LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

IMPACTS SANITAIRES DECOULANTS DE LA PRATIQUE DE LA DEPIGMENTATION HUMAINE

Dissertation : IMPACTS SANITAIRES DECOULANTS DE LA PRATIQUE DE LA DEPIGMENTATION HUMAINE. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  7 Décembre 2019  •  Dissertation  •  2 292 Mots (10 Pages)  •  72 Vues

Page 1 sur 10

REPUBLIQUE DU BENIN

------&-----

Ministère De L’Enseignement Secondaire De La Formation Technique                                                  Et Professionnelle, De La Reconversion Et De L’Insertion Des Jeunes

------&-----

COMPLEXE SCOLAIRE SAINT MATHIEU 1

------&-----

Matière : SVT                                                                           Classe : 2nde CD

THEME:

[pic 1]

Présenté par :                                                                      Nom du professeur :

  1. BOKPE Caleb                                    Mr. ALOFA Hyacinthe
  2. AKPOVI Eugénio
  3. APOVO Jude
  4. COMBOU Nephtalia
  5. DAKO Estelle
  6. OUSMANE Ibrahim
  7. SALAKO Satlen
  8. SONON Jéovany
  9. ZOUNMEVO Isaac

Année académique : 2017-2018


                                      PLAN

INTRODUCTION

  1. Généralités et formes de dépigmentation
  2. Les risques liés à la dépigmentation                        a) Impacts sanitaires                                               b) Autres dangers liés à la dépigmentation artificielle
  3. Revenir de la dépigmentation à une peau plus naturelle

CONCLUSION

REFERENCIEL DE RECHERCHE


        INTRODUCTION

L

’industrie de la beauté a longtemps défini un modèle de beauté qui s’est pratiquement imposé et qui malheureusement ne correspond pas à toutes les cultures car la diversité humaine est remarquable même à la couleur de peau. Même si le sujet reste encore très tabou, la coloration de la peau reste une réalité à laquelle les personnes de peau noire se donnent dans le but de se conformer à un stéréotype. Aujourd’hui de nombreuses personnes s’adonnent à la dépigmentation artificielle, poursuivant un rêve de se blanchir la peau pour plaire sans faire attention aux dangers qu’une telle pratique pourrait apporter à leur état de santé.  

        


1- Généralités et formes de dépigmentation

a) Généralités                                                                                La dépigmentation artificielle de la peau revient à se blanchir la peau avec des produits cosmétiques et chimiques. Le phénomène est très courant chez les personnes de peau noire en particulier en Afrique et constitue un véritable problème de santé publique.                                                                                                                      b) Formes de dépigmentation

Auparavant la dépigmentation de la peau se limitait à l’application de lotions et crèmes corporelles sur la peau à une fréquence régulière. Mais avec le temps, des savons, des injections et des médicaments ont pris la relève, aggravant ainsi les risques de maladies liés à la dépigmentation artificielle. La plupart des études menées sur le phénomène de la dépigmentation artificielle montrent que les produits utilisés sont des médicaments détournés de leur usage en l’occurrence les corticoïdes et l’hydroquinone, la vitamine C, les acides de fruits et du mercure sont également utilisés selon une étude rapportée par l’Association Internationale d’Information sur la Dépigmentation Artificielle (AIIDA). Chez les couches sociales les plus défavorisées, la dépigmentation est faite de façon primaire avec l’utilisation notamment d’eau de javel ou de gel inconnu dont les teneurs chimiques sont très élevées.  

