LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Compte rendu TP Lipide

Dissertation : Compte rendu TP Lipide. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  10 Avril 2017  •  Dissertation  •  6 534 Mots (27 Pages)  •  1 042 Vues

Page 1 sur 27

----------------------- Page 1-----------------------

Compte rendu de TP

EXTRACTION DES LIPIDES DU JAUNE D’ŒUF

Noms et prénoms :

Séquence / Groupe :

Date du TP :

Nom de l’encadrant :

1/ BUT du TP (5 points)

Le but est d’extraire les lipides du jaune d’oeuf puis de déterminer les principaux lipides le composant

(étude qualitative).

2/ PRINCIPE

Présenter le principe des 2 méthodes utilisées (10 points)

La première méthode est une décantation, elle consiste à extraire les lipides du jaune d’oeuf des autres

composés. Par ajout de chloroforme/méthanol (sachant que les lipides n’ont aucune affinité pour ce

solvant), on obtient 2 phases non-miscibles:

- une phase apolaire: les lipides

- et, une phase polaire: le chloroforme/méthanol avec les autres composants (glucides,

protéines etc).

La deuxième étape est aussi une technique de séparation; il s’agit d’une Chromatographie sur Couche

Mince (CCM). Plus précisément, ce sont des chromatographies d’adsorption.

- La plaque de silice (très polaire) est un adsorbant solide, il s’agit de la phase stationnaire.

- Les 2 mélanges de solvants utilisés pour chacun des 2 CCM sont apolaires, il s’agit des

phases mobiles. En effet, par capillarité, ces éluants migreront vers le haut.

Les composés sont tous plus ou moins apolaires, et migrent en fonction de leur affinité pour la phase

stationnaire, c’est-à-dire, la silice très polaire.

De fait, plus les composés sont apolaires et moins ils auront d’affinité pour la plaque de silice, et plus

loin ils migreront.

On a déposé sur les 2 CCM des lipides témoins, ce qui nous donnera alors leurs références frontales

spécifiques. La migration des différents composants du jaune d’oeuf est ainsi comparée à la migration

des témoins.

Par comparaison des références frontales (Rf), on pourra alors déterminer la composition du jaune

d’oeuf. En effet, s’il y a deux taches sur la même ligne, alors c’est qu’il s’agit du même composé.

3/ RÉSULTATS ET INTERPRÉTATION

Légender clairement les chromatogrammes et ne pas oublier de les joindre au compte rendu (les

coller, les agrafer ou les mettre dans une pochette fermée avec le compte-rendu) (5 points).

----------------------- Page 2-----------------------

CCM 1 avec pour solvant Hexane/éther diéthylique/acide acétique (70:30:1, v/v/v)

CCM 2 avec pour solvant dichlorométhane/méthanol/eau (65:25:3, v/v/v)

Avec:

x: le ou les composés déposé(s)

d: distance entre la ligne de dépôt et la tache de migration

D: distance entre la ligne de dépôt et la ligne du front de solvant

Calculer les références frontales de tous les produits déposés sur la plaque chromatographique n°1

(CCM1) et rendre les résultats sous forme d’un tableau clair (5 points).

----------------------- Page 3-----------------------

Rf(x) = d(x)/D

Dans notre cas, D vaut 7,8 cm.

Nu x: composé(s): Nombre de d(x) en cm: Référence(s)

mé dépôts frontale(s):

ro: (respectivement):

1 Acides gras (AG) 2 3,9 0,5

2 Monoacylglycérol (MAG) 4 0,4 0,05

3 1,3 Diacylglycérol (1,3 DAG) 4 2,3

...

Télécharger au format  txt (20.5 Kb)   pdf (76.7 Kb)   docx (20.5 Kb)  
Voir 26 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com