LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Résumé Livre Christina De Robertis Travail Social D'intérêt Collectif

Recherche de Documents : Résumé Livre Christina De Robertis Travail Social D'intérêt Collectif. Recherche parmi 248 000+ dissertations

Par   •  4 Janvier 2015  •  2 158 Mots (9 Pages)  •  3 229 Vues

Page 1 sur 9

De Robertis C., Orsoni M., Henri P., Romagnan M. (2008), L’intervention sociale d’intérêt collectif. De la personne au territoire, Rennes, Presses de l’EHESP.

PRESENTATION DE L’OUVRAGE

De Robertis C., Orsoni M., Henri P., Romagnan M. (2008), L’intervention sociale d’intérêt collectif. De la personne au territoire, Rennes, Presses de l’EHESP.

En France, le travail social collectif a connu ses prémices dès le début du XXème siècle mais il a eu des difficultés à se développer.

Aujourd’hui, le développement d’une Intervention Sociale d’Intérêt Collectif (ISIC) est une demande du pouvoir publique. La volonté ministérielle de placer l’ISIC au centre de la formation des travailleurs sociaux comme la réforme des études d’assistant de service social de 2004 marque un progrès notable. La réforme introduit une égalité dans l’enseignement et l’épreuve finale entre l’intervention individuelle et l’intervention collective.

Alors que le discours politique recommande aux institutions et aux travailleurs sociaux la pratique de l’ISIC, celle-ci fait l’objet de nombreuses réticences. Bien que l’organisation de l’action sociale soit un obstacle à sa mise en place (travail social parcellisé, logique administrative et de rendement…), l’ISIC est un enjeu de professionnalité. Complémentaire à l’intervention sociale d’aide à la personne, elle permet d’affirmer sa place dans la dynamisation de la vie sociale, le Développement Social Local (DSL), l’autonomie des usagers. Les expériences montrent que certaines difficultés tant au niveau de l’usager qu’au niveau du professionnel, trouvent leurs solutions dans l’échange collectif.

Face au manque d’ouvrages sur le sujet, Cristina De Robertis, Marcelle Orsoni, Henri Pascal et Micheline Romagnan se sont associés pour écrire un livre qui propose d’apporter aux professionnels du travail social, aux enseignants et étudiants, les outils théoriques et pratiques nécessaires pour mener à bien cette forme d’intervention qui exige compétences, savoir-faire et techniques spécifiques qui s’apprennent, se pratiquent et se perfectionnent avec le temps et l’expérience.

Cristina De Robertis est assistante de service social. Elle a été directrice de l’Ecole de service social de la Croix-Rouge française de Toulon-Hyères de 1981 à 1999 et a enseigné la méthodologie de service social notamment le travail social de groupe. Elle est aussi membre de l’Association Nationale des Assistantes Sociales (ANAS) et présidente de l’APEA, une association de prévention spécialisée pour les familles, les jeunes et les enfants en difficulté. Cristina de Robertis est également auteur de nombreux ouvrages et articles sur la méthodologie du travail social : La demande en travail social (1978), L’intervention collective en travail social : l’action auprès des groupes et des communautés (1987), Le contrat en travail social (1993), L’intervention collective en travail social : groupes et territoire (1995), La déontologie des assistantes de service social. Fil conducteur reliantpassé, présent et avenir (1999), Formation : principes, contenus, perspectives (2000), ou encore Méthodologie de l’intervention en travail social. L’aide à la personne (2007).

Marcelle Orsoni est assistante de service social et formatrice. Responsable de filière sociale dans un centre de formation en travail social, elle a conduit une recherche-action et une expérience d’intervention sociale d’intérêt collectif dans un quartier urbain inscrit dans le cadre de la politique de la ville.

Henri Pascal est sociologue et chercheur. Il a été formateur dans plusieurs centres de formation. Il est également auteur d’ouvrages et articles en travail social et plus particulièrement engagé dans la recherche sur l’histoire du travail social.

Micheline Romagnan est assistante de service social. Elle a été formatrice et responsable de formation d’assistants de service social. Elle s’investit dans des recherches-actions et dans l’accompagnement et le soutien de professionnels engagés dans des interventions collectives.

A travers la complémentarité de leurs approches, les auteurs prennent appui sur la pratique de travailleurs sociaux en exercice, afin d'alimenter la réflexion des professionnels et de proposer des outils aux étudiants.

SYNTHESE DU LIVRE

Première partie : comprendre l’intervention sociale d’intérêt collectif

Le premier chapitre a pour objectif de retracer les grandes lignes de l’histoire des interventions collectives en travail social en France.

Bien que marginale, au début duXIXème siècle, la pratique de l’intervention collective connaissait ses prémices dans les résidences sociales avec des interventions dans des quartiers ouvriers en organisant des activités d’information et d’éducation en groupe puis au sein du service social rural ou encore dans les services sociaux développés par les municipalités où on pratiquait ce que l’on nomme aujourd’hui « travail social de groupe », « développement local » mais sans aucune systématisation ni théorisation. Il faudra attendre les années 50 pour que les méthodes d’intervention collective connaissent un développement certain notamment avec la Ve conférence internationale de service social (1950) puis grâce aux échanges internationaux et séminaires mis en place par l’Organisation des Nations Unies.

L’essor du collectif dans le travail social s’en ressentira. La réforme du diplôme d’Etat d’assistant de service social de 1962 intègre les méthodes de travail social de groupe et de communauté dans les programmes d’enseignement. L’offre de formation aux méthodes collectives apparaît et le service social de polyvalence les pratique.

Dans les années 70-80, le travail social collectif sera considéré comme aussi important que le travail social individuel. Il sera renommé ISIC (Intervention Sociale d’Intérêt Collectif) et continuera à se développer dans différents secteurs d’intervention en travail social jusqu’à en devenir une injonction politique à la fin des années 90.

Le deuxième chapitre présente l’ISIC sous un anglethéorique.

L’intervention sociale est une appellation qui recouvre à la fois une démarche et un champ professionnel. Elle est complexe car elle s’adresse à la personne en société et de ce fait touche différents niveaux allant de l’individuel dans sa dimension psychologique, à celle plus politique, au collectif.

...

Télécharger au format  txt (15.5 Kb)   pdf (150.3 Kb)   docx (13.6 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com