME, se situe au 2551 route de la Vitarelle à Montauban dans le Tarn et Garonne. Il dépend de l’ASEI (Agir, Soigner, Eduquer, Insérer), organisme gestionnaire, de forme juridique associative à but non lucratif régie par la loi du 01 juillet 1901 et le décret du 16 aout 1901, reconnue d’utilité publique. L’association ASEI est née il y a environ 60 ans. Elle s’occupe de 91 établissements en France, et aide 1800 adultes et 4900 enfants chaque année.

Son financement est assuré en grande partie par l’ARS ( Agence Régionale de Santé), et les autre régimes d’assurance maladie CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie), et la   MSA (Mutualité Sociale Agricole). Il y a aussi les conseils départementaux, les mutuelles, et les familles à travers des dons.

Cet établissement a été construit en 1993, suite aux besoins constatés par l'IEM (Institut d'Education Motrice) face au passage à l'âge adulte des enfants et au constat qu’il n’y avait pas de solution d’accueil  pour eux. Il se trouve à proximité de l’IEM, sur un parc de 5 hectares. Le centre de Fonneuve est également doté d’un MAS, (Maison d’Accueil Spécialisé). Il est le premier et le seul établissement du Tarn et Garonne spécialisé dans le handicap moteur.

Le FAM tient un rôle important dans la vie du Centre. Plusieurs résidents de cette structure viennent de l’IEM, puis dans la continuité de leur vie, ils seront accompagnés à la MAS.

Dans ces conditions de continuité, les résidents maintiennent un lien avec les personnels et les autres personnes accompagnés. Une histoire commune s’est construite. Elle se crée par des activités éducatives communes, ou dans les passerelles créées lors de passage d’une structure à l’autre.

Il s’agit d’une structure d’accompagnement des personnes en situation de handicap dans tous les gestes de la vie quotidienne, en leur proposant des aides et services de qualité, comme le suivi médical, le maintien des acquis, le développement des relations sociales avec le monde extérieur. La capacité d’accueil est de 33 résidents, 28 internes et 5 demi-pensionnaires. L’établissement est ouvert 365 jours sur 365, 24 heures du 24. Les personnels sont donc présents 24 heures sur 24 et 365 jours sur 365 jours.

Les personnes accueillies sont des adultes présentant un handicap moteur et/ou un polyhandicap associé à des déficiences motrices, de déficiences neuromotrices, sensorielles, intellectuelles et des troubles psychos pathologique.

Au FAM, le Moniteur éducateur participe à l’action éducative , à l’animation et à l’organisation de la vie quotidienne des résidents en prodiguant des prestations personnalisés.

Pour mon stage de seconde année de formation, mon choix  a été de le réaliser dans le DITEP (Dispositif Instituts Thérapeutique d’Education Pédagogique) des Albarèdes qui  se situe 2 rue René Gabach à Montauban préfecture du Tarn et Garonne. Ce stage long de 28 semaines a eu pour objectif de m’apporter une connaissance concrète du métier de moniteur éducateur, auprès d’un public d’enfants et pré-adolescents présentant des troubles du comportement.

...

Télécharger au format  txt (26.2 Kb)   pdf (182.3 Kb)   docx (350.1 Kb)  
Voir 16 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com