LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Division Du Travail Social (Durkheim)

Note de Recherches : La Division Du Travail Social (Durkheim). Recherche parmi 248 000+ dissertations

Par   •  23 Septembre 2014  •  2 838 Mots (12 Pages)  •  1 554 Vues

Page 1 sur 12

Chapitre 1 : la division du travail social

Introduction

Durkheim suit ce plan :

1) Le projet théorique : la valeur morale de la division du travail social (dts)

2) Le projet pratique : analyser les formes anormales de la division du DTS

3) L’action du sociologue : les préconisations du sociologue

Dans un premier temps il regarde si la dts est morale, il dit oui parce qu’elle produite de la solidarité. Mais elle ne produit pas de solidarité, il formule donc des préconisation pour montrer d’autres types de rapport entre les salariés et le patronat.

1 le projet théorique : la valeur morale de la division du dts

1 la dts comme un phénomène social.

La dts ne fait que s’accroître dans nos sociétés.

II va le repérer à 4 niveaux.

Au niveau de la famille (taches diversifiées entre les hommes et les femmes et Durkheim est très influencé par les science de la nature : «  différenciation des taches par la différence physique par la différence de taille de cerveau entre hommes et femmes »

Au niveau des métiers (les occupations de l’homme dans l’industrie sont de plus en plus séparées et spécialisées, les métiers sont de plus en plus différenciés,et sur les chaînes de la grande industrie, le travail est de plus en plus émietté.

Au niveau des fabriques (la aussi les usines se différencient des unes des autres, elles sont de plus en plus complémentaires).

Au niveau de la société toute entière : on différencie au niveau de la société, les fonctions politiques, administratives, judiciaires, artistiques et au sein de ces différentes fonctions, la spécialisation et la division du travail sont de plus en plus fortes. Il y a aussi une division du travail au niveau scientifique et la philosophie n’est plus la science qui regroupe tout les savoir, on a des disciplines de plus en plus distinctes des autres. Comment elle évolue ? qu’elle est sa progression ? , il recherche une grande loi explicative pour rendre compte de la société. la dts s’applique aussi bien aux organismes vivant qu’à la société. Une dts que l’on découvre au sein des corps humains. Une référence vis-à-vis des travaux de Darwin, les sociétés ont progressivement augmentés on est de plus en plus nombreux dans une collectivité donnée. Un accroissement des échanges de communication entre les individus. Plus les individus son nombreux à essayer de vivre ensemble plus la lutte pour la vie est intense. Et si tout les individus sont semblables, s’ils ont tous la même tâche, c’est la guerre de chacun contre chacun. Pour lui a différenciation sociale est la solution pacifique à cette lutte pour la vie. Chacun occupe un rôle, une fonction et la concurrence est moins rude entre les individus. Pour lui, la dts est une loi de nature. On doit suivre cette loi de la nature. En même temps les êtres humains pouvaient avoir d’autres maximes morales. S’opposent aux devoirs de complétude = réaliser en soi l’humanité toute entière. Le devoir de similitude : un devoir qui consiste à réaliser un même idéal, l’homme fusionnel. Est-ce qu’en se spécialisant, les hommes ne risquent pas de s’isoler des uns, des autres, et de ce détacher de la société ?dans ce cas la dts sera un facteur de désintégration sociale

3 la DTS st-telle une regle morale ?

Oui car elle est une source de solidarité, il repère cette solidarité dans la division sexuelle du travail implique une incomplétude du travail qui entraîne une multitude d’échange. Et elle va crée une réglementation matrimoniale qui va définir ces liens qui les fixes et qui les renforces.

Comment étudier la solidarité d’un point e vue sociologique ?

Pour cela il va examiner les « effets sensibles » de cette solidarité et ces effets sensibles, il va les trouver dans les règles, les sanctions juridiques et donc il va s’intéresser au droit car pour lui, le droit est le toit d’encrage matériel de l’analyse du phénomène moral, de la solidarité sociale.

La solidarité mécanique solidarité traditionnelles qui se caract par la similitude, ils ont les mêmes croyances, les mêmes valeurs, les mêmes modes de pensée et de comportement, ils ont les mêmes droit répressif

Pourquoi parles t’ont de solidarité mécanique ? le terme mécanique est utilisé par analogie avec la cohésion qui unie entre les éléments des corps bruts par opposition à celle qui fait l’unité des corps vie=vans ? le lien qui suit aussi l’individu à la société est tout à fait analogue à celui que rattache la chose à la personne. Cette solidarité est très développée. L’individu ne s’appartient pas, c’est littéralement une chose dont dispose la société. C’est un objet qui suit les mouvements, les caractéristiques de la solidarité mécanique sont les suivantes : cette solidarité relie directement l’individu à la société. La société» est un ensemble plus ou moins organisé de croyances et de sentiments communs à tout les groupes. C’est le type collectif. Ensuite, l’individu est faible par rapport à la conscience de lui-même. Puis la soc tire sa cohérences du fait que les individus ne font pas encore différencier. Ils sont inter-changés. Dans ces soc le premier devoir morale est de ressembler à tout le monde. Pour ne pas fragiliser la conscience collective et la société. On doit tous se rassembler= naissance de la solidarité à l’œuvre dans ces sociétés. Cela va donne r un type de naissance, u type de droit et de morale qui protège cette similitude. Pour D c'est 1 droit répressif à sanction répressive organisée. La peine est une réponse à ce qui est est une offense faite à la conscience collective. La sanction contre le criminel doit satisfaire la conscience commune blessée. C’est une peine de nature expiatoire, qui passe par le sentiment, la vengeance. C'est un droit extrêmement violent.

2. solidarité organique= du a la division du travail

Dans les soc modernes, au contraire, les individus diffèrent par la spécialisation des fonctions sociales par leurs rapports s’appuient donc sur leur complémentarité de coopération ils sont donc reliés par une solidarité organique car chacun a besoin des autres, comme les org ds le corps

Droit restitutif et coopératif

Les

...

Télécharger au format  txt (19 Kb)   pdf (176 Kb)   docx (15.9 Kb)  
Voir 11 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com