LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L’implantation des cendriers urbains permet-il une diminution des mégots dans le centre-ville Strasbourgeois durant le marché de Noël ?

Analyse sectorielle : L’implantation des cendriers urbains permet-il une diminution des mégots dans le centre-ville Strasbourgeois durant le marché de Noël ?. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  15 Février 2020  •  Analyse sectorielle  •  2 916 Mots (12 Pages)  •  26 Vues

Page 1 sur 12

L’implantation des cendriers urbains permet-il une diminution des mégots dans le centre-ville Strasbourgeois durant le marché de Noel ?

La quantité de mégots à proximité des endroits où l’on peut s’asseoir dans le centre-ville

En 2017, la population française comptait 12,2 millions de fumeurs et jetait environ 30 milliards de mégots par terre. Les mégots font partis des déchets les plus jetés au monde et ont un impact environnemental fort connu par une bonne partie des consommateurs de cigarettes. Si de plus en plus de marque optent et vantent l’usage des mégots biodégradables, il n’en est rien car les mégots, qu’ils soient biodégradables ou non, absorbent environs 2500 des 4000 substances toxiques présentes dans la cigarette, dont la nicotine, des résidus de pesticides ou de l’acide cyanhydrique. Une fois dégradé, les substances toxiques présentes dans les mégots vont s’infiltrer dans les sols, les nappes sous-terraines, les cours d’eau ou les océans. De plus, les mégots biodégradables pourraient influencer les consommateurs qui pourrait avoir davantage tendance à jeter leurs mégots de cigarette par terre considérant que leur impact environnemental est faible.

A Strasbourg, la ville et plusieurs associations tentent de sensibiliser les habitants avec des campagnes publicitaires ou en organisant des grands ramassages de mégots dans le centre-ville. Des lois interdisant l’usage de la cigarette dans les aires de jeux ont été mise en place en 2015, puis mi-2018, la ville a bannit totalement la cigarette dans certains parcs et jardins publics de la ville. Si les lois se durcissent face aux tabagismes, les mégots pullulent dans plusieurs endroits du centre-ville comme les quais, les arrêts de tram et même à proximité des poubelles. Ainsi, durant les ramassages de mégots organisés par des associations Strasbourgeoises, celles-ci ont comptabilisés 60 000 mégots de cigarette aux alentours de la place Kleber qui est un des points centraux de la ville.

Nous avons fait le choix d’axer notre étude sur la quantité de mégots de cigarettes à proximité des endroits où l’on peut s’asseoir dans le centre-ville de Strasbourg durant le marché de Noel. Ces endroits où l’on peut s’asseoir peuvent être des bancs, qu’on peut trouver dans un parc ou bien dans un arrêt de tram, les chaises et fauteuils en bois du marché de Noel ou bien le mur sur lequel une personne peut se reposer. A partir de cela, nous avons fait deux hypothèses, tout d’abord, la quantité de mégots à proximité des endroits où l’on peut s’asseoir diminuent s’il y a une poubelle ou un cendrier à moins de cinq mètres. Ensuite, la quantité de mégots à proximité de ces endroits varient en fonction de la fréquentation des lieux que nous allons étudier, par exemple, si une table du marché est fortement fréquenté, nous pensons qu’une grande quantité de mégots peuvent être présent à cet endroit.


DEMARCHE ET CHOIX EFFECTUES

Pour créer notre grille d’observation, nous nous sommes basés sur nos hypothèse qui sont les suivantes :

-  La quantité de mégots augmente lorsqu’il n’y a pas de poubelles à proximité d’un endroit où l’on peut s’asseoir

- La quantité de mégot à proximité des bancs est supérieur dans les endroits à forte fréquentation donc au sein des stands du marché de Noel et dans les arrêts de tram, il y a plus de mégots qu’à l’extérieur des stands car la fréquentation y est forte

Tout d’abord, nous avons choisi d’étudier 11 lieux de la Grande Ile de Strasbourg, nous avons décider de recueillir les données dans différents espaces en fonction de leurs utilisations (Arrêt de tram, Stand du marché de Noel, Places, Rue), puis, nous avons voulu comparer ces espaces en fonction de leurs localisations, par exemple, nous avons choisis de comparer les stations de tram Homme de fer et Langstross ainsi que 3 stands du marché de Noel où l’on peut trouver des endroits où l’on peut s’assoir qui sont : la place Broglie, la Terrasse Rohan et la place Gutenberg. Pour les places, nous avons choisit la place de la Cathédrale, la place Kleber, la place des Tripiers, la place de la grande Boucherie, la rue du Marché et la place Gutenberg (extérieur du stand) qui ont des fréquentations plus ou moins importantes. Nous voulions aussi connaître le nombre de mégots pouvant être présent dans une rue, donc nous avons choisi la rue du marché car il y plusieurs bancs dans cette rue. Pour tous ces lieux, nous avons pris la décision d’annoter l’heure car la variation des fréquentations est grande au sein de ces lieux notamment dans les stands du marché Noel, qui sont moins fréquentés le matin qu’en soirée et les stations de trams sont fermés de 11h à 20h durant le marché de Noel mais qui sont très fréquenté en dehors de ces heure-là.

Nos deux hypothèses se basant sur la quantité de mégot présent en un lieu, notre première grille sert à estimer le nombre de mégot dans un espace géographique donné. Nous avons réparti les espaces en fonction du nombre de mégots en quatre classes. Dans la première classe qui est de 0, nous n’avons pas compté de mégots à proximité des endroits où l’on peut s’asseoir. Dans la deuxième, on trouvait au minimum 1 et maximum 4 mégots, la troisième classe compte entre 5 et 15 mégots et la quatrième classe compte plus de 15 mégots. Nous avons choisi ces chiffres car nous considérons qu’à partir de 5 mégots, leurs présences sont visibles dans l’espace et qu’au-delà de 15 mégots, l’espace est « saturé » en mégots. Pour les placer dans ces classes, nous comptons tous les mégots à proximité des endroits où nous pouvons s’assoir et nous divisons le nombre de mégot par le nombre d’endroit où l’on peut s’assoir ce qui va nous créer une moyenne du nombre de mégot présent en un lieu.

[pic 1]

Le nombre de mégot observé peut être biaisé dû à la présence de végétaux, déchets à proximité de ces endroits qui peuvent cacher certains mégots. De plus, on peut trouver des

Heure et lieu

Précisez si station de tram fermé

Présence de mégots

 0           [1 ; 5[        [ 5 ;15]         >15

Heure/Lieu

+ Fermé (si tram)

bouches d’égout à proximité des endroits étudiés où les gens jettent parfois leurs mégots. L’écoulement des eaux de pluies peut aussi transporter les mégots vers les égouts. D’autre part, nous ne prenons pas la fréquence des nettoyages des lieux en compte dans notre étude.

...

Télécharger au format  txt (18.8 Kb)   pdf (339.6 Kb)   docx (1 Mb)  
Voir 11 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com