LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Histoire mémorable du siège et de la famine de Sancerre de Jean de Léry

Compte rendu : Histoire mémorable du siège et de la famine de Sancerre de Jean de Léry. Recherche parmi 229 000+ dissertations

Par   •  6 Novembre 2019  •  Compte rendu  •  522 Mots (3 Pages)  •  16 Vues

Page 1 sur 3

Travail pratique n1 : Histoire mémorable du siège et de la famine de Sancerre de Jean de Léry

Par

Aya Fahmi

Année préparatoire

20120037

Travail présenté à

Monsieur Éric Debacq

FRA 1904

Université de Montréal

Le 26 Septembre 2019

Introduction :

La famine est un horrible évènement dont nous ne nous soucions pas énormément et qui n’est pas forcément au centre de nos problèmes, mais qui vraisemblablement peut mener à de nombreuses catastrophes. La ville de Sancerre a connu le 21 Juillet un crime odieux et inhumain ; deux parents et une vieille femme les accompagnant ont mangé le corps de leur petite fille morte de faim. L’auteur nous parlera tout d’abord du déroulement de cette situation, puis des sentiments ressentis par la communauté voisine. Finalement il comparera en troisième plan la situation dont il est témoin aux atrocités commises par les Américains au Brésil.

Trois idées :

  1. Idée : L’auteur condamne les actes qui se présentent devant lui
  2. Illustration : Jean de Léry compare la situation au châtiment qui est normalement réservé aux pêcheurs et insiste sur le fait que c’est normalement un acte « barbare » et « inhumain »

Car de la même manière qu’il dit en sa Loi qu’il réduira ceux qui n’obéiront pas à ses commandements, que durant le siège il fera que les mères mangeront leurs enfants, les assiégés de Sancerre ont vu commettre ce crime barbare et inhumain, perpétré dans l’enclos de leurs murailles.

  1. Commentaire : Dans ce passage, l’auteur compare les faits au châtiment que dieu réserve aux mécréants. De là l’auteur montre qu’il ne sera pas le seul à condamner les faits, mais Dieu aussi.

  1. Idée : L’auteur accentue l’horreur du crime
  2. Illustration : Jean de Léry met en avant les détails du crime pour montrer l’atrocité de dont il est témoin. La fille « âgée d’environ trois ans » (l.8) est déclarée comme « morte auparavant de faim » (l.8) mais ceci n’empêche sa famille de la manger comme un réel repas ; « ayant vu les deux cuisses, jambes et pieds dans une chaudière avec vinaigre, épices et sel, prêts à cuire et mettre sur le feu » (l.13-14)
  3. Commentaire : L’auteur accentue le crime et raconte tous les détails qui y sont liés pour pouvoir réellement toucher le lecteur et partager la réelle horreur de cette situation

     

  1. Idée :  La situation est comparée aux crimes que commettent les Américains au Brésil
  2. Illustration : L’auteur parle de son expérience avec le cannibalisme au Brésil et note tout de même qu’elle n’est pas pire que ce qu’il voit à Sancerre

Car bien que j’aie demeuré dix mois chez les Américains en la terre du Brésil, leur ayant vu souvent manger de la chair humaine, malgré tout je n’ai jamais eu telle terreur que devant ce piteux spectacle

...

Télécharger au format  txt (3.4 Kb)   pdf (87.6 Kb)   docx (9.2 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com