LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Albert Camus Caligula dissertations et mémoires

Recherche

882 Albert Camus Caligula dissertations gratuites 1 - 25

Aller à la page
Dernière mise à jour : 19 Juin 2015
  • Caligula d'Albert Camus

    Caligula d'Albert Camus

    ouvoir absolu, l'entraînement à "nier les hommes" 1) Le mépris des hommes Ce n'est pas seulement le jeu gratuit d'un tyran (la récréation d'un fou), c'est une négation de l'identité sociale. Il appelle son intendant « Imbécile ». Dispose de lui comme d'un chien (tu as trois secondes pour disparaître) Le pouvoir, Caligula en use non pas en despote (rien de politique dans son autorité), mais en pédagogue de l'arbitraire (il s'agit de rendre possible

    323 Mots / 2 Pages
  • Étude du drame Caligula d'Albert Camus

    Étude du drame Caligula d'Albert Camus

    Caligula est une pièce de théâtre écrite par Albert Camus, entamée en 1938 (le premier manuscrit date de 1939), et publiée pour la première fois en mai 1944 aux éditions Gallimard. Dans cette pièce , il faut bien noter que Camus parle indirectement d'Hitler et de son absurdité. La pièce fera par la suite l'objet de nombreuses retouches. Elle fait partie, avec l'Étranger (roman, 1942) et le Mythe de Sisyphe (essai, 1942) de ce que

    1 214 Mots / 5 Pages
  • Étude du drame Caligula d'Albert Camus

    Étude du drame Caligula d'Albert Camus

    Caligula, Albert Camus, 1944 Présentation : Caligula est une pièce de théâtre écrite par Albert Camus, entamée en 1938 (le premier manuscrit date de 1939), et publiée pour la première fois en mai 1944 aux éditions Gallimard. La pièce fera par la suite l'objet de nombreuses retouches. Elle fait partie, avec l’Étranger (roman, 1942) et le Mythe de Sisyphe (essai 1942) de que l'auteur a appelé le «cycle de l'absurde». Certains critiques perçurent la pièce comme

    825 Mots / 4 Pages
  • Étude du drame Caligula d'Albert Camus: scène 11

    Étude du drame Caligula d'Albert Camus: scène 11

    La scène 11 parachève l'exposition, en ajoutant une dimension nouvelle au personnage : à l'exposé d'une logique implacable succède la confession d'un désespoir existentiel, maladie non seulement de l'âme, mais du corps. Il y a un étrange divorce entre la clarté, l'éclat insoutenable de la lucidité, dont Caligula vient de découvrir quelle arme elle pouvait être, et la souffrance physique qui l'habite, innommable ("je sens monter en moi des êtres sans nom"), obscure ("pour que

    490 Mots / 2 Pages
  • Étude du drame Caligula d'Albert Camus

    Étude du drame Caligula d'Albert Camus

    Caligula est un drame d'Albert Camus publié en 1944. Ce drame s'inspire du destin du jeune empereur romain dément et sanguinaire assassiné en 41 avant Jésus-christ. Ce passage du drame est la scène finale de la pièce, c'est-à-dire le dénouement. Caligula est d'abord seul en scène devant son miroir, il se lance dans un long monologue, ou plutôt dialogue avec lui-même, dans une longue tirade qui occupe les deux tiers de la scène. Il y

    348 Mots / 2 Pages
  • Corpus sur trois textes: L'acte V, scène 4 de Ruy Blas écrit par Victor Hugo, Caligula acte IV scène 14 par Albert Camus et un passage de Le roi se meurt écrit par Eugène Ioneso

    Corpus sur trois textes: L'acte V, scène 4 de Ruy Blas écrit par Victor Hugo, Caligula acte IV scène 14 par Albert Camus et un passage de Le roi se meurt écrit par Eugène Ioneso

    Nous allons étudier trois textes de corpus. L'acte V, scène 4 de Ruy Blas écrit par Victor Hugo en 1838; Caligula acte IV scène 14 par Albert Camus en 1944; et enfin, un passage de Le roi se meurt écrit par Eugène Ioneso en 1962. Nous allons montrer dans un premier temps le rapprochement de ces trois textes et nous allons expliquer ensuite ce qui les différencie. Tout d'abord, on peut s'apercevoir que ces trois

