LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le SERAS ( au CNRS)

Étude de cas : Le SERAS ( au CNRS). Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  14 Mai 2018  •  Étude de cas  •  319 Mots (2 Pages)  •  115 Vues

Page 1 sur 2

                        LE SERAS                  

Le SERAS est une branche de l'institut Néel, au cœur du CNRS (Centre National des Recherches Scientifiques), situé à Grenoble. Cet acronyme signifie "Service Etudes et Réalisation d'Appareillages Scientifiques". Le SERAS créé des pièces sur mesures à la demande de scientifique, de manière à faire progresser le monde de la recherche. Il est spécialisé dans la conception d'appareillages cryogéniques. Par exemple, le SERAS a créé une pièce pour satellite orbitale, qui devait résister à un nombre élevé de G, des températures extrêmes (-200°C), une légèreté accrue et de fortes torsions. Ce travail est pensé par des ingénieurs qui réalisent les plans, d'autres modélisent les pièces sur des logiciels informatiques. Ensuite un prototype de la pièce est conçu grâce à des imprimantes en trois dimensions. Puis après présentation de la maquette aux scientifiques, et sur accord de ces derniers, la pièce est réalisée au micromètre près, par des ouvriers possédant un baccalauréat professionnel, ou un Brevet de Technicien Supérieur. Situé au  Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous le sigle CNRS, qui est le plus grand organisme public français de recherche scientifique. Juridiquement, c'est un établissement public à caractère scientifique et technologique (EPST) placé sous la tutelle administrative du ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.

Le CNRS figure au quatrième rang mondial et au deuxième rang européen selon le classement mondial « Webometrics », qui mesure la visibilité sur le web des instituts de recherche. Le CNRS figure au premier rang mondial selon l'institut Scimago qui intègre institutions de recherche et universités dans son classement fondé entre autres sur la production scientifique, le nombre de citations, la collaboration internationale, à partir de la base Scopus intégrant plus de 18 000 revues scientifiques. Il figure au deuxième rang des contributeurs à la revue Nature en 20108.

...

Télécharger au format  txt (2 Kb)   pdf (23.5 Kb)   docx (10.3 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com