LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Internet est-il un progrès ?

Dissertation : Internet est-il un progrès ?. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  26 Avril 2021  •  Dissertation  •  1 643 Mots (7 Pages)  •  38 Vues

Page 1 sur 7

Internet est-il un progrès ?Avec le passage de l’an 2000, l’humanité a basculé dans l’ère du numérique : toute notre société est désormais organisée autour de calculs qui sont analysés et classés pour connaitre notre personnalité et améliorer notre quotidien. Cette révolution numérique est-elle un progrès ? Comme toute révolution, l’entrée dans une nouvelle ère présente des avantages et des inconvénients dont la confrontation nous permettra de répondre à la question. 

Selon Pierre Pistoletti, l’expression «révolution numérique désigne l’introduction progressive mais massive de la technologie numérique dans tous les domaines et les moments de la vie, du niveau social – économie, administration, espaces publics – au niveau individuel – équipements domestiques, activités de loisir jusqu’aux objets que l’on porte sur soi ou désormais en soi ». (Révolution numérique, Genèses et enjeux).

Ainsi définie, la révolution numérique a de nombreux avantages :

Elle favorise la collecte de données : nous échangeons sur internet en deux jours  le même volume d’informations que celles  qui ont été émises depuis l’aube de l’humanité jusqu’en  2003.  (Dominique Cardon,  A quoi rêvent les algorithmes ?).

Elle développe les interactions entre les individus : photo, email, like, des milliards d’échanges  entre les individus sont effectués au quotidien à travers les différents réseaux sociaux : la séparation physique s’efface au profit de la présence virtuelle.  Les tablettes, ordinateurs, et autres téléphones renforcent les liens avec nos proches : nous nous parlons en direct, nous envoyons des photos, le temps et la distance disparaissent.

Elle met les informations à disposition de la communauté, et les rend accessible de n’importe quel endroit de la planète. Il est alors possible de surveiller  les puissants, d’alerter le monde. Les dangers de la COVID 19 ont été révélés par des lanceurs d’alertes chinois bien avant une annonce officielle du gouvernement.

Elle est une aide dans la prise de décision : face à la volumétrie des données collectées, les promoteurs des big data ont créé des algorithmes qui  analysent et trient les informations. Grâce à de puissants calculs, les ordinateurs sont capables de classer les informations et les restituer en fonction des demandes : une analyse des tickets de caisse permet de cibler les goûts des clients, et à terme de cibler les promotions et les bons de réductions qui leur seront envoyés.

Elle devient le moteur de l’innovation : l’analyse du comportement et des goûts des individus oriente les recherches. Connaitre les besoins permet de créer les solutions.

Elle améliore notre quotidien : les nouvelles technologies ont envahit notre vie. La domotique dispense l’homme de tâche ennuyeuse et récurrente : les volets se ferment tous seuls, des détecteurs de présence allument les lumières et les éteignent, des robots s’occupent de balayer la maison ou de tondre la pelouse. Et pourquoi ne pas réinventer la ville ? Les municipalités se tournent de plus en plus vers une numérisation de leur ville, comme le présente Grégoire Allix, dans son article « le projet de Ville Google » prend forme à Toronto, (Le Monde, 2018). Le principe : des capteurs collectent les données en temps réel et régulent la ville.[pic 1]

Elle est le bras sans faille : les domaines d’utilisations des robots  sont multiples : ils sont désormais utilisés pour effectuer des opérations chirurgicales qui réduisent  notamment les cicatrices, pour accéder à des endroits dangereux (pour surveiller des zones radioactives comme a Tchernobyl), limiter l’impact sur l’environnement (l’utilisation de drones permet aux agriculteurs de ne traiter que les zones  qui en ont besoin).

Elle sauve des vies : les nouvelles voitures sont équipées de e-call qui contacte les services d’urgence en cas de choc brutal.  La possession d’un téléphone portable permet aussi une alerte rapide des secours, que l’on soit témoin ou victime d’un accident.

Elle change les conditions de travail : de nombreuses tâches répétitives sont confiées aux robots ; le télétravail permet en cas de crise sanitaire de continuer l’activité de nos entreprises sans mettre en danger la santé de nos salariés.

Mais toute médaille a son revers : et à chaque bienfait correspond son double négatif.

Pire, cette révolution numérique a engendré des changements de comportements néfastes voire criminels, qui sont portés par l’anonymat et le sentiment d’impunité qu’il génère.

             Internet, cette gigantesque bibliothèque de donnée détruit toute vie privée : chaque déplacement, chaque requête est enregistrée sur un serveur, et sert à catégoriser les individus. Le droit à l’oubli n’existe pas : une fois mises sur le net, les informations ne disparaissent jamais, elles ne sont que momentanément désactivées (Salomé Gardanne, Usurpation d’identité : facebook condamné à aider un boulanger auvergnat ). Nos données personnelles sont gérées par des serveurs, des entités, parfois vendues, ou piratée.

...

Télécharger au format  txt (10.3 Kb)   pdf (61.9 Kb)   docx (372 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com