                                                                                            2- Les risques liés à la dépigmentation

a)Impacts sanitaires

La dépigmentation artificielle de la peau peut être associée à un développement favorable des maladies de la peau. Elle présente des risques dangereux sur ses utilisateurs à longs comme à court terme, et les plus courants sont:

  • La modification de la structure de l’épiderme               La peau est l’enveloppe protectrice de l’ensemble du corps et elle est composée de plusieurs couches qui garantissent son équilibre fonctionnel. La dépigmentation artificielle entraine une modification de la structure cellulaire de la peau, celle-ci s’affine de plus en plus au contact des produits dépigmentant. Ainsi, la peau est plus fragile et devient plus exposée aux risques de maladies épidermiques. Pour aller plus loin, la dépigmentation fragilise aussi les défenses immunitaires du corps, elle est souvent la cause de nombreuses maladies telle que l’hypertension artérielle.
  • Les risques de cancers de la peau                                   La dépigmentation artificielle entraine aussi d’énormes risques de cancers de la peau. Plusieurs études ont démontrées que les produits chimiques utilisés en composition des produits dépigmentant sont nocifs et cancérigènes. Chez les individus de peau noise, 38% des cancers de la peau ont étés favorisés par la dépigmentation artificielle. Cette dernière ayant occasionné une destruction des défenses immunitaires expose doublement la peau aux attaques climatiques et au développement des cellules cancéreuses. D’après l’Association Internationale d’Information sur la Dépigmentation Artificielle, sept types de carcinomes épidermes ont déjà été identifiés comme résultant de la dépigmentation artificielle par l’utilisation de l’hydroquinone et des corticoïdes.
  • Les risques de plaies et dermatoses                             Les maladies de la peau les plus fréquentes qu’on pourrait associer à la dépigmentation artificielle sont la gale, l’apparition de dermatoses, les boutons, les dermatoglyphes, les pyodermites superficielles, le pityriasis versicolore… Ces plaies apparaissent lorsque la peau est saturée de la dépigmentation. Ce sont les signes primaires des risques de cancer chez les personnes dépigmentées et environs 40% d’entres elles en sont atteintes. Les risques de plaies sont de plus en plus élevés avec l’utilisation de l’hydroquinone.
  • L’apparition des vergetures                                           La dépigmentation est une des causes de l’apparition des vergetures chez les femmes. Ces vergetures sont envahissantes et très inesthétiques du fait de leur taille et de la couleur ; et elles sont souvent placées à des endroits improbables, sont larges, atrophiques, érythémateuses, hypochromes et/ou hyper pigmentées. L’apparition de ses vergetures s’explique par le fait que les contenants chimiques froissent la peau en la dépigmentant et augmentent ainsi les endroits à risque de vergetures.
  • Le vieillissement cutané accéléré                                   La dépigmentation artificielle assèche la peau, elle la rend fine et déshydratée ce qui entraine un vieillissement cutané très accéléré. De plus la dépigmentation laisse des brûlures cutanées sur le visage, les jambes et même au niveau des bras car les produits sont incompatibles avec le soleil. Ceci se manifeste par une peau morte et fatiguée qui vieillit plus vite que la normale.
  • La cicatrisation difficile                                             Les peaux dépigmentées sont sujettes à plusieurs maladies épidermiques et leur cicatrisation reste encore difficile. Chez certains, la cicatrisation est très lente et compliquée à certains niveaux car la peau a perdu de son épaisseur et ses fibres cellulaires sont réduites.
  • Les effets secondaires mortels                                Tout dernièrement avec la naissance des injections de glutathionne pour se dépigmenter en un temps record, les risques de mort subite sont de plus en plus élevés chez les adeptes de la dépigmentation. En effet l’injection peut produire des effets secondaires comme un arrêt cardiaque et des cas de décès ont étés signalés dernièrement. A cela vient s’ajouter la prise de médicament qui agit de l’intérieur sur les cellules épidermiques et les modifient plus vite encore.                

                  

    b) Autres dangers de la dépigmentation artificielle                La dépigmentation artificielle présente plusieurs autres dangers sanitaires qu’on pourrait aussi appeler les dangers secondaires de la dépigmentation. Parmi eux on peut citer :

...

Télécharger au format  txt (10.2 Kb)   pdf (595.9 Kb)   docx (197.1 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com