LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

En quoi cet extrait satirique reflète une époque marquée par les inégalités sociales ?

Chronologie : En quoi cet extrait satirique reflète une époque marquée par les inégalités sociales ?. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  24 Mai 2023  •  Chronologie  •  756 Mots (4 Pages)  •  425 Vues

Page 1 sur 4

COMMENTAIRE FRANÇAIS

EN QUOI CET EXTRAIT SATIRIQUE REFLETE UNE EPOQUE MARQUE PAR LES INEGALITES SOCIALES ?

II. Décalage entre 2 classes sociales

D’abord l’aspect comique apporté par les différences de niveau de langues renforce le décalage entre les classes. L’interjection familière « Dame ! » utilisé par Marotte montre que celle-ci possède peu d’éducation et appartient à un statut social bas. En outre, on aperçoit aussi son manque d’éducation grâce à la faute « filotie ». Le comique de mot est ainsi utilisé ici, et permet de montrer qu’elle appartient à un niveau social plus bas, car seul les plus riches savaient lire à l’époque. Son langage est opposé à celui des précieuses ; on le voit grâce au verbe de parole qui introduit ce que Magdelon souhaite que Cathos dise « Dites « voilà un nécessaire qui demande si vous êtes en commodité d’être visibles » » qui montre le décalage entre ces 2 classes. En effet le langage soutenu excessif créé un aspect comique qui ridiculise les précieuses, à leur dépend. Cette différence de niveau de langue est alors révélatrice des inégalités sociales à l’époque, avec une différence d’éducation selon la classe sociale.                                                                                                                                    Ensuite, les comportements des personnages de classe supérieur révèlent un des inégalités. On aperçoit une supériorité et une arrogance de la part de Mascarille grâce aux périphrases péjoratives « ces marauds-là » et « faquins » pour désigner les porteurs. Cette condescendance envers une personne qui le porte, qui sont plus « basse » que lui, rappelle l’organisation de la société à l’époque, en 1659, où les paysans travaillaient pour les nobles. En outre l’utilisation de l’impératif « Apportez » montre une attitude autoritaire de la part de Cathos, une des précieuses. Cette autorité envers sa bonne la rend méprisante et hautaine avec la classe sociale plus basse. Puis, le comique de geste dans la didascalie « lui donnant un soufflet » exprime une cruauté et une violence de Mascarille envers l’homme qui le porte, qui choque autant qu’il fait rire.                                                                                                                                                             Pour finir, les différences de niveau de vie entre les personnages de chaque classe est révélateur des inégalités sociales de l’époque. En effet, le comique de situation lorsque Mascarille est porté permet d’évoquer et de faire réfléchir le spectateur sur certaines inégalités sociales, avec un homme qui est porté par d’autres. Ensuite, l’utilisation du subjonctif dans la phrase « j’exposasse l’embonpoint de mes plumes aux inclémences de la saison pluvieuse » et « j’allasse imprimer mes souliers de boue » permet d’évoquer des actions hypothétiques, incertaines. Cela montre la différence des niveaux de vie des personnages ; l’idée de marcher dans la pluie n’est qu’hypothétique pour Mascarille, en raison de son niveau de vie. Tandis que les porteurs ayant un statut plus bas dans la société, font ces actions (marcher dans la boue, sous la pluie…).

...

Télécharger au format  txt (3.3 Kb)   pdf (36.6 Kb)   docx (7.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com