LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Personnes - Boltanski

Mémoires Gratuits : Personnes - Boltanski. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  1 Décembre 2014  •  937 Mots (4 Pages)  •  409 Vues

Page 1 sur 4

Histoire de l'artiste :

Christian Boltanski est né à Paris en 1944. D’abord peintre, il se tourne vers l’installation à partir de 1976. Il a réalisé en 2010 cette œuvre : Personnes où se mêlent réalité et fiction. Dans cette œuvre, il expose des vêtements ayant appartenu à des personnes anonymes et fait référence aux événements tragiques de l’histoire.

Sans jamais ne donner que cette lecture Christian Boltanski affirme lui-même que la Shoah est bien un élément présent dans son œuvre de façon générale. Il est né le 06 septembre 1944 au moment de la libération de Paris. Son père était juif et sa mère chrétienne,

pendant deux ans son père a vécu caché sous le plancher familial pour échapper aux nazis.

Description :

Moyens iconique(que voit on ?, Qui est-ce?) : Quand ils entrent dans le Grand palais, les spectateurs doivent d’abord contourner un mur de boîtes à biscuits rouillées. Puis ils découvrent la mise en scène de l’artiste.

Devant un grand tas de vêtements, sont disposés, de manière rigoureuse, alignés, des carrés d’habits. Au près de chaque carré, au sommet des poteaux métalliques, est diffusé le son de battements de cœurs de personnes différentes : souvenirs de ces gens. Une grue ne cesse de prendre au hasard des linges du grand tas puis les rejette.

Moyens plastiques (les choix de l'artiste: composition, couleur, représentation espace, lumière, traitement des formes, des figures … ) :

- L’aspect rouillé, vieilli, des boîtes, en référence au passé.

- Le choix de boîtes, lieux dans lesquels on peut ar-chiver des souvenirs.

- L’enregistrement audio, donc de son passé, manière de les garder en mémoire.

- L’évocation de tombes, monuments installés en sou-venir des morts.

- Les vieux vêtements,…

En quoi cette œuvre s’inscrit-elle dans la rupture et dans la continuité de l'histoire des arts ?

Cette œuvre surprenant par sa monumentalité et par ses matériaux s'inscrit dans la continuité de l'histoire des arts car :

-C'est une œuvre d'histoire qui raconte un événement historique comme « Guernica»de Picasso par exemple.

-Par ces vanités comme au 17° siècle avec les objets présents qui sont des allégories de la mort.

Mais cette œuvre s'inscrit également dans la rupture avec l'histoire des arts :

-D'abord par sa taille monumentale

-ET parce que ce n'est pas une œuvre pérenne (CAD qu'elle ne va pas rester, elle est là pour un durée indéterminée.

-ET parce que c'est une installation :

*Tous les sens sont sollicités

*Œuvre immersive

Analyse

J'ai découpé mon analyse en 6 points : Le titre, le mur de boites rouillées, le son, les vêtements, la lumière et ce que j'appelle la relation spectateur /œuvre.

Donc :

Le titre :

Un titre qui signifie aussi bien l’absence (il n’y a personne) que l’individu singulier : une personne. Le pluriel employé renvoie cette identité singulière dans l’anonymat, c'est comme si il y avait une multitude d’êtres égaux dans la disparition.

Le mur de boîtes rouillées :

Un

...

Télécharger au format  txt (6.3 Kb)   pdf (84.8 Kb)   docx (11 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com