LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Aidons les personnes âgées à connaître et à servir Jéhovah

Commentaires Composés : Aidons les personnes âgées à connaître et à servir Jéhovah. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  19 Juin 2014  •  507 Mots (3 Pages)  •  294 Vues

Page 1 sur 3

Aidons les personnes âgées à connaître et à servir Jéhovah

IL RESSORT de certains faits de prédication relatés par les témoins de Jéhovah que la patience, la bonté et l’ingéniosité produisent d’excellents résultats. Le premier nous vient du Massachusetts :

“J’avais abonné une Lithuanienne à La Tour de Garde. En retournant la voir, j’étais remplie d’appréhension. Cette femme avait près de soixante-dix ans ; elle ne pouvait pas lire beaucoup à cause de sa mauvaise vue. D’autre part, la langue dressait entre nous une certaine barrière, et cette personne était pétrie de fausses conceptions religieuses.

“En dépit de mes appréhensions, je suis allée la voir, et nous avons parlé du vrai Dieu. J’ai pris des dispositions pour la revisiter. La semaine suivante, elle m’a accueillie avec un large sourire, en me disant : ‘Quelle joie de vous revoir ! Je suis si heureuse depuis votre première visite ! Pourquoi a-t-il fallu que j’attende d’avoir soixante-neuf ans pour connaître le nom de Dieu ? Pourquoi l’Église ne me l’a-t-elle pas appris ?’ Nous avons continué d’étudier, et bientôt cette femme en est venue à comprendre l’enseignement biblique relatif à la condition des morts et à se rendre compte que les doctrines de l’enfer et du purgatoire sont erronées. Chaque fois, elle me demandait pourquoi l’Église ne lui avait pas enseigné la vérité de la Bible.

“Puis, un jour, elle a assisté à un discours public sur la prière ; je n’étais pas sûre qu’elle comprenne tout ce que disait l’orateur à cause de cette question de la langue. Toutefois, en la raccompagnant chez elle, j’ai été rassurée : elle avait bien compris, mais le fait que Jéhovah désapprouvait l’utilisation du chapelet la troublait profondément. Il faut dire que, fidèle à l’enseignement reçu de ses parents et de son Église, elle s’en servait depuis toujours. ‘Que dois-je croire ?’ me demandait-elle. Je lui certifiais que, pour plaire à Dieu, il lui fallait avant tout écouter sa Parole. L’étude suivante a été consacrée à la question de la prière ; néanmoins, cette femme était encore bouleversée.

“La fois suivante, quand je suis retournée pour l’étude, cette femme est revenue sur la question de la prière. Elle m’a dit : ‘L’autre soir je suis entrée dans ma chambre et, me mettant à genoux, j’ai prié : “Jéhovah Dieu, je ne suis qu’une pauvre femme âgée et sans voix, je ne sais comment vous parler, mais peut-être voudrez-vous m’écouter (...) ; et pour finir je l’ai remercié de m’avoir entendue.”’ Puis, les larmes aux yeux, elle a ajouté : ‘Croyez-vous qu’il m’ait écoutée ?’ De toute évidence, Dieu l’avait exaucée, car, se rapprochant de Lui et de son peuple, elle a assisté à notre assemblée de circonscription.”

À une assemblée de circonscription tenue à New York, un témoin nous a relaté ce qui suit : “Un jour j’ai vu une femme qui poussait un chariot chargé de provisions. Comme elle avançait avec peine, je me suis approchée d’elle et lui ai proposé mon aide. Elle a accepté avec joie, car elle demeurait à sept rues de là.

...

Télécharger au format  txt (3.1 Kb)   pdf (58.5 Kb)   docx (9 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com