    338 Mots / 2 Pages
  • Lecture analytique de Caligula d'Albert Camus, Scène 14 Acte 4

    Lecture analytique de Caligula d'Albert Camus, Scène 14 Acte 4

    ALBERT CAMUS, Caligula (1944) RÉSUMÉ Etude analytique de la scène 14 de l'acte IV (épilogue) de la pièce de théâtre Caligula d'Albert Camus. EXTRAIT Introduction Albert Camus (1913-1960) est un écrivain majeur de la première moitié du XXème siècle. Prix Nobel de littérature en 1957, il entreprend d'écrire Caligula en 1938. Mais la pièce n'est publiée pour la première fois qu'en 1944, alors que la Seconde Guerre mondiale s'achève. Elle s'inscrit dans la trilogie du

    271 Mots / 2 Pages
  • Compte Rendu sur la pièce de théâtre Caligula de Albert Camus

    Compte Rendu sur la pièce de théâtre Caligula de Albert Camus

    CALIGULA Caligula est une pièce de théâtre de cent-cinquante pages, comportant IV actes. Le premier contenant onze scènes, le second quatorze, le troisième six et enfin le dernier quatorze. L’auteur de cette œuvre, publiée pour la première fois en mai 1944 aux éditions Gallimard, est Camus Albert (1913-1960). La pièce de théâtre de registre tragique sera le plus grand succès de son auteur (Elle fait partie du cycle de l’Absurde). Le 26 mars 1955, ce

    1 097 Mots / 5 Pages
  • Étude du drame Caligula d'Albert Camus

    Étude du drame Caligula d'Albert Camus

    Caligula (Camus) Pour les articles homonymes, voir Caligula (homonymie). Caligula est une pièce de théâtre en 4 actes écrite par Albert Camus, entamée en 1938 (le premier manuscrit date de 1939), et publiée pour la première fois en mai 1944 aux éditions Gallimard. La pièce fera par la suite l'objet de nombreuses retouches. Elle fait partie, avec l'Étranger (roman, 1942) et le Mythe de Sisyphe (essai, 1942) de ce que l'auteur a appelé le «

    1 239 Mots / 5 Pages
  • Étude de la pièce de théâtre Caligula d'Albert Camus

    Étude de la pièce de théâtre Caligula d'Albert Camus

    • Cherea. Il est une figure de l’intellectuel, à la fois lié aux patriciens en raison du péril que Caligula fait courir à sa vision du monde, mais au-dessus de ce groupe dont la vision des choses se limite aux intérêts personnels des uns et des autres. Il souhaite par-dessus tout « qu’on [le] laisse à [s]es livres » (p. 22). Ce propos trahit un certain mépris des autres hommes, à l’égard desquels il nourrit

    516 Mots / 3 Pages
  • Étude du drame Caligula d'Albert Camus: double je

    Étude du drame Caligula d'Albert Camus: double je

    c I.- Caligula, le double je  a)Caligula tiraillé entre le bien et le mal On constate que pendant tout le long de son monologue Caligula hésite à passer à l'acte. En effet, Caligula questionne les raison qui l'amène à tuer Hélicon. Dans cette scène Caligula hésite terriblement, nous pouvons le voir lorsqu'il dit « J'ai peur. Quel dégoût, après avoir méprisé les autres, de se sentir la même lâcheté dans l'âme » ;on remarque ici que Caligula n'est

    724 Mots / 3 Pages
  • Proposition de plan de commentaire du drame Caligula d'Albert Camus

    Proposition de plan de commentaire du drame Caligula d'Albert Camus

    Proposition de plan de commentaire Caligula, Albert Camus. I. Un personnage tyrannique : l’excès de Caligula. 1. Un pouvoir abusif. Il est empereur, se comporte comme un despote, imposant à tous ses décisions. Ne laisse pas parler l’Intendant qui n’a que de courtes répliques dans l’extrait. Caligula lui coupe la parole : « Mais, César… », « César, tu ne te rends pas compte… » De nombreux verbes à l’impératif « Ecoute bien », «

