LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse David Olère les vivres des morts pour les vivants

Analyse sectorielle : Analyse David Olère les vivres des morts pour les vivants. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  25 Juin 2018  •  Analyse sectorielle  •  359 Mots (2 Pages)  •  539 Vues

Page 1 sur 2

LES VIVRES DES MORTS POUR LES VIVANTS

David Olère ; 1952

I. Auteur :

David Olère, de son vrai nom David Oler, est un peintre et sculpteur juif polonais, devenu français par naturalisation en 1937.

Né le 19 janvier 1902 à Varsovie en Pologne et mort le 21 août 1985, il s’est surtout fait connaître par ses oeuvres réalisées ou inspirées de son vécu au camp d’extermination à Auschiwtz. Il fait parti des sonderkommando, les équipes de prisonniers chargés de brûler les cadavres des juifs. Il survécut au camp de concentration grâce à son talent de dessinateur ; les SS lui demandaient régulièrement des dessins sur les cartes postales.

Ses oeuvres les plus célèbres sont :

- Les inaptes au travail

- Les vivres des morts pour les vivants

- Dans la salle des fours

- Après le gazage

II Oeuvre :

Présentation : l’oeuvre est une peinture de 1,02m sur 0,76m aujourd’hui exposée au musée de l’holocauste, à New York.

Description : On peut voir sur ce tableau tout les éléments du camp d’extermination ; on a une description précise du camp :

les costumes rayés pour les déportés

le four crématoire ( pour brûler les cadavres )

le mirador du camp

les SS et leurs chiens

le chariot transportant les cadavres vers les fours

le numéro de matricule de David Olère ( qui est sa signature sur ce tableau ).

P.2

Au premier plan, on voit David Olère, qui semble effrayé, méfiant et sans vie. Sa tenue est déchirée à de multiples endroits et il est presque pieds nus.

Il est entrain de fouiller un sac de provisions. Ce sac appartenait au cadavres que l’on voit juste à coté de lui dans la fosse.

Dans le sac, on peut voir un biberon et une poupée qui rappellent les jeunes déportés encore enfants qui meurent en subissant le même traitement.

Les couleurs de l’oeuvre sont très sombres et tristes et rappellent la mort. Le rouge du sac rappelle la vie à travers la nourriture car pour les prisonniers, la nourriture est essentielle pour vivre.

Interprétation : David Olère à voulut témoigner des horreurs qu’il a vécu à Auschwitz et nous montre à quel point la nourriture est importante et que la mort est omniprésente dans les camps d’exterminations.

...

Télécharger au format  txt (2.2 Kb)   pdf (41.2 Kb)   docx (11.2 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com