LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le Concept De Totalitarisme

Documents Gratuits : Le Concept De Totalitarisme. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  31 Octobre 2011  •  728 Mots (3 Pages)  •  1 606 Vues

Page 1 sur 3

Réflexion préalable sur le concept de totalitarisme

1. Après quelle rupture majeure de l’histoire mondiale les régimes totalitaires sont-ils apparus ?

Les régimes totalitaires sont apparus après la Première Guerre mondiale. La violence des combats et le caractère total du conflit ont affaibli les institutions traditionnelles, faisant le lit des totalitarismes : la brutalisation des sociétés a permis une radicalisation idéologique nouvelle, nourrie des déceptions engendrées par la guerre en Italie (ex « la victoire mutilée ») comme en Allemagne où le traumatisme de la défaite et l’idée de la revanche sur le « diktat » de Versailles permettent à Hitler d’émerger sur la scène politique. Nombre d’anciens combattants peinent à se réinsérer dans la vie civile et transposent leur expérience combattante dans un engagement politique, pouvant parfois appartenir à des groupes armés.

2. Contre quel régime et quelle idéologie s’élèvent les régimes totalitaires ?

Les régimes totalitaires s’élèvent contre la démocratie et le libéralisme qui, permettant l’expression de toutes les opinions et de tous les partis, sont rendus responsables de tous les maux de l’État et de la population. Le discrédit est par ailleurs jeté sur les élites : la classe politique, jugée inefficace, est taxée de compromission avec les capitalistes qui sont, pour leur part, assimilés aux profiteurs de guerre.

3. En vous appuyant sur le document 3, expliquez les différents principes fondateurs de chaque totalitarisme étudié (fascisme, nazisme, stalinisme).

Le fascisme mussolinien trouve sa raison d’être dans l’édification d’un État tout puissant soumettant tous les individus et toutes les autorités à une idéologie unique dont Mussolini, le Duce, est le guide : « Le fascisme italien place ainsi son idéal dans un État tout-puissant, “conscience immanente de la nation” dont les intérêts doivent se substituer à chacun des intérêts individuels ». Pour Mussolini, l’État est un absolu et un principe transcendant en lequel tous les hommes, naturellement, croient.

Le nazisme fait de la race son principe fondateur : « (…) c’est la race et non l’État, simple instrument au service des objectifs raciaux, qui constitue le môle du rassemblement.» L’avènement d’une société harmonieuse ne pourra, selon l’idéologie nazie, être atteinte qu’avec l’éradication de tout germe de décadence menaçant le sang allemand et la domination naturelle de la race aryenne. Les autres races, quand elles ne sont pas destinées à disparaître comme celle des Juifs et des Tziganes, sont vouées à être dominées par la race aryenne dont l’autorité et la supériorité sont tenues pour naturelles.

Les principes fondateurs du stalinisme sont quant à eux marxistes : la lutte des classes doit permettre la victoire du communisme et l’instauration d’une société sans classes après une phase de dictature du prolétariat brisant « la résistance de la bourgeoisie » et procédant à la collectivisation en matière économique.

4. Au-delà des spécificités de chaque régime, quels sont les points communs qui expliquent que l’on puisse les regrouper sous le même concept de totalitarisme ?

Les

...

Télécharger au format  txt (4.9 Kb)   pdf (72.4 Kb)   docx (9.9 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com