LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La DDHC de 1789 et celle de 1793 point communs et différences

Commentaire de texte : La DDHC de 1789 et celle de 1793 point communs et différences. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  15 Octobre 2020  •  Commentaire de texte  •  745 Mots (3 Pages)  •  3 956 Vues

Page 1 sur 3

Sujet : [pic 1]

        La France connait la Révolution en 1789. La déclaration des droits de l’homme et du citoyen est votée en 26 Août 1789. Quatres ans plus tard, Louis XVI a été exécuté le 21/01/1793 après son procès qui a durée de Décembre 1792 jusqu’au Janvier 1793 ce qui marque le début d’une période sanglante et surtout plus radicale, La Terreur : Une période violente en France après le déclenchement de la Révolution française, en raison du conflit entre factions politiques rivales des Girondins et des Jacobins. Cette période a été marquée par des condamnations à mort massives pour ceux décrits comme « ennemis de la révolution », qui ont fait des milliers de morts. Afin de comprendre les différences et les points communs entre la période monarchique et la période républicaine, nous allons analyser un extrait d’une nouvelle version de la déclaration de l’homme et du citoyen vote par les montagnards qui est émerge 1793 et qui sera vite oublie à cause de l’extrémisme évident. Nous analyserons d'abord les points communs entre la déclaration de 1789 et celle de 1793, puis nous étudierons les différences entre les deux.

        Commençons par les points communs entre les deux déclarations.

        Tout d’abord, Les deux déclarations reconnaissent les droits qu’elles appellent les droits naturels : la liberté, la sureté et la propriété. En autre mots, la nouvelle déclaration de 1793 maintient les nouveaux droits introduits par la déclaration de 1789 ce qu’on aperçoit clairement aux articles premier « Le gouvernement est institué pour garantir à l’homme la jouissance de ses droits naturels et imprescriptibles » et deuxième « Ces droits sont l’Egalite, la sûreté, la propriété » de la déclaration de 1793.

        Ensuite, La liberté d’opinion, d’expression et de culte étaient déjà mentionnes dans la version de 1789. Ces principes révolutionnaires nouveaux en 1789 sont également maintenus : « Article 7. Le droit de manifester sa pensée et ses opinion (...) le droit d’assembler paisiblement, le libre exercice des cultes ne peuvent être interdits. »

        Finalement, le principe de la souveraineté de la nation déjà posé en 1789 et qui signifie que la nation, c’est-à-dire les citoyens, ont le pouvoir, fait un écho dans la version de 1793 par l’article 25 « La souveraineté réside dans le peuple ; elle est une, indivisible, imprescriptible et inaliénable ».

        Passons aux différences entre les deux déclarations.

        Notre point de départ se portera sur la réécriture de l’article 1 de la déclaration de 1789 et sa fusion avec l’article 2 de la même déclaration pour construire un seul article de la déclaration de 1793 : l’article 1. En effet, on pourrait même dire que l’article 1 de la déclaration de 1793 est un résume des deux articles de la déclaration de 1789. « Article premier. Le but de la société et le bonheur commun. »

        Par ailleurs, le droit a l’instruction fait son apparition dans la version de 1793. En réalité, ce droit n’était pas présent dans la version de 1789 : « Article 22. L’instruction est le besoin de tous. La société doit (..) mettre l’instruction a la portée de tous les citoyens. ».

...

Télécharger au format  txt (4.2 Kb)   pdf (198.7 Kb)   docx (623.9 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com