LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Renconte avec M. Jo Un barrage contre le Pacifique Commentaire

Commentaire de texte : Renconte avec M. Jo Un barrage contre le Pacifique Commentaire. Recherche parmi 273 000+ dissertations

Par   •  7 Janvier 2017  •  Commentaire de texte  •  732 Mots (3 Pages)  •  7 790 Vues

Page 1 sur 3

Intro

L’extrait propose ici est tiré du roman Un Barrage contre le Pacifique, écrit par Marguerite Duras en 1950. Née à Saigon, l’auteure vit au Vietnam jusqu’à ses 16 ans. Elle quitte le pays pour aller faire des études à Paris. C’est en 1950 qu’elle est révélée par Barrage contre le Pacifique, d’inspiration autobiographique. Associée, dans un premier temps au mouvement du Nouveau Roman, elle publie ensuite régulièrement des romans qui font connaître sa voix particulière avec la déstructuration des personnages, de l'action et du temps. Dans le roman étudié, Un barrage contre le Pacifique, l’intrigue se met en place dans l’Indochine des années 1920, où une veuve et ses deux enfants, Suzanne et Joseph, attendent de s’enfuir de cette plaine stérile où ils habitent, attendent une rencontre qui changera leur vie… A première vue cette rencontre a l’air insignifiante mais on va vite comprendre son importance, on peut se demander : Comment se portrait nous fait comprendre l’importance de M. Jo. On peut y répondre en deux temps tout d’abord nous allons parler du portrait que fait l’auteure de M. Jo puis nous Parlerons de sa vision subjective.

M. Jo dans cet extrait nous est présenté pour la première fois, on peut dire que son portrait est différent d’un portrait classique. En effet les premières lignes de l’extrait  portent sur les éléments extérieurs de M. Jo, son ‘’costume tussor grège’’ l.2 est mentionné avant même de connaitre son physique cela  nous indique que c’est un personnage soucieux de son apparence. Son costume est de couleur grège couleur comprise entre le gris et le beige qui est froide et qui ne s’impose pas tout comme son porteur. On nous mentionne ensuite l.3-4 ‘’a son doigt un magnifique diamant’’ encore plus révélateur de sa richesse. Le diamant  est mentionné 2 fois dans le texte l.4 et 13. Enfin on nous indique qu’il possède un chapeau mou qui fait penser à ceux qui ‘’le posait négligemment sur la tête avant de monter dans sa quarante chevaux et d’aller à Longchamp’’ l.7&8 d’après le point de vue de Joseph.  

                        Apres avoir parlé des signes de richesse extérieure l’auteur rentre dans la description physique du personnage. Sa description est très peu détaillée. En effet celle ci ne fait que 3 lignes (l.11 a 13). Son physique est peu avantageux  comme on peut voir avec un champ lexical un peu ingrat ‘’étroites’’ l.10 ou ‘’courts’’ l.10 ou ‘’maigres’’ l.11. Cette maigreur peut être mise en relation avec son prénom M. Jo. Qui est chétif et qui est en quelques sortes l’opposé de Joseph qui est viril et vulgaire alors que M. Jo est chétif et élégant. On peut même trouver une sorte de féminité dans sa description ‘’les mains petites étaient soignés, plutôt maigres, assez belles.’’ L.12.

        Transition

        Dans l’extrait on comprend très bien que tous les regards sont portés sur M. Jo. L’auteure prend le point de vue de la famille avec ‘’ils l’avaient déjà vu’’ l.1.  Les personnages vont porter leurs regards sur M. Jo un par un tout d’abord Joseph l.5 ‘’Merde, quelle bagnole [...] Pour le reste c’est un singe’’ qui dégrade complètement M. Jo, c’est ensuite au tour de la mère l.13 et enfin Suzanne qui dernière ligne ‘’sourit au planteur du nord’’. Les 3 points de vue sont utilisés mais si celui de Suzanne est peu important. On comprend a un jeu de regard grâce au champ lexical du regard avec ‘’vu’’ l.1,’’ regardait’’ l. 12 ‘’regarda’’ l.13 et ‘’voyaient’’ l.14.

...

Télécharger au format  txt (4.3 Kb)   pdf (40.8 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com