LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Exposé sur les IST

Dissertation : Exposé sur les IST. Recherche parmi 234 000+ dissertations

Par   •  6 Janvier 2020  •  Dissertation  •  2 537 Mots (11 Pages)  •  33 Vues

Page 1 sur 11

[pic 1][pic 2]

REPUBLIQUE DU BENIN                                                                            **********                                                                                         MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE, DE LA FORMATION TECHNIQUE ET PROFESSIONNELLE                                                      **********                                                                                                    COLLEGE D‘ENSEGNEMENT GENERALE 2 DE GOLO DJIGBE            **********                                                                                                      SVT                                                                                                              **********[pic 3][pic 4]

SECONDE C (2de C)

**********

Groupe n°2 

Thème :

[pic 5]

Membres du groupe :                                                  Nom du professeur :

1- AGOSSA Berel                                                           M. EDJROSSE

2- DJOAKPO Théodore                                                          Ghislain

3- DOSSOU G. R-M Josèph

4- HEKPAZO Joseph

5- MOUSSA O. S. A. Haad

PLAN

INTRODUCTION

I- PRESENTATION DES PROPRIETES DE LA PEAU

1- Propriétés de la peau

2- Propriétés de la membrane plasmique

II- LES SOINS DES GRANDS BRÛLES

1- Greffes de peau

2- Cicatrisation de la peau

CONCLUSION

Références bibliographiques

INTRODUCTION

        Certaines situations telles que les accidents provoquent la destruction d’une grande partie de la peau. Vue l’importance de cette peau pour le fonctionnement physiologique, il est indispensable de penser à sa reconstitution immédiate. C’est dans ce cadre que nous avons souhaité faire des recherches sur les soins des grands brûlés. Pour atteindre notre objectif, nous allons dans un premier cas présenter les propriétés de la peau de la peau et de la membrane plasmique et dans un deuxième cas présenter les greffes de peau et expliquer la cicatrisation de la peau.


I- PRESENTATION DES PROPRIETES DE LA PEAU

1- Propriétés de la peau

        La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle est la première barrière de protection de l’organisme des animaux vertébrés contre le milieu extérieur, mais assure également d’autres fonctions vitales. La spécialité médicale traitant de la peau et de ses affections est la dermatologie. C’est l’organe le plus grand du corps humain : elle représente 16% de son poids total.

 D’un point de vue chimique, la peau comprend en moyenne :

  • 70% d’eau ;
  • 27,5% de protéines ;
  • 2% de matières grasses ;
  • 0,5% de sels minéraux et oligo-éléments.

Elle est constituée de trois couches de tissus à savoir : l’épiderme, la couche superficielle, le derme, couche intermédiaire et enfin l’hypoderme, couche profonde. Par convention, une peau est dite épaisse ou fine suivant l’épaisseur de son épiderme : l’épiderme le plus épais (1,5 mm) est au niveau des paumes et des plantes, le plus fin (0,05 mm) au niveau des paupières.

        La peau est considérée comme un organe car elle remplit différentes fonctions vitales :

  • De protection
  • Du milieu interne contre l’environnement
  • Contre la déshydratation
  • Contre les rayons solaires
  • De perception et de sensibilité, grâce aux nombreuses terminaisons nerveuses qu’elle comporte.
  • Rôle dans le métabolisme général :
  • Régulation thermique par la sudation
  • Synthèse de la vitamine D sous l’action des rayons solaires
  • Rôle social :
  • Caractéristique physique propre à chaque individu
  • Relation entre le psychisme et le système immunitaire de la peau

2- Les propriétés de la membrane plasmique

Toute cellule de monère, de protiste, d’animal, de végétal ou de champignon (cellules eucaryotes et cellules procaryotes) est constituée d’un cytoplasme fluide abritant peu ou de nombreux organites, délimitée par une fine membrane plasmique encore appelée plasmalemme. Cette membrane est constituée d’une double couche de phospholipides où sont insérées des molécules de cholestérol et à la surface de laquelle affleurent des protéines. Les protéines qui traversent la membrane de part en part sont dite transmembranaires.

Les molécules de phospholipides sont constituées d’une tête hydrophile (qui aime l’eau) et d’une queue hydrophobe (qui repousse l’eau). Les deux couches de phospholipides se font face dans la membrane, les têtes dirigées vers l’extérieur et les queues vers l’intérieur. Les têtes hydrophiles sont en contact avec le cytoplasme et le liquide extracellulaire, tandis que les queues hydrophobes empêchent les molécules solubles dans l’eau de traverser la membrane, tout en permettant le passage des molécules liposolubles. La membrane joue donc un rôle essentiel dans la régulation de la composition du cytoplasme et du liquide extracellulaire.

Les protéines membranaires assurent une multitude de fonctions. Les protéines de transport, canaux ou pompes, assurent le passage d’un côté ou de l’autre de la membrane de grosses molécules hydrosolubles comme les sucres et certains acides aminés. Les glycoprotéines, protéines associées à des résidus glucidiques, jouent un rôle dans l’identification de la cellule par le système immunitaire.

Sous la membrane, le cytosquelette, réseau de protéines filamenteuses dont certaines sont contractiles, assurent le maintien de la forme de la cellule et ses mouvements éventuels (certains globules blancs, notamment, sont capables de se déplacer par mouvements amiboïdes).

...

Télécharger au format  txt (13 Kb)   pdf (192.9 Kb)   docx (265.8 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com