LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Berlin acteur de la Guerre Froide

Étude de cas : Berlin acteur de la Guerre Froide. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  19 Avril 2016  •  Étude de cas  •  1 236 Mots (5 Pages)  •  556 Vues

Page 1 sur 5

Etienne PAURON

1S3

01/04/2016

Composition Histoire

« Berlin acteur de la Guerre Froide »

La guerre froide désigne la guerre menée indirectement entre le bloc Américain et le bloc Communiste, respectivement conduits par les Etats-Unis et l’URSS. Le monde fut alors qualifié de bipolaire, car il était divisé en deux camps. La guerre froide, ainsi appelée pour la première fois par le journaliste W. Lippmann, désigne l’équilibre précaire entre deux camps qui possèdent le même niveau d’armement : en cas d’affrontement direct, l’autodestruction mutuelle est assurée.

Après la seconde guerre mondiale, Berlin est scindée en quatre zones, tout comme le reste de l’Allemagne. Berlin est ainsi à l’image de l’Europe et du monde, divisés. Cependant, Berlin est le théâtre de nombreux affrontements, car la partie Ouest de la ville est complètement enclavée dans l’Allemagne de l’Est, communiste.

En quoi Berlin est-il alors un acteur de la guerre froide ? L’étude portera tout d’abord sur la première crise de Berlin en 1948, sur la deuxième crise de Berlin et la construction du mur de Berlin, et enfin sur la chute du mur de Berlin.

Le 24 juin 1948, un blocus sur Berlin est mis en place par les soviétiques. Ils espèrent ainsi, à travers cette restriction de transport, empêcher la partie ouest de Berlin de se ravitailler. Ce blocus sur Berlin constitue la première crise de la guerre froide.

Les allemands, pour redémarrer leur économie après la guerre, veulent recréer une monnaie allemande, pour l’appliquer à Berlin, et ensuite à toute l’Allemagne. La proposition est faite au conseil quadripartite qui dirige l’état allemand, mais les soviétiques refusent, pour garder un plus grand contrôle sur la population. Cette situation conduit à la création du blocus de Berlin, permettant à L’URSS de faire pression sur le bloc ouest. Néanmoins, les Américains répondent à ce blocus par la mise en place immédiate d’un pont aérien, qui durera jusqu’à la fin du blocus. Ce pont aérien permet le ravitaillement en nourriture mais surtout en charbon de toute la partie ouest de la ville. Les soviétiques ne bloqueront à aucun moment le pont aérien et, en contrepartie, les américains n’essaieront pas de forcer les barrages terrestres et ferroviaires mis en place par les soviétiques.

Cette première crise montre alors que Berlin joue un rôle majeur dans le déroulement de la guerre froide. En effet, aucune des deux grandes puissances alors opposées n’a envie d’engager un conflit frontal, qui serait très meurtrier. Cette crise change également l’image de l’Allemagne dans le monde. Les allemands ne sont ainsi plus considérés comme des nazis, mais comme des victimes de la guerre froide, enfermées dans Berlin et dont la vie ne dépend que du bon fonctionnement du pont aérien.

Cette crise se termine avec la levée du blocus en mai 1949, lorsque les russes ouvrent les routes terrestres. Suit à cette crise la création de deux états allemands, la RFA (la République Fédérale d’Allemagne) dont la capitale est Bonn, et la RDA (la République Démocratique d’Allemagne) dont la capitale est Berlin Est. A ce moment, il n’existe pas encore de frontière entre les deux Berlin.

Après ce blocus, Berlin devient une ville divisée, mais sans frontière : elle devient une ville à deux visages. En effet, Berlin Ouest est considérée comme la vitrine du « monde libre », car cette partie de la ville est alimentée par l’aide américaine. En revanche, Berlin Est est sous contrôle soviétique. Des grèves et des manifestations agitent cette partie de la ville. De même, dans la partie Est de l’Allemagne, le gouvernement soviétique confisque les terres agricoles et les entreprises à capitaux familiaux, de manière à éloigner de l’Allemagne de l’Ouest ces activités.

Face à ce contraste important, une hémorragie démographique est constatée. En effet, la population de l’Allemagne de l’Est se dirige vers Berlin Ouest, pour demander l’asile politique vers la RFA. Mais pour l’Allemagne de l’Est, cela entraîne une diminution de la main d’œuvre et de la force démographique.

Alors, le gouvernement de RDA décide de construire un mur entre les deux Allemagne, traversant  la ville de Berlin. Il est construit au cœur de Berlin dans la nuit du douze au treize août 1961, pour mettre fin à cet exode massif de la RDA vers la RFA.

...

Télécharger au format  txt (7.8 Kb)   pdf (90.3 Kb)   docx (11.5 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com