LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Exposé sur la psychiatrie

Commentaire de texte : Exposé sur la psychiatrie. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  12 Juin 2017  •  Commentaire de texte  •  1 861 Mots (8 Pages)  •  268 Vues

Page 1 sur 8

EXPOSE SUR LA SANTE / PSYCHIATRIE

L’ACCOMPAGNEMENT SOCIAL EN PSYCHIATRIE

La genèse de la psychiatrie française remonte à la renaissance. A cette époque, la psychiatrie était considérée comme une manifestation divine, et les personnes comme des « fous de Dieu, des aliénés », puis comme surnaturelle c’est-à-dire une prise de possession de corps de la personne par le démon, pour enfin être considérée comme une maladie naturelle. On passe d’« Esprit du Mal » à celle de « Maladies de l’esprit », selon Henri Ey. L’idée de surnaturalité perdure durant le Moyen Age et le monde romain, la psychiatrie mêle conception médicale et conception religieuse.  En 1895, Sigmund Freud écrit, publie et explique dans son ouvrage « Etudes sur l’hystérie » l’élaboration de la psychanalyse (nouvelle théorie de la vie psychique). Peu à peu dans les années 1917-1952, de nombreux progrès dans le domaine thérapeutique font leurs apparitions (premier neuroleptique, antidépresseurs, tranquillisants…). Le terme de psychiatrie a été inventé au début du XIXème siècle. C’est la médecine de l’âme : iatros médecin, psukhê souffle âme.

L’assistante de service social apporte de l’aide aux personnes en difficultés afin d’améliorer leurs conditions de vie, développer leurs capacités d’autonomie, pour finir les accompagner dans le principal but d’améliorer leur situation globale.

  1. LES MISSIONS DE L’ASS

Les missions de l’assistante de service social en service hospitalier sont définies par le décret du 26 Mars 1993. Ainsi, l’ASS se doit « d’aider les personnes, les familles ou les groupes qui connaissent des difficultés sociales à retrouver leur autonomie, et de faciliter leur insertion ». « Les assistants de service social ont pour mission de conseiller, d’orienter et de soutenir les personnes accueillies et leurs familles, de les aider dans leurs démarches et d’informer les services dont ils relèvent pour l’instruction d’une mesure d’action sociale ».

Une autre circulaire du 20 Décembre 1993 précise que « dans les secteurs psychiatriques, les personnels socio-éducatifs font partie intégrante de l’équipe pluridisciplinaire et contribuent, dans le respect de la déontologie de chacun, au projet thérapeutique ».

Les missions de l’ASS consistent donc à articuler la prise en compte de la pathologie et ses effets en terme d’handicaps et d’inadaptations diverses et la réalité sociale, économique et administrative. C’est un accompagnement individualisé qui s’élabore dans le respect du projet thérapeutique. Elle conseille, oriente et soutient les personnes prises en charge et leur famille, favorise l’accès aux soins et aux droits des usagers et met en œuvre toutes les démarches de liaison et administratives permettant l’amélioration et la stabilisation de la situation socio-économique des personnes suivies. L’assistante de service social a de nombreuses missions selon les situations, les besoins et les demandes des personnes : soutien dans l’accès aux droits des personnes (droits à la sécurité sociale, à la mutuelle), dans les démarches administratives (logement, insertion sociale). Ainsi, elle exerce et a de larges connaissances afin de faire une telle polyvalence. Pour ce, le travail d’équipe et de partenariat est très important.

Elle travaille en collaboration avec de nombreux partenaires tels que les tuteurs, et fait de nombreuses actions collectives qui participent au lien social et au bien-être (atelier d’expression de peinture, musique, théâtre, écriture, chant…).

La cohérence du projet de soins, la relation de confiance avec la personne suivie, la communication au sein de l’équipe, et la prise en compte de la réalité sociale et environnementale des patients sont essentiels afin de réaliser au mieux un accompagnement efficace.

  1. LES ACTEURS ET LEURS MISSIONS

Des projets de soins sont élaborés par l’ensemble de l’équipe pluridisciplinaire qui est généralement composée de : psychiatre, infirmières, cadre de santé, assistante de service social ou éducatrice spécialisée, aides-soignantes. Chaque membre exerce des missions spécifiques relative à leurs métiers.

Il existe de nombreux partenaires : MDPH (l’accès à l’emploi étant parfois compliqué dans certaines situations, la majorité des personnes suivies en service psychiatrique bénéficient de l’AAH (Allocation Adulte Handicapé)), CAF (si la personne a exercé une activité professionnelle pendant moins d’un an, elle peut bénéficier du RSA), organismes tutélaires (une personne est mise sous tutelle dès que cette dernière éprouve des difficultés à être responsable des actes de la vie civile, pour exemple le tuteur perçoit les revenus de la personne), la sécurité sociale et organismes de complémentaire santé (les pathologies des personnes étant parfois lourdes, certains organismes de santé sont interpellés afin de les aider dans la prise en charge financière des soins), EPSM, Centres Hospitaliers, ASS Conseils Départementaux (par exemple pour les orienter à l’accès à l’emploi lorsque la pathologie de la personne est stabilisée).

Chaque secteur dispose de plusieurs lieux de soins : Centre médico-psychologique, hôpital de jour, centre d’accueil thérapeutique à temps partiel, appartement thérapeutique, accueil familial thérapeutique, unité d’hospitalisation, etc..

Ne pas oublier que lors d’un accompagnement, les partenaires principaux de l’ASS sont l’usager en lui-même et sa famille.

  1. LES NOUVELLES LOIS : cadre réglementaire actuel

  • Décret du 26 Mars 1993 : statut particulier des assistants socio-éducatifs de la fonction publique hospitalière

Les assistants socio-éducatifs ont pour mission d'aider les personnes, les familles ou les groupes qui connaissent des difficultés sociales à retrouver leur autonomie, et de faciliter leur insertion. Dans le respect des personnes, ils recherchent les causes qui compromettent leur équilibre psychologique, économique ou social. Ils participent à l'élaboration et à la mise en œuvre du projet de l'établissement dont ils relèvent ainsi que des projets sociaux et éducatifs. Ils participent à l'élaboration du rapport d'activité du service socio-éducatif. Ils assurent, dans l'intérêt de ces personnes, la coordination avec d'autres institutions ou services sociaux et médico-sociaux. Certains d'entre eux exercent les mêmes fonctions au bénéfice des personnels de l'établissement.

...

Télécharger au format  txt (12.4 Kb)   pdf (227.2 Kb)   docx (14.7 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com