LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Description d'une Analyse Pratique Professionnelle

Mémoires Gratuits : Description d'une Analyse Pratique Professionnelle. Recherche parmi 250 000+ dissertations

Par   •  10 Mars 2014  •  419 Mots (2 Pages)  •  578 Vues

Page 1 sur 2

Description de la situation:

La situation se déroule dans l'hopital de jour du SMPR (service médico-psychologique régional) ou intersecteur de psychiatrie en milieu pénitentiaire. Le service assure la prévention, le diagnostic et les soins de troubles psychiques en détention.

Nous sommes, mon infirmière réferente et moi dans la salle de soin. Nous avons une injection de Risperdal préscrite pour un patient pris en charge au SMPR car il souffre de trouble affectif bipolaire avec majoration des troubles maniac.

L'injection de Risperdal est programmée pour aujourd'hui. Nous vérifions la prescription sur le logiciel informatique (clinicom). Il est inscrit: Risperdal 40mg, en intramusclaire, à faire ce jour à 9h00.

Avant de faire appeller le patient, je prépare le materiel nécessaire à l'injection sur un plateau. Je prend des compresses stériles, dans gants, un flacon d'alcool et un flacon de manugel. Puis je déballe le kit pour injection. Il comprend une serringue préremplie de solvant (2ml de serum physiologique), deux aiguilles, un adaptateur et le flacon de risperdal (en poudre).

Je réalise le melange solvant / risperdal et aspire le contenu du flacon dans la serringue. Je pose la serringue sur l'emballage du kit encore stérile.

J'appelle le poste de surveillance pénitentiaire afin que les surveillants accompagnent Mr H. Jusqu'à la salle de soin.

Le patient arrive, il est habitué. Cela fait 7 ans qu'il a un traitement par injection intra-musculaire de Risperdal.

Avant tout, je lui propose de s'assoir et de relever la manche de son t-shirt. Je prend sa tension arterielle, elle est de 14/7 et sa temperature est de 36°9. Sa tension est habituelle et le patient est apyrétique. Je peux alors procéder à l'injection.

Je lui demande quel endroit est le moins inconfortable pour lui. Il me montre son épaule. J'enfile une paire de gants après avoir frictionner mes mains avec du manugel, je desinfecte la peau au niveau du muscle deltoïde avec une compresse imbibée d'alcool. Je tiens le muscle et pique en angle droit sur le muscle. Je vérifie que l'aiguille ne se trouve pas dans un vaisseau sanguin en tirant legerement sur le piston. Pas de sang, je peux donc injecter le produit.

Je retire l'aiguille et m'en débarasse dans le conteneur a aiguilles. Je termine par désinfecter le site d'injection et j'y met un pansement. Le patient quitte la salle de soin pour rejoindre sa céllule.

Je me débarasse des déchets, nettoie mon chariot et je me lave les mains. Je peux ensuite procéder à la validation sur Clincom de l'injection. Et j'inscris aussi mon acte dans le dossier de soins infirmier du patient.

...

Télécharger au format  txt (2.7 Kb)   pdf (54 Kb)   docx (8.8 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com