LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

SUJET : L'influence De La Planification Familiale Sur La Promotion Des Femmes évoluant Dans Le Cadre De L'APROFES à Kaolack.

Dissertation : SUJET : L'influence De La Planification Familiale Sur La Promotion Des Femmes évoluant Dans Le Cadre De L'APROFES à Kaolack.. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  20 Juin 2013  •  656 Mots (3 Pages)  •  654 Vues

Page 1 sur 3

INTRODUCTION GENERALE :

Aujourd’hui tout le monde s’accorde à reconnaître le rôle capital que doivent jouer les femmes dans sa famille. L’expérience a démontré qu’investir en elle constitue à la fois une question de justice sociale et un moyen de développement économique et de lutte contre la pauvreté.

L’important rôle joué par les femmes dans ce processus ne se reflète pourtant pas dans la place qui leur est réservée par l’Etat, la société et la famille. Dans cette dernière malgré leur rôle essentiel pour la reproduction, la survie et le développement de la famille, leur place reste encore subalterne et subordonnée à l’homme (père, mari, frère ou fils).

En matière de santé de la reproduction et nonobstant leur place centrale, elles continuent encore à être reléguées comme cible et non comme partenaires ou actrices principales. Aujourd’hui la problématique dans le domaine « Femme » s’expose moins en terme d’intégration des femmes dans le processus de développement, qu’en terme d’amélioration de leur statut général.

Malgré la volonté politique manifestée et l’élaboration de politiques et programmes spécifiques pour garantir la promotion des femmes celles-ci se trouvent encore confrontées aux problèmes de maitrise de leur fécondité.

En effet, nous savons que les problèmes de population constituent l’un des phénomènes les plus complexes qui depuis une vingtaine d’années, constituent de plus en plus à prendre de l’importance. En effet des multiples évènements qui ont marqué le cours de l’histoire durant cette époque, figurent au premier chef le dynamisme et le comportement démographique des collectivités humaines. A en croire les institutions internationales (Banque Mondiale, Fond Monétaire International, Nations Unies), la population mondiale estimée à six milliards en 1999 est passée à sept milliards en 2012, autrement dit selon ces institutions, il aurait suffit de 13 petites années pour que l’humanité augmente d’un milliards d’habitants.

Au demeurant, cette croissance démographique mondiale aussi incontestable qu’elle puisse être, nécessite cependant d’être explicitée. En effet, en ce qui concerne celle-ci, elle doit être plus rattachée à l’évolution démographique des pays du tiers monde, qu’à celle des pays industrialisés ; évolution qui concerne notamment les pays qui sont en Afrique au sud du Sahara dont le taux de fécondité « est de 7 enfants par femme ». Soit quarante-cinq états situés au Sud du Sahara affichent toujours la plus forte croissance démographique au monde.

Par voie de conséquence, cette situation démographique aussi alarmante des pays africains devrait nécessairement avoir des incidences sur une multitude de phénomènes notamment le progrès social, la santé, le développement économique des populations et mieux, rendra « les solutions aux difficultés économiques du continent encore plus difficiles à trouver ».

De ce fait les pays africains se trouvent confrontés à un défi à relever : celui de la maitrise de la fécondité. Et c’est ce qui explique sans doute le fait que les questions démographiques fassent aujourd’hui partie des problèmes majeurs qui occupent les devants de la géopolitique africaine contemporaine.

Le Sénégal à l’instar de plusieurs

...

Télécharger au format  txt (4.5 Kb)   pdf (69.7 Kb)   docx (9.5 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com