LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

How traveling to a foreign country can broaden our horizons ?

Dissertation : How traveling to a foreign country can broaden our horizons ?. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  2 Avril 2019  •  Dissertation  •  1 777 Mots (8 Pages)  •  526 Vues

Page 1 sur 8

Séquence n°1 : Le personnage du roman, du XVIIème siècle à nos jours.

         Scarron, le Roman Comique, incipit, 1651                  

INTRODUCTION

        Le Roman Comique est une oeuvre de Paul Scarron écrivain français né en 1610. La première partie du livre fut publiée en 1651 et la seconde en 1657. Scarron mourut alors qu'il travaillait à la troisième partie du roman, qui reste donc inachevé.

        Son roman est écrit dans un style satyrique, direct et simple, à l’opposé des romans sentimentaux et littéraire à la mode de ce temps. L’adjectif “comique” de son titre, indique à la fois qu’il s’agit d’une oeuvre plaisante humorisitique, qui relève de la comédie.

        Le Roman Comique débute par l'arrivée d'une troupe de comédiens au Mans et raconte leurs aventures rocambolesques dans la ville. L’extrait proposé est l’incipit du roman, c’est-à-dire que ce sont les premières lignes du récit.

PLAN ANALYTIQUE

                    Comment les premières lignes du roman mêlent-ils réalisme et burlesque ?                                              

I- Un incipit parodique et comique.

        → a. Parodie de l’Antiquité.

        → b. Une entrée en scène théâtrale des personnages

II- Un incipit informatif et réaliste.

        → a. Présentation du cadre spatio-temporel.

        → b. Description précise des personnages.

POINTS ESSENTIELS

I- Un incipit parodique et comique, a. Parodie de l’Antiquité  :

.

          • Personnification ( ligne 1) : « le soleil avait achevé plus de la moitié de sa course

 et son char, ayant attrapé le penchant du monde... »

                → apporte une référence mythologique au char d’Apollon

                → donne une soutenue poétique

                → thème Antique utilisé pour faire rire

        • Métaphore filée d’un coucher de soleil ( ligne 1 à 5)

                → fait réference à l’Iliade et l’odyssée d’Homère.

                → décrit la course du soleil de manière mythologique

                → donne une dimension noble au texte

        • Registre épique : « course» (ligne 1), “char” (ligne 2), “chevaux”(ligne 3)...

                → des notations triviales (banales) viennent contraster ce registre qui était présent depuis le début du texte

                → insiste sur le ton comique du texte et sur la parodie de l’Antiquité                

                → met en avant le décalage entre le ton épique, et le nouveau registre opposé à ce dernier

        • “s’amuser à faire des courbettes” (ligne 7)

                → détails burlesque qui accentue encore plus la parodie de l’Antiquité

        Cette première partie semble nous annonce un récit épique… ce n’est pas le cas par la suite, l’auteur se moquait donc de l’Antiquité.

I- Un incipit parodique et comique,   b. Une entrée en scène théatrale des personnages :

        • “bonnet de nuit” (ligne 28)

                → montre le caractère absurde de la tenue du comédien qui porte un bonnet de nuit en pleine journée

        •Comparaison  “comme celles des Comédiens” ligne 36)

                → insiste sur la tenue des personnages semblable à celle des comédiens

                → cependant à cet instant les comédiens sont vetûs de leur tenue de jour

        •  “basse de viole” (ligne 42)

                → le vieillard porte une basse de viole qui accompagne les intermèdes (divertissements)  musicaux pendant les représentations théatrales

...

Télécharger au format  txt (7 Kb)   pdf (205.8 Kb)   docx (147.7 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com