LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Less Is More. Less Is Bore

Documents Gratuits : Less Is More. Less Is Bore. Recherche parmi 283 000+ dissertations

Par   •  12 Janvier 2013  •  414 Mots (2 Pages)  •  1 295 Vues

Page 1 sur 2

« Less is more »

« Less is bore »

Face à un monde en perpétuel changement, les artistes sont à la recherche du nouveau à la fois sociale et esthétique. Désormais, les formes doivent être simplifiées et un objet doit être utile avant tout : « less is more » de Mies Van Der Rohe. On peut parler d’économie de moyens sans empiéter sur la qualité de la fabrication. Cependant, Robert Morris disait : « Simplicité de forme ne signifie pas nécessairement simplicité de l’expérience », il veut dire par là que la simplicité des formes ne signifie pas la pauvreté de l’objet. Et c'est en cela que « Less is bore » de Robert Venturi amène un nouveau mode de penser et d'imaginer la forme, loin de la standardisation et du Bauhaus, une volonté d'apporter de la vie à l'objet de différentes manières, dans sa matérialité et son immatérialité.

Ainsi, nous retrouvons dans les cinq documents un aspect minimal et un aspect de « surplus » comme la suspension Emperor de Malin Palm et Asa Ohlsson, une lampe qui représente la structure uniquement d'un abat-jours. Ainsi, le tabouret Ausgebrannt de Kaspar Hamacher en 2010, est également de forme minimaliste, mais il se distingue par une méthode de fabrication artisanale. Alors, que la Smart de Nicholas Hayek de 1997-98 met en avant la praticité d'une voiture plus petite que les autres. Et dans ce positionnement, la chaise Kudrika du Studio Contraforma, en 2011 qui de part le simple ajout de pieds sur une chaise banale devient un rocking-chair. Cependant, la roue de bicyclette de Marcel Duchamp en 1913 se démarque non pas par sa praticité, mais par ce qu'elle exprime en dehors de sa matérialité (positionnement de l'artiste).

De ces documents se dégagent un questionnement :La « richesse esthétique» souvent désigné comme inutile l'est-t-elle réellement ? Et l'utilisation du minimum ne permet-il pas d'obtenir le maximum ?

Pour étudier ce questionnement nous verrons en premièrement que l'aspect minimaliste apporte de la praticité et une richesse esthétique et en deuxièmement qu'il apporte également un « plus » : un aspect sémantique, car l'objet nous raconte une histoire.

...

Télécharger au format  txt (2.2 Kb)   pdf (52.7 Kb)   docx (8.5 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com