LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Reporting Financier

Compte Rendu : Reporting Financier. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  23 Février 2013  •  5 387 Mots (22 Pages)  •  630 Vues

Page 1 sur 22

1. Défis liés au reportingfinancier des entreprisesMai 2012

2. Sommaire 1 Introduction d’Oracle 2 Questions clés soulevées par l’étude 3 Synthèse 4 Résultats clés 14 Confiance en l’avenir ? 15 Méthodologie 16 À propos d’Accenture 16 À propos d’Oracle IBC Contacts

3. Défis liés au reporting financier des entreprisesIntroduction d’OracleUn grand nombre des professionnels de la finance se trouventconfrontés à de sérieux défis lorsqu’il s’agit de gérer les donnéesfinancières de leur entreprise ou de produire des rapports, et cemalgré le déploiement de nouveaux systèmes de reporting. Oracleet Accenture ont publié le présent rapport d’étude pour les aider àmieux comprendre l’état actuel du reporting financier au sein desentreprises, ainsi que les résultats décevants de leurs derniersinvestissements.L’étude a révélé un problème fondamental : les entreprises ontadopté une approche fragmentaire en matière d’investissement,au lieu d’une approche holistique. Sans vision ni stratégied’amélioration des processus, d’intégrité des données et d’adoptionpar les utilisateurs, les investissements logiciels seront incapables àeux seuls de répondre aux besoins et aux attentes de la plupart desentreprises.L’étude a montré que la majorité des équipes financières de 12 pays(dont le Royaume-Uni, les États-Unis, la France, l’Allemagne, laRussie et l’Espagne) avaient beaucoup investi dans des processus etdes systèmes de gestion financière d’entreprise au cours des troisdernières années. Un grand nombre de ces solutions (qui devaientaméliorer les processus de clôture, de reporting et de publication) sesont cependant avérées inefficaces et ont abouti à un manque devisibilité, de qualité, ainsi que de confiance vis-à-vis des donnéesfinancières. 1

4. Défis liés au reporting financier des entreprises Questions clés soulevées par l’étude • Volonté de changement : les entreprises reconnaissent le besoin d’investir dans le reporting financier pour relever les défis auxquels elles se trouvent confrontées. Au cours des douze derniers mois, 47 % d’entre elles ont investi des sommes considérables dans des processus financiers de clôture, de reporting et de publication. • Inefficacité des investissements : malgré ces investissements, les feuilles de calcul (72 %) et les e-mails (68 %) continuent d’être utilisés quotidiennement pour le suivi et la gestion des rapports, ce qui suggère des résultats décevants de la part des derniers investissements. • Augmentation des coûts et de l’incertitude : l’opacité de la situation est telle que les responsables de l’ensemble de la fonction financière sont incapables de comprendre parfaitement l’impact financier du reporting ou ses implications en termes de coût. 60 % des participants à l’étude admettent ne pas connaître le coût total de la gestion et de la publication des résultats financiers. • Défis persistants : 68 % des participants admettent que la visibilité des processus de reporting est inadéquate, tandis que 84 % des responsables financiers interrogés estiment qu’il leur est difficile de contrôler la qualité des données à travers le processus de reporting. • Baisse d’efficacité : 71 % des responsables financiers ont le sentiment que leur efficacité est restreinte, d’une certaine manière, par les problèmes liés à l’analyse des données, tandis que 39 % des directeurs financiers et vice-présidents interrogés pensent que leur efficacité est affaiblie par une visibilité limitée. • Non-respect des délais : 15 % des entreprises mondiales ont dépassé des dates limites de publilcation réglementaire en raison de changements apportés à la dernière minute à leur plan comptable. Elles ont ainsi risqué des sanctions financières, ainsi qu’un impact potentiel sur la valeur de leurs actions. Le présent rapport montre clairement que ces grandes entreprises internationales ont jusqu’à maintenant investi de manière inégale dans les processus de clôture, de reporting et de publication. Ceci explique les défis de gestion des données financières auxquels elles sont actuellement confrontées. Qu’elles utilisent une seule solution ou plusieurs, ce rapport montre qu’elles continuent d’observer une augmentation des coûts, une gestion inefficace des données, ainsi que des retards de reporting qui, dans les cas extrêmes, peuvent nuire à leur image et à la valeur de leurs actions. La bonne nouvelle est que ces entreprises sont conscientes des problèmes qui persistent et qu’elles prévoient des investissements supplémentaires pour y remédier. Toutefois, bien que ces investissements soient nécessaires, il est essentiel qu’elles les ciblent correctement afin de pouvoir identifier et résoudre les problèmes d’intégrité des données, tout en optimisant les processus et en améliorant les rapports financiers en utilisant une solution de clôture et de reporting intégrée fonctionnellement. Des conseils avisés sur la mise en place d’une infrastructure, de solutions logicielles et de processus d’entreprise permettront aux équipes financières d’optimiser considérablement l’efficacité, la rentabilité et l’alignement de leurs processus de reporting sur les performances attendues.2

5. Défis liés au reporting financier des entreprisesSynthèse• Au cours des trois dernières années, 82 % des entreprises ont apporté des changements considérables à leurs processus de clôture, de reporting et de publication.• 47 % d’entre elles ont investi considérablement dans au moins une de ces trois phases au cours des douze derniers mois.• 38 % utilisent actuellement un seul outil logiciel pour gérer et connecter ces trois étapes, mais les systèmes en place semblent fournir des résultats insatisfaisants dans de nombreux domaines.• 42 % disposent d’un logiciel spécialisé pour la gestion des flux de clôture financière et 31 % utilisent des alertes automatiques. 56 % utilisent l’un de ces outils mais, encore une fois, les systèmes en place restent insatisfaisants.• 68 % des entreprises ont indiqué une visibilité inadéquate et 84 % affirment qu’il est difficile de contrôler la qualité des données financières et autres informations sur lesquelles elles s’appuient.• Au cours des douze derniers mois, 88 % des entreprises ont connu des retards de clôture, de reporting et de publication financière en raison, dans la plupart des cas, de problèmes de données.• Les changements de dernière minute ont touché 80 % des entreprises au cours des trois dernières années et ont été la cause directe du non-respect de délais de publication officielle dans 22 % des cas.• Ces trois dernières années, une entreprise sur cinq (21 %) a connu une augmentation des coûts à

...

Télécharger au format  txt (35.3 Kb)   pdf (297.5 Kb)   docx (18.5 Kb)  
Voir 21 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com