LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Perspectives anthropologiques

Cours : Perspectives anthropologiques. Recherche parmi 234 000+ dissertations

Par   •  13 Novembre 2018  •  Cours  •  1 201 Mots (5 Pages)  •  96 Vues

Page 1 sur 5

Cours 1

Introduction sur les perspectives anthropologiques (AT)

Définition : Etude de l’aspect sociaux-culturel (notion importante) de l’humain en société.

[pic 1][pic 2][pic 3][pic 4]

[pic 5][pic 6][pic 7][pic 8][pic 9][pic 10][pic 11][pic 12][pic 13]

L’AT médicale et de la santé … Pourquoi ne pas utiliser la terminologie AT de la médecine simplement ?

L’ AT de la médecine implique une institution appartement à une culture propre, qui implique un paradigme biomédical, ce dernier a été élaboré par des chercheurs positivistes. Il considère que la réalité existe. Ils sont en dehors de cette réalité et tendent à la mettre en évidence. En effet, ils observent les faits objectifs pour mettre en évidence des réalités qui fondent les pratiques médicales institutionnelles. Cependant, en parallèle à cela, il existe d’autres pratiques dites alternative (médecine chinoise, sorcellerie…). L’AT de la médecine rapporte à une instituions et par défaut écarte les autres pratiques. La dénomination d’AT médicale et de la santé est donc utilisé et vise un concept plus large.

L’AT médicale et de la santé s’intéresse à la gestion du mal, à la manière dont un individu dans son groupe social, définit et traite un problème de santé.

Epistémologie : L’épistémologie de l’anthropologie est le constructivisme. Les savoirs et phénomènes sont coproduits. Les chercheurs essayent d’être objectif tout en étant conscient que ce n’est pas possible de l’être totalement. Ils sont donc situés dans la construction des savoirs et connaissances. En effet, ils explicitent et conscientisent les éléments qui influencent la « production de la réalité ». La réalité n’existe pas, ils la transforment et participe à sa production.

Mots-clés : PRISE DE CONSCIENCE, CRTIQUE, TENDRE A OBJECTIVER LES PHENOMENES, COMPRENDRE, COPRODUIRE.

Méthode :

  1. Observation participante, immersion :
  • Importance de l’introduction au groupe, expliquer le but de l’ethnographie ainsi que les moyens/méthodes.
  • Permet notamment de comprendre de manière émique (de l’intérieur) en participant comme un membre du groupe, se mettre à la place des individus du groupe observé.
  •  En résumé : OBSERVER LES AUTRES + OBSERVER SOI-MÊME.

  1. Tenue d’un journal de bord :
  • Noter les observations, les impressions et les pistes d’interprétation.  
  • Il permet d’identifier et nommer l’impact du ressenti du chercheur pour les soumettre à l’analyse, et ainsi les réinjecter plus tard dans l’interprétation.  Conséquences : Il n’existe pas de biais dans sa recherche, tout est dérangement, tout est production, tout est à objectiver et soumis à l’analyse.

Ethnographie

Une ethnographie n’est pas une étude de culture, elle est définie comme une description appuyée sur une démarche d’enquête avec observation participante, immersion et journal de bord. Dans ce cadre, l’analyse est inductive, cela implique que l’observation est la source primaire et permet de formuler des catégories d’analyse et des questions de recherche. Le chercheur ne se base pas sur des modèles expérimentaux ou sur des savoirs théoriques déjà fondés. Cette méthode permet une ouverture du champ. Les résultats d’une ethnographie ainsi que tout le processus est représenté par une monographie (livre).

Histoire : Le but de cette méthode à son origine était de trouver des généralités. Cependant, les chercheurs se sont rapidement éloigné de ça. L’ethnographie permet de décrire et comprendre les significations culturelles, l’autre par comme différent mais plutôt comme singulier.

Ethnologie et subversité : Une tendance à la subversité et donc à l’écart de l’ethnocentrisme est adopté par les chercheurs. Le but est de défaire les idées universelles (p.ex. dire que l’occupation favorise la santé).

La notion de culture

Paradoxe : Il existe un paradoxe dans la notion de culture. En effet, c’est une notion qui est largement diffusée, notamment une notion qui est centrale à l’ergothérapie. Cependant, une tendance à la rejeter apparaît. Certain dise qu’elle est très problématique dans notre société.

...

Télécharger au format  txt (8.1 Kb)   pdf (141.3 Kb)   docx (216.8 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com