LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire sur marivaux

Commentaire de texte : Commentaire sur marivaux. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  5 Septembre 2021  •  Commentaire de texte  •  939 Mots (4 Pages)  •  34 Vues

Page 1 sur 4

COMMENTAIRE DE TEXTE - MARIVAUX

(ALICE RIPOLL)

Marivaux, auteur des Lumières du XVIIIe siècle, apporte une dimension philosophique au théâtre, dans sa pièce “l’Ile des Esclaves”. Il s’agit d’un texte utopique dans lequel il met en scène ses idées de réformes sociales. Cette oeuvre morale est une comédie dans laquelle Iphicrate et son valet Arlequin échouent, suite à leur naufrage, sur une île peuplée par des esclaves révoltés. Voyons en quel sens Marivaux établit un cadre de critique sociale dès la scène d’exposition à travers une scène d’exposition traditionnelle, une confrontation comique de deux classes sociales ainsi qu’une mise en place d’un cadre utopique.

La pièce débute in medias res, à travers une scène d’ouverture dans laquelle sont présentés les personnages ainsi que l’intrigue de la pièce.

Marivaux brosse en un premier temps le portrait des deux personnages principaux. Iphicrate est caractérisé par son nom grec tiré du mot ‘kratos’, signifiant pouvoir, indiquant sa position de maître. Il emploie l’impératif à répétition dans la scène; il donne des ordres comme “dis-moi” (l-10), “suis-moi” (l-37), “avançons” (l-48) ou bien “hâtons-nous” (l-51). Cet usage reflète son contrôle et sa position privilégiée. Le second personnage de la scène, Arlequin, a le nom typique du valet dans le théâtre de la Commedia dell’arte, signalant tout de suite au lecteur son rôle de servant. De plus, il brandit une “bouteille de vin” (l-2); il s’agit d’un objet lié à l’ivresse, dont la connotation rappelle la vulgarité et accentue sa position hiérarchique basse.

Ensuite, Marivaux présente l’intrigue de l’oeuvre: l’inversion des rôles sociaux. On observe ce retournement lorsqu’au début de la scène, Arlequin appelle Iphicrate “mon patron” (l-2); le nom commun “patron” indique le respect que le valet doit à son interlocuteur. Cependant, plus tard, Iphicrate implore son servant : “je t’en prie” (l-48); cette forme de politesse inattendue de la part du maître démontre sa nouvelle vulnérabilité et annonce l’inversion des rôles de pouvoir. De plus, Iphicrate agit de matière inquiète lorsqu’il réalise le lieu où ils se trouvent. Ses répliques sont pleines d’interrogations telles que “que deviendrons-nous dans cette île?” (l-1), “que veux-tu dire?” (l-39) ou encore “à quoi penses-tu?” (l-41). Ces formes de phrases signifient l’incertitude et la vulnérabilité du personnage. Quant à lui, Arlequin se montre confiant en chantant (l-40), sifflant (l-38) et riant (l-42). Il semble profiter du contrôle et du pouvoir que lui attribue la situation. Ces attitudes s’opposent aux images classique du maître et du valet, soulignant l’inversion des rôles qui caractérise l’intrigue de l’oeuvre.

Marivaux présente donc à travers cette scène d’exposition traditionnelle deux personnages de classes sociales opposées; ils seront les sujets de sa critique sociale.

Il introduit ensuite une confrontation de ces classes ainsi que sa dimension humoristique.

En effet, la confrontation d’Iphicrate et d’Arlequin est caractérisée

...

Télécharger au format  txt (5.7 Kb)   pdf (43.8 Kb)   docx (9.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com