LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les pratiques indigènes lors de leurs guerres sont-elles excusables ?

Cours : Les pratiques indigènes lors de leurs guerres sont-elles excusables ?. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  18 Janvier 2020  •  Cours  •  1 143 Mots (5 Pages)  •  51 Vues

Page 1 sur 5

BAC – programme 2019-2020 - Montaigne, Essais, «Des Cannibales», «Des Coches» – éd°classico lycée Belin&Gall.

« Des Cannibales »  >  APPROCHE D’ENSEMBLE

RECHERCHE EFFECTUÉE PAR : Mangata Ambrine, Bouniol Clémence, Priou Nina, Astride Moh - 1G-10

A la guerre comme à la guerre …

Les pratiques indigènes lors de leurs guerres sont-elles excusables ?

[pic 1]

Choisir une question comme point de départ de la réflexion est une bonne idée. Cependant, il faudrait une question littéraire (et non pas morale, ni philosophique) portant sur l’écriture,  ou bien dont la formulation rappelle qu’il s’agit d’expliquer la pensée de Montaigne. Ne nous trompons pas de matière : nous n’avons pas à débattre des thèmes qu’il aborde ni à défendre notre propre opinion.

        Montaigne, de son vrai nom Michel Eyquem, est un célèbre écrivain humaniste du XVIe siècle. Nous étudierons des passages de son œuvre les Essais dans la partie des cannibales « Des Cannibales ». Nous nous intéresserons plus particulièrement au sujet de la guerre des indiens d’Amérique. En effet, l’écrivain dépeint la société indigène et décrit les pratiques utilisées par les peuples. Après l’intervention de Montaigne sur la question, nous jugerons si les mœurs guerrières indigènes sont tolérables à nos yeux. (hors sujet) Nous commencerons par parler (voc. > vous écrivez vous ne parlez pas ! > s’intéresser à – considérer – analyser – examiner – montrer - de la vaillance avec laquelle les indiens se battent, puis leurs pratiques anthropophages. Enfin nous comparerons (Montaigne compare ; vous, vous devez analyser, expliquer la façon dont il le fait.) les coutumes des européens avec celles des indiens.

        Premièrement, Montaigne rapporte que les indiens mènent des guerres entre peuples et lors de celles-ci, font preuve de beaucoup de courage. Se fiant à ses sources, il dit que l’intérêt de leurs guerres est simplement d’acquérir une valeur aux yeux de la communauté et des autres peuples. Contrairement aux européens les fondements de la guerre ne sont pas la domination de terres, le pouvoir et la richesse. Tel est le cas dans cette citation : « leur guerre est toute noble et généreuse […] elle n’a d’autres fondements parmi eux que la seule cherche de la valeur » (ligne 327) (citation correctement insérée). Ils se battent avec très peu de matériel et par conséquent doivent user d’autres qualités que leur équipement. C’est alors que leur guerre « ne réside pas dans la valeur de [leur] cheval ni de [leurs] armes, mais dans la [leur] » (ligne 386) (citation correctement insérée) . En effet, ils demeurent loyaux envers leur tribu et manifestent une grande vaillance. De plus, Montaigne dit que « la vaillance, c’est la solidité non pas des jambes et des bras, mais du cœur et de l’âme » (ligne 385) ; à travers cette citation l’auteur néglige la force physique et prône la vaillance lors des combats. Grâce à cette valeur, les peuples l’a la possédant dominent ceux qui sont lâches. Les prisonniers issus des guerres restent vaillants jusqu'à la fin, « crachant aux visages de ceux qui le tuent et leur faisant la moue » (ligne 436). Donc les indiens témoignent donc d’une vaillance et d’une loyauté sans faille, faisant de ces qualités leur plus grande force.

...

Télécharger au format  txt (7.1 Kb)   pdf (131.5 Kb)   docx (380 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com