LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

CGE 2 CNED

Guide pratique : CGE 2 CNED. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  20 Mai 2019  •  Guide pratique  •  1 627 Mots (7 Pages)  •  76 Vues

Page 1 sur 7
  1. Analyse des documents et extraction des idées à retenir.

1.1 Ce document est une lettre ouverte de la Présidente de la ligue des droits de l’homme, Françoise Dumont, et est de type argumentative. Ce texte évoque les conséquences dû aux expulsions face à l’éducation des enfants roms.

La Ligue des droits de l’Homme est craintif au sujet de l’éducation des enfants roms à cause des expulsions incessantes de leur habitations. La législation stipule que les enfants doivent être scolarisé dès l’âge de 6 ans et jusqu'à 16 ans.

Des associations aident les enfants roms à être scolarisés et à améliorer la maîtrise de la langue française. Elles accompagnent les familles dans les démarches administratives. Sans ces associations, l’entrée dans une salle de classe seraient inaccessible à ces enfants.

Malheureusement, suite aux expulsions répétitives de leurs habitations, les enfants roms n’ont pas le temps de s’intégrer et interrompt la scolarisation ainsi que leur suivi médical. En 2015 60% d’évacuation forcées de lieu d’habitations roms, ainsi que 2582 personnes durant les mois de janvier et février 2016, ce qui fait 300 personnes par semaine dont on estime qu’un tiers sont des enfants ont signalé la LDH.

1.2 La photographie du document 2 a été prise par Martin Colombet et est de type illustrative. Le texte est un article de presse du journal libération daté du 16 septembre 2015, écrit par Marie Piquemal et est de type informatif. Le document parle de Slavi un enfant Rom bulgare de 10 ans, qui dort dans la rue avec sa famille depuis plusieurs mois.

La photographie nous fait comprendre les conditions de vie de la famille. Nous pouvons apercevoir à l’arrière plan, sur le trottoir, la tante dans laquelle Slavi et sa famille vivent.

La photo est prise en vue de plongée, Slavi est placé au centre de la photo et a la tête baissée, cela montre bien que la situation est éprouvante pour lui et sa famille. Après leur expulsion de leur ancien campement « La folie » Slavi et sa famille ont du s’adapter entre les hôtels sociaux, parcs ou même dormir dans une voiture jusqu'à finir sur un trottoir dans une tente.

1.3 Le document 3 est un article de presse pour Télérama datant du  23 février 2016 écrit par Juliette Bénabent de type informatif. Cet article évoque la condition de vie et les structures mises en place dans la « jungle » de Calais pour les mineurs.

La journaliste constate dès son arrivée les camions de CRS qui garde la route appelée le Chemin des dunes au bout de laquelle se trouve le centre Jules Ferry. Ce centre offre des repas aux migrants vivant dans les bidonvilles dans la « jungle ». Le campement, la « jungle », devait évacuer le 23 février 2016. La défenseure des enfants était venue s’assurer que les mineurs étaient prêt pour cette expulsion.

En été 2015 les collaborateurs de la défenseure avait rapporté des conditions de vie déplorable. Depuis, les circonstances se sont améliorés. En effet, les migrants ont le droit à deux repas par jours au lieu d’un, les services ont une meilleure organisation et le nombre de places réservées aux femmes et aux enfant ont augmentées, 400 places sont disponibles.

De plus, un centre d’accueil provisoire est accessible depuis janvier 2016 et possède 1500 places en plus des centres d’accueil et d’orientation déjà mis en place. Ces deux options sont proposées aux habitants de la « jungle ». 125 conteneurs chauffés ont été mis à disposition fin 2015 avec dans chacun 12 lits superposés, une prise électrique et pas d’eau courante. Les habitants iront récupérer leurs repas et se laver au centre Jules Ferry. 3455 migrants logeraient dans la « jungle » dont 445 mineurs. Dans le camp, il se trouve une école géré par l’association solidarité laïque qui est pourvu d’une salle pour les enfant et une pour les adultes avec des ordinateurs.

Après sa visite au centre, Geneviève Avenard a déclaré l’ouverture urgente d’un dispositif de mise à l’abri des mineurs.

1.4 Le document 4 est un article de presse publié dans le n°108 du magazine Plein droit par Gisti en mars 2016 de type informatif. Cet article aborde le sujet des mineurs migrant qui disparaissent.

Les articles de journaux qui dénoncent des disparitions d’enfant ont commencé à faire surface en janvier 2016 suite à la déclaration d’un responsable d’Europol rapportant qu’il y aurait au moins  10000 enfants de migrants dont la trace aurait été perdu après leur recensement dans les pays d’accueil au cours des 18 à 20 derniers mois. l’Adjie, accompagnement et défense des jeunes isolés, permet de retrouver la trace de certains enfants disparus. De nombreux adolescent, des jeunes garçons de 15 à 17 ans notamment, y sont accueillis. Aucun ne sont des victimes de trafic d’êtres humains, de trafique d’organes ou d’activité liée au commerce du sexe. Il est important de  leur trouver un toit, de la nourriture et de les scolariser. Certains d’entre eux sont en attente d’un rendez-vous alors que pour la plupart la France leur a refusé la protection. Parmi ceux qui obtiennent de l’aide, il doivent se contenter d’un logement insalubre et des tickets restaurant distribué par les associations, certains finiront par fuguer pour chercher des meilleurs conditions de vie.

...

Télécharger au format  txt (9.6 Kb)   pdf (59.2 Kb)   docx (216.3 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com