LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le cas apple adm 2007

Discours : Le cas apple adm 2007. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  27 Août 2015  •  Discours  •  1 902 Mots (8 Pages)  •  638 Vues

Page 1 sur 8

Le cas apple adm 2007

1. Un nouveau produit a-t-il besoin d'être révolutionnaire pour être considéré comme un nouveau produit? Bien-sûr que non. Cependant est-ce que si Apple crée un iPhone avec une nouvelle forme et une nouvelle couleur tout en gardant le même programme à l'intérieur fait de ce iPhone un nouveau produit? Nous répondrons à cette question en plusieurs volets. Un produit peut être reconnu nouveau puisqu'il apporte un nouveau fonctionnement à un produit qui existe déjà; c’est ce qu'on appelle la nouveauté par rapport aux produits existants. Si par exemple, BlackBerry nous propose un nouveau téléphone intelligent qui ressemble au précèdent, mais qu'on y ajoute des nouvelles fonctions comme le choix de pouvoir vérouiller le téléphone avec un code, le fait d'avoir plus d'espace mémoire pour pouvoir télécharger de nouvelles applications ou le fait de pouvoir recevoir le téléphone dans plusieurs nouvelles couleurs. Ces innovations sont en fait des modifications aux produits déjà existants. De plus, selon le ministère de la Consommation et des Affaires commerciales, un produit peut seulement être nommé comme un nouveau produit jusqu'à après 12 mois de son lancement officiel; c’est ce qu'on appelle la nouveauté au sens de la loi. Nous pouvons aussi calculer la nouveauté d'un produit selon la nouveauté du point de vue de l'entreprise qui distingue la nouveauté sous trois degrés d'innovations. Nous commencerons par le degré inférieur qui consiste à la modification de produit ou à l'élargissement d'une gamme de produit. Nous pouvons penser aux chips Lays qui ajoute une nouvelle saveur à sa collection. Passons au degré intermédiaire qui consiste à des changements incrémentales comme par exemple, le bond entre le iPod nano et le iPod touch qui fut assez marquant, puisque dorénavant nous pouvons changer notre musique avec un simple mouvement de doigt en plus d'aller chercher des applications en se connectant à un réseau Wi-Fi. Le dernier degré nous réserve les innonvations et les changements radicaux qui nous ont dévoilé des produits révolutionnaires comme le grand exemple de l'invention du premier ordinateur d'Apple, qui a recamment donné naissance au iPad. Nous pouvons aussi calculer la nouveauté d'un produit selon la nouveauté du point de vue du consommateur. Nous pouvons constater qu'un produit est nouveau selon le changement que le produit apporte chez les habitudes et l'apprentissage des consommateurs. Nous parlons d'innovation continue lorsque le consommateur n'a aucunement besoin de changer ces habitudes pour se servir du produit comme par exemple une nouvelle paire d'écouteur d'Apple qui procure une meilleur qualité de son que la précèdante. Le consommateur utilise le produit comme d'habitude, il n'a pas à lire un manuel d'instruction pour savoir comment se servir du produit. Nous parlons aussi d'innovation dynamique continue lorsque les changements d'habitudes et d'apprentissages chez le consommateurs sont légers. En fait, l'innovation dynamiquement continue pertube la routine des consommateurs, mais n'affecte pas leur apprentissage. Par exemple, l'utilisation du code de sécurité sur un téléphone intelligent vient jouer sur la routine, puisque maintenant lorsque le consommateur ouvre son téléphone, il doit entrer son code personnel. Nous pouvons aussi parler d'innovation disconnue lorsque le consommateur subit un grand changement au niveau de ces habitudes et de son apprentissage. Par exemple, lorsque le logiciel d'Apple a vu le jour et que la totalité des gens était habitué de travailler avec Windows. Ceux-ci ont du changer leurs habitudes puisque les applications ne se trouvaient pas à la même place et le fonctionnement était différent. De plus, l'apprentissage du nouveau logiciel était de mise pour pouvoir l'utiliser, puisqu'il ne fonctionnait aucunement comme le logiciel de son compétiteur. Apple a pris un grand risque en changeant complètement l'habitude des gens puisque ceux-ci auraient bien pu vouloir rester chez Windows, comme certains l'ont fait, pour éviter de devoir réapprendre le fonctionnement d'un logiciel. Heureusement, la publicité d'Apple fut assez convaincante pour que les consommateurs adoptent de nouvelles habitudes.

Nous pouvons donc affirmer que le téléphone intelligent est un nouveau produit, puisqu'il offre quelque chose de complètement différent du téléphone cellulaire ordinaire. Avec le téléphone intelligent nous pouvons naviguer sur Internet grâce au 3G, prendre des photos, écouter de la musique, télécharger des applications, bénéficer d'un écran plus grand, ect. En fait, c'est une nouveauté par rapport aux produits existants. De plus, c'est une nouveauté du point de vue du consommateur puisque celui-ci doit changer leurs habitudes et apprendre à se servir d'un téléphone intelligent. Bien que la méthode de se servir d'un téléphone cellulaire n'a pas beaucoup changé, il y a tellement de nouvelles applications que l'utilisateur doit apprendre à se servir de cet nouvel engin.

2. Tout d'abord, la segmentation du marché consiste à viser un groupe qui possède simillairement les mêmes besoins dont les membres seront des acheteurs potentiels. C'est vers ce groupe que tous les efforts marketing iront. Nous avons besoin de combler le besoin de ce groupe plus précisément. Pour ce qui est de l'analyse FFOM, celle-ci permet davantage de déterminer ce qui pourra avantager  la compagnie et ce qui pourrait lui nuire. À partir de cela, la compagnie pourra cerner ses forces et ses faiblesses pour pouvoir puiser de ses forces et essayer de règler ses faiblesses. C'est avec l'analyse FFOM que nous sommes capables de bâtir un plan marketing efficace et propre à notre image.

Tableau p. 46

Interne

Les forces : Bonne image de la marque, nouveauté transfert de données (3G), premier téléphone qui possède les réseaux sociaux (email/facebook/twitter) ,

Les faiblesses: Beaucoup de dépenses en recherche, ergonomie (téléphone plus gros qu'avant)

Externe

Les occasions: Nouveaux produits donc plus de demande du téléphone intelligent par les consommateurs, Recherche de nouveaux réseaux de distributions, ce produit est offert au public et aux compagnies professionnelles

Les menaces: beaucoup de concurence, les téléphones intelligents ne possèdent pas un cycle de vie élevé.

...

Télécharger au format  txt (12.5 Kb)   pdf (130.1 Kb)   docx (12.1 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com