LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Compte rendu de TP sur les lipides

Dissertation : Compte rendu de TP sur les lipides. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  21 Octobre 2017  •  Dissertation  •  1 996 Mots (8 Pages)  •  1 644 Vues

Page 1 sur 8

Compte rendu de TP

EXTRACTION DES LIPIDES DU JAUNE D’ŒUF

Cette fiche vous sert de trame pour la rédaction de votre rapport. Vous pouvez modifier le fichier word, mais l’ensemble de votre travail ne doit pas excéder 6 pages.

Chaque fiche doit être complétée par binôme et devra comporter impérativement les points suivants.

Noms et prénoms : BEZANDRY Joanny, BENSOUSSAN Samuel, MOREL Mélody

Séquence / Groupe : Séquence 3 Groupe A

Date du TP : 21.03.2017

Nom de l’encadrant :

1/ BUT du TP (5 points)

Le but du TP est de caractériser la composition lipidique du jaune d’œuf. En effet nous avons extrait du jaune d’œuf grâce à un mélange de solvant organique pour ensuite séparer et identifier par CCM (chromatographie sur couche mince) les principaux lipides du jaune d’œuf.

2/ PRINCIPE

Présenter le principe des 2 méthodes utilisées (10 points)

Les deux méthodes utilisées sont l’extraction des lipides et la chromatographie sur couche mince.

  • Extraction spécifique des lipides :

Le principe de l’extraction repose sur le fait que les lipides sont solubles dans les solvants organiques étant relativement apolaires. Au contraire, les autres molécules tel que les protéines et glucides, hydrophiles, précipiteront dans le solvant organique. A l’inverse ces dernières sont solubles dans des solvants aqueux polaire.

  • Chromatographie sur couche mince :

Cette méthode est basée sur les différences d’affinités des substances par rapport aux phases mobile et stationnaire. Il y aura donc séparation entre une phase solide et une phase liquide, c’est donc une adsorption. On dépose sur la phase fixe une petite quantité de mélange au niveau de la ligne de dépôt. Puis on met cette phase en contact avec la phase mobile qui migrera vers le haut par capillarité et permettra ainsi la séparation des différentes substances en les entrainant plus ou moins. Les substances les plus polaires seront retenu par le gel de silice lui aussi polaire, tandis que les moins polaires seront entrainées par le solvant organique. Dès lors, à l’aide de molécule témoin connu, nous pourrons identifier les différents constituant du mélange. Chaque molécule séparée sera caractérisée par son rapport frontale correspondant à sa distance parcourut sur la distance parcourut par la phase mobile.

3/ RÉSULTATS ET INTERPRÉTATION

Légender clairement les chromatogrammes et ne pas oublier de les joindre au compte rendu (les coller, les agrafer ou les mettre dans une pochette fermée avec le compte-rendu) (5 points).

Calculer les références frontales de tous les produits déposés sur la plaque chromatographique n°1 (CCM1) et rendre les résultats sous forme d’un tableau clair (5 points).

Rapport frontal

1/ Acide Gras

Rf = 5,8 / 7,5 = 0,77

2/ Monoacylglycérol

X

3/ 1.3 Diacylglycérol

Rf 1 = 4,2 / 7,5 = 0,56
Rf 2 = 4,4 / 7,5 =
0,59

4/ 1.2 Diacylglycérol

Rf 1 = 4,1 / 7,5 = 0,55
Rf 2 = 4,3 / 7,5 =
0,57

5/ Triacylglycérol

Rf = 7,2 / 7,5 = 0, 96

6/ Extrait de jaune d'œuf
(2 dépôts)

Rf 1 = 7,1 / 7,5 = 0,95
Rf 2 = 4 / 7,5 =
0,53
Rf 3 = 3,9 / 7,5 =
0,52

Rf 4 = 0

7/ Extrait de jaune d'œuf
(10 dépôts)

Rf 1 = 7,1 / 7,5 = 0,95
Rf 2 = 4 / 7,5 =
0,53
Rf 3 = 3,9 / 7,5 =
0,52

Rf 4 = 0

8/ Cholestérol

Rf = 3,8 / 7,5 = 0,51

9/ 1.3 Diacylglycérol + 1.2 Diacylglycérol

Rf 1 = 3,8 / 7,5 = 0,51
Rf 2 = 3,9 / 7,5 = 0,52

10/ 1.3 Diacylglycérol + 1.2 Diacylglycérol + Cholestérol

Rf = 3,9 / 7,5 = 0,52
Rf 2 X
Rf 3 X

11/ Ester de cholestérol

X

12/ Phosphatidylcholine

Rf = 0

13/ Phosphatidylethanolamine

Rf = 0

A partir de la CCM1, en déduire quels lipides composent le jaune d’œuf ? Quel(s) produit(s) semble(nt) majoritaires ? (10 points).

A partir de nos molécules témoins connu, nous avons pu identifier les différents composants du jaune d’œuf. En effet on observe que les taches obtenues à partir du jaune d’œuf ont les mêmes distances de migration (impliquant donc les mêmes rapport frontaux) que celle de certaines de nos molécules témoins. Ainsi on en déduit que le jaune d’œuf est composé de :

- Triacylglycérol (qui semble majoritaire)

- 1.2 Diacylglycérol

- 1.3 Diacylglycérol

- Cholestérol

- Et peut être des composés qui n’ont pas migré dans ces conditions de CCM1 tel que : le phosphatidylcholine et le phosphatidylethanolamine ayant ici un rapport frontal de 0

Expliquer pourquoi deux chromatographies sont nécessaires pour déterminer la composition lipidique du jaune d’œuf (5 points).

Dans le but d’identifier les composés n’ayant pas migré, il est nécessaire de procéder à une deuxième chromatographie avec une phase mobile plus polaire. En effet, la phase stationnaire de silice polaire a retenu dans la CCM1 les molécules plutôt polaires ainsi en augmentant la polarité du solvant pour la CCM2, ces dernières seront alors entrainées et pourront migrer. On pourra alors déterminer si elles sont présentes dans le jaune d’œuf.

...

Télécharger au format  txt (13.3 Kb)   pdf (699.7 Kb)   docx (1.2 Mb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com