LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Guide sur la citoyenneté

Guide pratique : Guide sur la citoyenneté. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  26 Février 2019  •  Guide pratique  •  2 224 Mots (9 Pages)  •  154 Vues

Page 1 sur 9

Engagement citoyen et civique de la jeunesse

Lorsque j’ai été sollicité pour animer ce thème, j’ai été surpris mais pas étonné. Pas étonné que notre maison commune me fasse appelle, car il est de notre devoir de contribuer à bâtir l’édifice de l’AEEMCI, mais surpris d’aborder la question de la citoyenneté et du civisme. Je me suis alors posé la question suivante : Est-il pertinent en ce 21e siècle de traiter ce genre de question, avec des jeunes de nos jours de plus en plus instruit, engagé, militant infatigable pour la cause de leur communauté et parfois pour leur pays. Mais tout de suite, la situation actuelle de mon pays m’a ramené sur terre.

En effet, le 15 juillet, l’Université FHB, a été le théâtre d’une barbarie et d’une bestialité digne d’un monde sans loi ni droit. Il s’en est suivi les marches ou manifestations de protestation contre la vie chère, particulièrement contre les factures CIE. Conséquences : des morts à Bouaké, des commerces, édifices, bâtiments publics et personnels endommagé, destruction de documents administratifs, etc et j’en passe. A côté de toutes ces actions, l’extrémisme violent s’était illustré de façon notoire en frappant la station balnéaire de Grand-Bassam courant mois de Mars (au moins une trentaine de morts voire plus), le phénomène des enfants dits microbes, la cybercriminalité, les sacrifices humains dans le cadre des rituels pour le pouvoir de dominer ou de richesse.

Ces actes nous emmènent aux interrogations suivantes :

  • Dans quel monde vivons-nous en ce 21e siècle ?
  • Pourquoi une telle violence dans une société basée sur un contrat social ?
  • Quelle relation existe-il entre l’Etat et la population, particulièrement les jeunes ?

Ces interrogations m’ont fait comprendre qu’il y a matière à débattre. Plus qu’un débat, cela nécessite une profonde réflexion sur le modèle de cohabitation au sein de notre monde actuel. On n’oubliera surtout pas d’évoquer les meilleures pratiques de civisme et de citoyenneté, gage d’une société dans laquelle chacun y trouvera un refuge, une promesse de vie, une sécurité, surtout un épanouissement juridico-social. Je vous propose comme cadre d’échange  trois axes :

  • Première partie : définition des concepts
  • Deuxième partie : Implication des notions de civisme et de citoyenneté dans la vie du jeune
  • Troisième partie : Bonnes pratiques de civismes

Première partie : définition des concepts

La citoyenneté est le fait pour un individu, pour une famille ou pour un groupe, d'être reconnu officiellement comme citoyen, c'est-à-dire membre d'une ville ayant le statut de cité, ou plus généralement d'un État, selon Wikipedia.

En droit, on dira que la citoyenneté est le lien qui lie une personne physique à un Etat. Ce lien est très souvent manifesté par la délivrance de la nationalité.  C’est donc cette nationalité  qui procure à l’individu le sentiment d’appartenance à une communauté nationale. Elle offre aussi à cet individu des droits mais aussi des obligations vis-à-vis de son Etat. On peut schématiser cette relation de la façon suivante : je te donne ma nationalité, dans celle-ci se trouve plusieurs facilités, avantages et prérogatives que j’appelle ici « droits ». Mais en retour, tu dois m’offrir quelque chose, et cette chose c’est l’ensemble des obligations qui pèseront sur ta tête. Entre autres, payer ses impôts, le respect de la constitution, les respects des institutions de la République etc.

Outre un statut juridique et des rôles sociaux, la citoyenneté se définit aussi par des valeurs. On peut en évoquer au moins trois, traditionnellement attachées à la citoyenneté :

  •  La civilité : il s’agit d’une attitude de respect, à la fois à l’égard des autres citoyens (ex : politesse), mais aussi à l’égard des bâtiments et lieux de l’espace public (ex : transports publics). C’est une reconnaissance mutuelle et tolérante des individus entre eux, au nom du respect de la dignité de la personne humaine, qui permet une plus grande harmonie dans la société.
  •  Le civisme : il consiste, à titre individuel, à respecter et à faire respecter les lois et les règles en vigueur, mais aussi à avoir conscience de ses devoirs envers la société. De façon plus générale, le civisme est lié à un comportement actif du citoyen dans la vie quotidienne et publique. C’est agir pour que l’intérêt général l’emporte sur les intérêts particuliers.
  •  La solidarité : elle est importante, en effet, dès lors que les citoyens, dans une conception classique, ne sont pas de simples individus juxtaposés, mais un ensemble d’hommes et de femmes attachés à un projet commun. Elle correspond à une attitude d’ouverture aux autres qui illustre le principe républicain de fraternité. Dans ces conditions, la solidarité, qui consiste à venir en aide aux plus démunis, directement ou par le biais des politiques publiques (ex : impôt redistributif) est très directement liée à la notion de citoyenneté.

Ces trois valeurs donnent à la citoyenneté tout son sens en ne la limitant pas à l’exercice du droit de vote.

L’Etat : on dit dans notre jargon que l’Etat, c’est toi c’est moi c’est nous tous. En effet, le droit définit l’Etat comme l’exercice de l’autorité politique sur une population installée sur un territoire délimité par des frontières terrestres aériennes et maritimes. L’Etat est donc composé de trois principaux éléments à savoir : un gouvernement, un territoire, et un peuple. Si un seul élément manque, on est plus un Etat.

Jeunesse : c’est la période de la vie entre l’adolescence et l’âge adulte. C’est une période qui en émotions, en projets, en ambitions, en actions mais aussi, c’est une période de grandes inquiétudes. C’est en ce moment l’on se demande qu’est-ce qu’on va devenir, qu’allons-nous pouvoir bien réaliser dans notre existence parfois si courte? et là on accuse tout le monde, parents, amis, élus locaux, enseignants, le gouvernement, le Président de la République, bref tout le monde est responsable de ce qui nous arrive.

...

Télécharger au format  txt (14.1 Kb)   pdf (153.5 Kb)   docx (15.1 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com