LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le totalitarisme au XXème siècle

Dissertation : Le totalitarisme au XXème siècle. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  8 Mars 2019  •  Dissertation  •  1 521 Mots (7 Pages)  •  102 Vues

Page 1 sur 7

Le totalitarisme au XXème siècle

Introduction

Le totalitarisme est le système politique le plus marquant du XXème siècle. En effet, les États totalitaires ont modifié l'histoire, nationale et internationale, et ont eu un rôle déterminant dans l’origine des guerres.

Les états totalitaires se définissent par un contrôle sans partage du pouvoir politique et économique de la société. Ce sont des dictatures, soutenues par un parti politique unique, dans lesquelles les polices politiques étouffent toute opposition. Le peuple est opprimé, privé de liberté par la généralisation de la terreur, de la censure et de l’endoctrinement.

Les trois régimes totalitaires cités, l'Italie fasciste de Mussolini (1922-1943), l'Allemagne nazie d'Hitler (1933-1945), et l'U.R.S.S. de Staline (1922-1953) présentent tous ces aspects.

S’agit-il d’un modèle identique de régime totalitaire ? Pour le savoir, il convient d’abord d’étudier les circonstances dans lesquelles ces trois systèmes politiques ont émergé, la forme qu’ils ont adoptée pour pouvoir expliquer les points communs et les différences de ces dictatures.

1. Les circonstances de l’émergence des régimes totalitaires

L’Allemagne nazie

En Allemagne, la république de Weimar est au plus mal d’un point de vue politique, économique et social. Le traité de Versailles le rend coupable de la première guerre mondiale et lui impose de payer les réparations aux vainqueurs. La population allemande le ressent comme une oppression. Ce contexte facilite l’ascension du nationalisme qui promet une Allemagne forte et qui accuse la république de Weimar et les Juifs d’être responsables de cette situation.

La bourgeoisie et la classe moyenne s’inquiètent des tentatives de révolution menées par les communistes allemands et accusent le pouvoir de ne pas pouvoir régler les problèmes d'insécurité. En 1930, la crise économique qui fait suite au crack boursier américain de 1929 provoque la fermeture de nombreuses entreprises et l’augmentation soudaine du nombre de chômeurs.

En 1921, Hitler, ancien combattant rancunier, prend la tête du Parti national-socialiste des ouvriers allemands. Il est emprisonné après une tentative de putsch ratée en 1923. Il met à profit son enfermement pour écrire le livre qui servira de base à l'idéologie nazie : Mein Kampf. En 1932, alors que le gouvernement allemand est au plus bas, le nouveau parti nazi obtient 40 % des voix aux élections législatives.

Dans un contexte économique ressemblant, le parti fasciste prend « légalement » le pouvoir.

L’Italie fasciste

En 1918, sur le modèle bolchevique, beaucoup d’usines sont bloquées par les ouvriers dans le nord de l’Italie et certaines entreprises sont obligées de fermer. De leur côté, les paysans sans terre occupent les grandes propriétés terrienne. Ici aussi, le traité de Versailles a créé un sentiment d'injustice auprès de la population italienne car la demande de territoires n’a pas été acceptée.

Le mécontentement se développe au sein de la bourgeoisie qui a peur des révoltes socialistes. Dans ce contexte, Mussolini et le parti fasciste réussit à regrouper les personnes opposées au gouvernement démocratique et à prendre le pouvoir. Mussolini casse tout d’abord les grèves grâce à ses milices appelées les « chemises noires » qui utilisent la menace, la torture et même les assassinats. Son mouvement est financé par la bourgeoisie et les patrons. En 1921, le Parti national fasciste naît et organise une marche sur Rome en 1922. Sous pression, le roi nomme Mussolini comme chef du gouvernement en espérant pouvoir négocier. Mais en réalité, l'État italien devient rapidement un régime autoritaire.

Contrairement à Hitler et Mussolini, Staline ne gagne pas le pouvoir par des élections.

L’U.R.S.S. stalinienne

En effet, en 1917, la révolution bolchevique supprimé le système mis en place par les tsars. Mais les débuts ont été compliqués : il y a une guerre civile entre les bolchéviques et les partisans des tsars qui sont aidés par les gouvernements européens. Des millions de Russes meurent pendant cette période.

Un régime communiste est installé, inspiré des idées de Karl Marx, et met en place la nationalisation des propriétés et des entreprises (« collectivisation »).

Le régime instauré par Lénine est autoritaire et peu démocratique avec l’aide  de sa  police d'État qui opprime l’opposition. Cette dictature maintient toutefois des propriétés privées et une économie de marché pour essayer de redresser l’économie russe. Au décès de Lénine en 1924, plusieurs prétendent à sa succession.

Staline élimine petit à petit les proches de Lénine, et fait assassiner Trotski pour prendre le pouvoir. En 1929, il collectivise toute l'économie et met en place un régime totalitaire.

Le vote a donc permis aux dictateurs de conquérir l’Allemagne et l’Italie alors que Staline prend le pouvoir dans un régime totalitaire déjà en place qu’il va aggraver. Mais si les circonstances sont différentes, la crise économique, l’augmentation des inégalités et la pauvreté étaient toujours présentes lorsque ces pays ont basculé dans la dictature.

On peut voir des ressemblances mais aussi des différences de régime.

2. Les ressemblances entre les trois systèmes

En premier lieu, l’opposition est interdite.

...

Télécharger au format  txt (10.6 Kb)   pdf (91.7 Kb)   docx (11 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com