LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le Survenant, Germaine Guèvremont

Fiche : Le Survenant, Germaine Guèvremont. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  15 Novembre 2019  •  Fiche  •  252 Mots (2 Pages)  •  48 Vues

Page 1 sur 2

Oui dans le Survenant la vie sédentaire est idéalisé.

1.La vie sédentaire est signe d’une vie accompli pour les habitants.

1.1 Leur lien avec la terre leur donne un droit à leur nourriture.

« Quand vint son tour, lui, Didace, fils de Didace, qui avait le respect du pain, de sa main gauche prit doucement près de lui la miche rebondie, l’appuya contre sa poitrine demie-nue encore moite des sueurs d’une longue journée de labour… il se découpa un quignon de la grosseur du poing. » ( Germaine Guèvremont, Le Survenant, p. 20)

1.2 La terre comme bien de propriété qui se lègue d’une génération à l’autre.

« Quand il [ Didace ] avait pris possession de la terre ancestrale, puis à la naissance de son fils, un sentiment de durée, de plénitude, l’avait pénétré jusque dans sa substance même. » ( Germaine Guèvremont, Le Survenant, p.80)

Métaphore : qui démontre les biens faits d’avoir une lignée familiale.

1.3 L’aspect d’une communauté soudé qui s’apprécie.

« Des cris, des rires, des grands hélas! Des embrassades, des poignées de main, des vœux, des plaisanteries… » ( Germaine Guèvremont, Le Survenant, p.95)

Énumération : démontre tout le bonheur que les habitants ont entre eux.

2.Lauteur dévalorise la vie nomade.

2.1 Avec une vie nomade il n’y a pas de point d’attache.

2.2 Le nomade est victime des vices.

2.3 selon la coutume rurales, la liberté de choisir son destin n’est pas valorisé.

...

Télécharger au format  txt (1.5 Kb)   pdf (27.9 Kb)   docx (7.3 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com