LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'histoire Du Travail Social

Commentaires Composés : L'histoire Du Travail Social. Recherche parmi 248 000+ dissertations

Par   •  7 Octobre 2014  •  1 153 Mots (5 Pages)  •  608 Vues

Page 1 sur 5

Revue d’esprit paru en 1972 définition du travail social qui dit :

Par travail social nous entendons d’abord toute action organisée qui vise à réduire une inadaptation quelconque ou qui est préventive de l’inadaptation d’un individu ou d’un groupe

Le travail social à donc 2 dimension soit il se positionne en préventif ou en curatif.

Le travail social a toujours existé c’est loin d’être une construction récente, on peut dire que la configuration résulte d’une longue évolution, il à évoluer au cour du temps, il à évoluer en fonction des besoins des personnes, des événements, de la pression des professionnel, des gouvernements.

Si on remonte au niveau des civilisations ancestrales, au niveau des concepts religieux, la solidarité était prise en compte au niveau des religions. Si on se base sur l’histoire, l’intérêt par rapport au travail social pouvait être intéressé ou non.

Donc le travail social c’est organisé autour d’une organisation charitable et solidaire les peuple se sont lié pour avoir une solidarité et les concepts religieux se sont légué pour mettre en en place un travail social. Il y’avais une volonté de vivre ensemble et protéger les plus vulnérable.

Au moment de l’antiquité se sont les premières trace de la solidarité, le vivre ensemble et la protection des plus vulnérable.

Les historiens ont réussi a démontrer qu’il y’avais l’émergence de l’entraide, en Asie au Vème siècle avant JC il y’a l’émergence du bouddhisme (propager la pensé de l’amour du prochain), Grèce antique il y’a la première apparition des hôpitaux lieu ou on va soigner et de refuge c’est donc une société de secoure mutuelle.

Les chrétien de Rome : les chrétiens se regroupent entre eux car exclus de la société ils vont ainsi s’entraider, ce qui va faire maitre la solidarité religieuse. Il va y’avoir une coopération entre l’église et l’état au niveau de l’entraide.

Dans la religion juive : il fixe l’assistance comme une obligation morale, c’est un devoir social. L’entraide, la bienfaisance ont érigé comme des principes. Le fondement principal demeure encore aujourd’hui : tu aideras ton prochain comme toi-même et tu ne feras pas ce que tu ne veux pas qu’on te fasse.

Petit a petit on instaure une surveillance aux malades, la surveillance et assistance aux orphelin, l’asile pour les voyageurs, l’assistance aux prisonnier  ébauche du travail social mais encore rien n’est représenté au niveau de l’état.

Au niveau des temps ancien, en France le pouvoir de l’église est renforcé par le baptême de Clovis (légitimation de l’église par le chef) l’église prend de l’ampleur entre le VII et VIII après JC

Raison : apparition de la lèpre : les lépreux sont mis à l’écart de la société, c’est l’église qui prend le relais

Les hospices pour les vieillards sont sous l’église (maison de retraite actuellement), création des hôtels dieu.

C’est financé par la DIME (impôt sur le sel) par un impôt clérical (perçu par le clergé) grâce à l’impôt royal .ème siecle

Au niveau des temps moderne 15-18ème siecle la société française à un esprit critique elle prend conscience de ce qu’elle est et se construit, la charité va s’administrer et s’imbriquer dans une sphère économique, la charité deviens répressive et contrôlant

Arrive la révolution de 1789 ont se cherche. Avec aussi la déclaration des droits de l’homme, grâce à la déclarations des droit de l’homme on instaure l’égalité et la fraternité dans les droits de l’homme ( tous égaux personne ne veux mieux ) l’assistance public s’élabore , 1794 l’assistance public au vieillard et malade s’élabore avec l’obligation

...

Télécharger au format  txt (7.5 Kb)   pdf (95.4 Kb)   docx (10.9 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com