LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La lutte contre les maladies infectieuses

Dissertation : La lutte contre les maladies infectieuses. Recherche parmi 275 000+ dissertations

Par   •  18 Avril 2012  •  Dissertation  •  341 Mots (2 Pages)  •  886 Vues

Page 1 sur 2

C.CLIN Paris-Nord - Mai 2000

5

I - HISTORIQUE

De tous temps, la lutte contre les maladies infectieuses a tenu une place importante. Bien avant

que le mot antiseptique ne soit employé, de nombreuses substances sont utilisées pour éviter le

risque de contamination.

Dans la mythologie de l’antiquité gréco-latine, ASCLEPIOS ou ESCULAPE, dieu de la

médecine, avaient deux filles : HYGIE et PANACEE.

HYGIE protégeait la santé. Elle est entrée dans la langue française au XVIème siècle avec le mot

« hygiène ».

PANACEE rétablissait la santé à l’aide de médicaments. Au moyen-âge PANACEE est devenue

nom commun signifiant remède universel à tous les maux.

Dès l’antiquité, de nombreuses substances : (épices, essences, huiles végétales), étaient utilisées

pour empêcher la putréfaction des plaies et l’infection des blessures. Intuitivement l’origine

environnementale de certaines maladies était reconnue. Certaines précautions étaient donc prises :

eau bouillie, fumigations des salles d’opération.

Ainsi, au cours du temps, les traitements empiriques intuitifs et parfois surnaturels ont évolués

pour atteindre des bases scientifiques à la fin du XIVème siècle.

Mais, c’est en fait au XVIIIème siècle que le mot antiseptique fut employé par PRINGLE. Ce

médecin militaire écossais, classa un grand nombre de substances appliquées sur la peau et les

plaies (camphre, acides...). C’est également à cette période que furent découvertes les principales

molécules encore utilisées actuellement.

ÿ 1774 : SCHEELE (1749-1786) chimiste suédois découvrit le chlore.

ÿ 1789 : BERTHOLLET (1748-1822) chimiste français, découvrit les hypochlorites. Il les

développa dans le petit village de JAVEL, aujourd’hui quai de JAVEL dans le 15ème

arrondissement de PARIS. Ceci explique la dénomination d’un produit chloré : eau de JAVEL.

ÿ 1811 : BERNARD COURTOIS (1777-1838) chimiste français isola l’iode à partir de cendres

de plantes marines.

ÿ 1929 : LUGOL, médecin français, utilisa ce produit dans le traitement des maladies

scrofuleuses (adénopathies cervicales chroniques). La teinture d’iode a été utilisée en 1839 contre

la goutte, l’anthrax, le panaris, puis largement employée pour traiter les blessures de guerre.

Les fondements scientifiques

...

Télécharger au format  txt (2.6 Kb)   pdf (54.3 Kb)   docx (9.1 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com