    821 Mots / 4 Pages
  • Étude du drame Caligula d'Albert Camus: acte II, scène 14

    Étude du drame Caligula d'Albert Camus: acte II, scène 14

    Caligula, Camus ACTE II - Scène 14 Caligula et le jeune Scipion Situation : trois ans séparant l'acte I de l'acte II . Depuis son retour Caligula se conduit comme un tyran fou tous ses actes sont une provocation . Dans l'extrait de la scène 14 de l'acte 11: que nous allons étudier le jeune Scipion se retrouve face â face avec l'empereur, l'atmosphère est tendu. Dans la scène 12 Scipion disait « Ce que

    1 359 Mots / 6 Pages
  • Commentaire Composé du drame Caligula, dénouement d'Albert Camus

    Commentaire Composé du drame Caligula, dénouement d'Albert Camus

    Introduction Caligula, drame en quatre actes d'Albert Camus publié en 1944, s'inspire assez fidèlement du destin dément du jeune empereur romain assassiné en 41 après Jésus-Christ et d'anecdotes authentiques évoquées par l'historien latin Suétone. Mais l'auteur en fait un héros de l'absurde, aux côtés de Sisyphe, de Meursault, de l'Étranger et de Jan, victime du Malentendu, pour constituer ce qu'il a appelé « le cycle de l'absurde ». À la mort de sa sœur et

    2 410 Mots / 10 Pages
  • Étude du drame Caligula d'Albert Camus

    Étude du drame Caligula d'Albert Camus

    Caligula Albert Camus est un écrivain du Xxème siècle,qui composa de nombreux essais philosophiques ainsi que des pièces de théâtre. Il s'engagea également dans la Résistance en tant que journaliste. Son œuvre peut se diviser en deux cycles majeurs : le cycle de l'absurde et celui de la révolte. Caligula est une des pièces de théâtres qui appartient au premier cycle,un drame dans lequel Camus exprime sa déception face au système qui engloutit l'homme, confronté à

    1 397 Mots / 6 Pages
  • Caligula: le succès d'Albert Camus au théâtre

    Caligula: le succès d'Albert Camus au théâtre

    xiste une version de 1941 en quatre actes, publiée en 1984, dans les Cahiers Albert Camus. Entre les deux versions, la guerre et l'occupation avait démontré par l'horreur à Camus qu'un nihilisme absolu n'était pas défendable, ce qui l'incita à reforger sa pièce sous un tour plus politique, en particulier en faisant prendre plus de poids au personnage de Cherea qui comprend Caligula et sa logique implacable de l'absurde mais refuse d'y adhérer, ne pouvant

    582 Mots / 3 Pages
  • Étude du drame Caligula d'Albert Camus

    Étude du drame Caligula d'Albert Camus

    I la quête de l'absolu - un désir indomptable d'impossible 1C tente d'exercer, par le meurtre et la perversion de toutes les valeurs, un pouvoir absolu. Ils'appuie pour cela sur ce qu'il appelle la pédagogie, il se justifie ces décisions au nom de la logique. ligne 38 (repérez les éléments de son raisonnent) ( Un seul maitre l'argent, J'ai le pouvoir vousallez voir ce que le pouvoir...) humour noir. « Gouverner c'est voler tout le

    308 Mots / 2 Pages
  • Commentaire du drame Caligula d'Albert Camus

    Commentaire du drame Caligula d'Albert Camus

    Sujet 1 : commentaire de texte Introduction Caligula, drame en quatre actes d'Albert Camus publié en 1944, s'inspire assez fidèlement du destin dément du jeune empereur romain assassiné en 41 après Jésus-Christ et d'anecdotes authentiques évoquées par l'historien latin Suétone. Mais l'auteur en fait un héros de l'absurde, aux côtés de Sisyphe, de Meursault, de l'Étranger et de Jan, victime du Malentendu, pour constituer ce qu'il a appelé « le cycle de l'absurde ». À

    516 Mots / 3 Pages
  • Étude du drame Caligula d'Albert Camus

    Étude du drame Caligula d'Albert Camus

     Tout le raisonnement de Caligula repose sur la logique, il le dit lui-même, « [il] [a] décidé d’être logique » (l.26). Son discours est extrêmement bien construit : connecteurs logiques, connecteurs temporels, conjonctions de coordination (« premier temps » (l.2) ; « A raison de » (l.7) ; « en effet » (l.12) ; « mais » (l.17), tous les moyens sont utilisés pour rendre son propos indiscutable, les didascalies étant également là pour renforcer cet effet, puisqu’elles nous disent qu'il est « imperturbable » (l.12), ce qui nous laisse penser que Caligula est sûr de lui. Son plan est donc très facile

