LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Comment Peut-on Expliquer Le Différentiel De Croissance récent Entre La France Et Les Etats-Unis?

Rapports de Stage : Comment Peut-on Expliquer Le Différentiel De Croissance récent Entre La France Et Les Etats-Unis?. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  28 Avril 2014  •  1 756 Mots (8 Pages)  •  691 Vues

Page 1 sur 8

LE DIFFERENTIEL DE CROISSANCE ENTRE LA FRANCE ET LES ETATS-UNIS

Introduction :

 Amorce = A la fin 2012, le taux de chômage des Etats-Unis est passé en dessous de la barre des 8% des actifs alors qu’en

France il dépassait le seuil des 10% des actifs. Ces résultats inégaux s’expliquent par une différence de croissance. En

effet, entre 1990 et 2007, le PIB (produit intérieur brut) des Etats-Unis a augmenté d’environ 65 % tandis que pendant la

même période, celui de la France augmentait d’environ 35 % (Doc. 1).

 Problématique = On peut donc s’interroger sur les causes de cet écart d’augmentation à long terme de la production entre la

France et les Etats-Unis. Quels sont les facteurs qui peuvent expliquer ce différentiel de croissance ? Peut-on l’attribuer à

une croissance plus forte du facteur travail ou à une croissance plus forte du stock de capital fixe ? Quel est le rôle des

gains de productivité dans cette différence et comment l’expliquer ?

 Annonce du plan = On mettra tout d’abord en évidence le rôle des deux facteurs de production, le travail et le capital. Mais il

faudra aussi prendre en compte le progrès technique qui constitue un moteur de la croissance moderne.

1 – LA CROISSANCE DE LA QUANTITE DE FACTEURS JOUE UN RÔLE ESSENTIEL DANS CE DIFFERENTIEL

Phrase introductive = Pour produire, il faut mobiliser des travailleurs pendant un certain temps (facteur travail) et des biens

d’équipement, des bâtiments, des logiciels et des consommations intermédiaires (facteur capital). Si on raisonne à partir de la

fonction de production, pour produire plus il faut donc augmenter la quantité de capital et de travail utilisée. A l’échelle

macroéconomique, si la production s’accroît dans la même proportion que les facteurs, il s’agit d’une croissance extensive (les

rendements d’échelle sont constants).

A – LES ETATS-UNIS ONT ACCRU LA MOBILISATION DE LEURS TRAVAILLEURS...

Phrase introductive = Le facteur travail correspond à la quantité de travail mobilisée pour produire. Elle comprend le nombre

d’actifs occupés (le total des emplois) et la durée effective du travail (hebdomadaire ou annuelle). Peut-on expliquer la différence de

croissance obtenue dans les années récentes entre les Etats-Unis et la France par une hausse de la quantité de travail plus forte ?

 La croissance des emplois a été plus forte aux Etats-Unis qu’en France. Entre 1991 et 2007, le nombre d’emplois a

augmenté de 23 % aux Etats-Unis, contre 12 % pour la France (Doc. 2). Ceci est dû à une croissance démographique plus

dynamique (rôle de l’immigration), à un taux d’emploi des juniors et des séniors plus élevé (retraite plus tardive) et à une

croissance du PIB plus forte qui est essentiellement extensive (« The great job machine »).

 La durée hebdomadaire du travail a augmenté alors qu’en France elle a diminué. Aux Etats-Unis, elle est passée d’une

moyenne de 37,8 heures hebdomadaires en 1991 à 38,7 heures en 2007, tandis qu’elle a baissé en France, de 37,6 heures

à 36,4 (Doc. 2) sous l’influence de la loi des 35 heures. Alors que les américains cherchaient à compenser la stagnation de

leur pouvoir d’achat par une augmentation des heures de travail, les français préféraient la réduction du temps de travail

pour lutter contre le chômage.

 En conséquence, le différentiel de croissance entre les deux pays s’explique principalement par une évolution divergente de

la quantité de travail. En étant plus nombreux et en travaillant plus longtemps, les américains ont pu accroître plus fortement

leur production alors que les français ont compté sur l’augmentation de la productivité du travail.

B – ET ONT AUGMENTE PLUS RAPIDEMENT LEUR STOCK DE CAPITAL FIXE.

Phrase introductive = Le facteur capital correspond principalement au stock de biens d’équipement durables, de bâtiments et de

logiciels. L’investissement matériel permet l’accumulation du capital physique. Il est mesuré par la formation brute de capital fixe

(FBCF) à laquelle on devrait retirer l’amortissement nécessaire pour remplacer le capital usé ou obsolète. La croissance du stock de

capital fixe a-t-elle été plus forte aux Etats-Unis qu’en France ?

 L’investissement brut a plus progressé aux Etats-Unis qu’en France. La FBCF a augmenté d’environ 40 % en France tandis

qu’elle a été multiplié par plus de 2 aux Etats-Unis entre 1990 et 2007 (Doc. 4). Les entreprises américains ont été incitées

à investir par une croissance de la demande plus forte et par l’introduction des nouvelles technologies de l’information alors

que les entreprises françaises ont pris du retard dans ce domaine.

 Or, l’investissement matériel est facteur de croissance économique parce qu’il augmente les capacités de production des

entreprises (investissement de capacité) ou qu’il engendre des gains de productivité (investissement de productivité). Ces

derniers permettent, entre autres, aux firmes de réduire leur coût unitaire (il faut moins de quantité de travail pour réaliser le

même produit), d’améliorer leur compétitivité-prix et de développer leurs ventes.

Conclusion

...

Télécharger au format  txt (11.6 Kb)   pdf (130.9 Kb)   docx (12.7 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com