LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Internet est il un outil utile au rassemblement de la population ?

Commentaires Composés : Internet est il un outil utile au rassemblement de la population ?. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  8 Janvier 2014  •  775 Mots (4 Pages)  •  1 085 Vues

Page 1 sur 4

De nos jours, la masse de population sur la toile est de plus en plus massive.

Le corpus proposé en souligne les modalités et ces quelques dangers. Patrice Flichy dans son article Internet un outil pour la démocratie, publié en 2008 soulève les forces et les faiblesses qu’a le phénomène de rassemblement sur la toile. Dans leurs presses destinées aux Sciences Politique Médiacisvistes, publié en 2010, Dominique Cardon et Fabrice Granjon s’interroge sur la manière de fonctionner de cet outil plus que novateur. Mais à en lire l’article de Laurent Joffrin tiré du journal Libération en 2007, ce fonctionnement remettrait visiblement le statut de journaliste en question, l’article de Rémy Ourdan traitant sur Les révolutions arabes sont-elles des révolutions 2.0 ?, extrait du journal Le Monde de 2011 nous montre, quant a lui, que la toile peut devenir l’acteur d’une révolution de certains peuples.

Ainsi, ce corpus nous pose une question importante : Internet est il un outil utile au rassemblement de la population ?

Dans un premier temps, nous verrons ce qu’internet apporte à ses utilisateurs, puis dans une seconde partie, nous observerons les changements que l’utilisation d’internet à engendrer au sein de la population mondiale.

Il semble impossible de nier la véritable révolution qu’internet à pu apporter au sein de la population. Cet outil apparait aujourd’hui comme incontournable et mondial.

Selon Patrice Flichy, Internet semble être un outil utile au rassemblement de la population, celui-ci permet de mettre sur un pied d’égalité les destinataires. En effet, grâce à ce phénomène le citoyen devient plus enclin à intervenir dans le débat public. Dominique Cardon et Fabrice Granjon partage l’idée selon laquelle les internautes se laisse absorber par la sphère du net qui participe à la révélation d’opinions jusqu’alors restées secrètes. Ainsi, les individus commencent à rendre public leurs intérêts expressifs. Dans cette sphère, deux mondes sont distincts. Le monde offline qui incite à se coordonner des personnes partageant les mêmes valeurs et centres d’intérêts. D’un autre côté, le monde online intègre progressivement ces valeurs à diverses croyances collectives.

D’après Rémy Ourdan, Internet reste un espace de liberté du peuple, un espace où tous peuvent communiquer et échanger librement. Internet à considérablement contribué à l’implication de personnes au débat politique qui restaient jusqu’alors muettes. Néanmoins certains blogueurs restent persuadés que la révolution du net est totalement dénuée de sens malgré le fait que de nos jours tout le monde peut rester connecté.

Laurent Joffrin s’interroge sur la remise en question du journalisme officiel. La naissance du citizenjournalism permet au consommateur d’avoir une totale liberté et de jouer tranquillement au journaliste sur la toile. Les citoyens-lecteurs comme les médias y voient un cinquième changement d’ère.

Ce cinquième changement d’ère à donc pour cause de modifier la façon dont les internautes exploitent la toile.

Tout d’abord, la multitude d’identités sur la toile semble inquiétante, ceci reste principalement due au fait qu’internet contribue

...

Télécharger au format  txt (5.3 Kb)   pdf (71.9 Kb)   docx (9.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com