LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse Oedipe Roi

Dissertation : Analyse Oedipe Roi. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  24 Novembre 2015  •  Dissertation  •  898 Mots (4 Pages)  •  433 Vues

Page 1 sur 4

Œdipe roi

Né des dithyrambes chantés lors des fêtes en l’honneur, le théâtre antique compte plusieurs tragédies qui ont réussi à se rendre jusqu’à nous, malgré le temps qui a passé. Plusieurs d’entre elles ont même marqué notre société, aussi moderne soit-elle. L’une d’elles est Œdipe roi, de Sophocle, dont l’histoire a inspiré la théorie de Sigmund Freud qu’il a décidé de nommé « complexe d’Œdipe ». Dans cette pièce, tout comme dans plusieurs autres tragédies de la même époque, le personnage d’Œdipe, roi de Thèbes, est victime de plusieurs choses au cours de l’histoire qui modifieront son destin. On peut y compter les dieux, les circonstances, mais aussi sa propre faute.

En premier lieu, cette pièce nous aide à réaliser à quel point les dieux étaient importants pour les Grecs à cette époque, mais aussi comment ces derniers croyaient que les divinités avaient un impact majeur sur leur vie et sur leur destin. Lorsque le chœur dit « Quel daimôn, par de tels maux, a rendu pire la destinée que la Moire t’avait faite ? » (p. 27), on comprend que le personnage d’Œdipe sait son destin déjà tout tracé par la Moire et qu’il n’était pas vraiment maître de son futur. De plus, cela semble les influencer grandement sur les actions qu’ils posent. Mais les dieux interviennent aussi un peu plus directement que cela dans la vie d’Œdipe. Lorsque Kréôn revient de l’oracle, il dit à Œdipe que « le roi Apollôn [leur] ordonne d’effacer la souillure qui a grandi dans ce pays » (p. 5), il demande à ce que la mort de Laios soit élucidée et le coupable puni. C’est donc Apollôn qui pousse Œdipe vers les découvertes qu’il fera et Œdipe en est conscient puisque, plus loin dans la pièce, il dit que « c’est Apollôn qui [lui a] fait ces maux, tous ces maux […] » (p. 28). Le personnage de Teirésias, quant à lui, croit que le destin d’Œdipe est incontournable et que, peu importe ce qu’il fera pour l’en empêcher, les choses se passeront tel que prévu. Il refuse d’ailleurs, au début de la pièce, de révéler à Œdipe ce qu’il sait : « Les choses s’accompliront d’elles-mêmes, quoique je les taise » (p. 8). D’un autre côté, certains, comme Jocaste, croient, eux aussi, à l’influence des dieux, mais ne sont pas en accord avec ce qu’ils font et pense que « le mieux est de vivre au hasard, si on peut. » (p. 21)

En second lieu, Œdipe est aussi victime des circonstances. C’est-à-dire que, malgré l’intervention des dieux, certaines situations sont simplement les conséquences d’évènements sur lesquels les dieux n’ont eu aucune incidence. Lorsque le chemin d’Œdipe croise celui des serviteurs et du roi de Thèbes, ce dernier se montre impatient. Œdipe, qui a des tendances colériques, les attaqua et « aussitôt atteint du bâton [qu’Œdipe avait] en main, il roula à la renverse du haut de son char […] » (p. 18), par cette phrase, on comprend qu’Œdipe, guidé par la colère, tua tous ceux qui avaient tenté de l’écarter du chemin. Cela souligne le fait que les dieux ne sont pas responsables de tout. Même s’ils prédisent des choses, elles peuvent changer, selon ce qui se passe autour du personnage. Ajoutons à cela le fait que, à sa naissance, Jocaste et Laios voulurent tuer Œdipe, mais le serviteur responsable de la tâche ne put

...

Télécharger au format  txt (5.4 Kb)   pdf (74.2 Kb)   docx (9.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com