    785 Mots / 4 Pages
  • Les point communs entre Ruy Blas de Victor Hugo écrit en 1838, Caligula de Albert Camus écrit en 1944 et Le roi se meurt d'Eugène Ionesco

    Les point communs entre Ruy Blas de Victor Hugo écrit en 1838, Caligula de Albert Camus écrit en 1944 et Le roi se meurt d'Eugène Ionesco

    Nous allons voir les point communs entre Ruy Blas de Victor Hugo évrit en 1838, Caligula de Albert Camu écrit en 1944 et Le roi se meurt de Eugène Ionesco écrit en 1962. Le premier commun est que se sont tous des pièces de théâtre. Le second point commun est que dans chacun des trois textes il y a un membre de la nobles par exemple dans Ruy Blas c'est une reine dans Caligula c'est

    1 504 Mots / 7 Pages
  • Commentaire de la scène 4 de l'acte 4 de la pièce de théâtre Caligula d'Albert Camus

    Commentaire de la scène 4 de l'acte 4 de la pièce de théâtre Caligula d'Albert Camus

    Cet extrait appartient à la pièce de théâtre Caligula écrite par Albert Camus en 1944. La scène 14 de l’acte IV est la scène de dénouement. Caligula met en scène la figure historique d'un empereur romain resté célèbre pour sa cruauté et sa folie. Nous assistons ici à un monologue prononcé par Caligula à quelques moments de sa mort. Il y exprime tout ce qu’il sent depuis le meurtre de sa sœur. Nous nous demanderons

    1 045 Mots / 5 Pages
  • Étude du drame Caligula d'Albert Camus

    Étude du drame Caligula d'Albert Camus

    L. A CALIGULA scène finale Albert Camus est un philosophe, romancier, dramaturge, essayiste français du 20 siècle .. Il s’inscrit aussi dans le courant de l’absurde qui en substance donne à voir l’homme livré à un monde dont il ne comprend pas le sens, dont il ignore tout, jusqu'à sa raison d'être. Il s’inscrit aussi dans le courant de l’’existentialisme, courant littéraire et philosophique du XXe siècle faisant de l’existence le centre de sa réflexion.

    1 387 Mots / 6 Pages
  • Étude du drame Caligula d'Albert Camus: Acte IV Scène 14

    Étude du drame Caligula d'Albert Camus: Acte IV Scène 14

    Caligula est une pièce de théâtre écrite en quatre actes par Albert Camus parut en 1944. Albert Camus est un écrivain, philosophe, dramaturge français qui est né en 1913 et mort en 1960, ses œuvres les plus importantes font parties de ce qu'il appelle le « cycle de l'absurde » qui est composé de Caligula, L'Etranger et le Mythe de Sisyphe. Dans cette pièce de théâtre, on met en scène l'histoire de Caligula, un empereur romain tyrannique.

    766 Mots / 4 Pages
  • Commentaire de Caligula d'Albert Camus

    Commentaire de Caligula d'Albert Camus

    COMMENTAIRE Vous ferez le commentaire du texte d’Albert Camus extrait de Caligula (Texte B). I. Le personnage face à lui-même Seul sur scène, Caligula s’adresse à son reflet dans le miroir. De nombreuses didascalies indiquent ce jeu du personnage avec lui-même : « va vers le miroir », « revient vers le miroir », « tend les mains vers le miroir », « approche du miroir en soufflant. Il s’observe ». Ce jeu scénique symbolise

    444 Mots / 2 Pages
  • Caligula, Albert Camus

    Caligula, Albert Camus

    L’apogée des deux guerres et la fin du XXe siècle furent un tournant important pour l’histoire du théâtre. Un nouveau genre théâtral apparait et s’impose au public dès les années 1950. Ce nouveau genre théâtral appelé théâtre de l’absurde se caractérise par un refus délibéré du réalisme, une transformation profonde de la langue et une succession d’événements improbables et sans cohérence. La pièce Caligula d’Albert Camus (1913-1960), parue en 1944 en est un parfait

    1 141 Mots / 5 Pages

Aller à la page