LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dossier documentaire Don d’organes et de tissus

Cours : Dossier documentaire Don d’organes et de tissus. Recherche parmi 256 000+ dissertations

Par   •  25 Mars 2021  •  Cours  •  2 704 Mots (11 Pages)  •  24 Vues

Page 1 sur 11

[pic 1][pic 2]Institut de Formation en Soins Infirmiers[pic 3][pic 4].[pic 5]

GH Artois Ternois

Groupe réseau : whats’app                                       Numéro d’anonymat : 2. 190

Dossier documentaire Don d’organes et de tissus


Grain pédagogique n°1:

Construire ses connaissances sur le don d’organes et de tissus

QUOI : Le contexte scientifiques et épidémiologiques du don d’Organes et de tissus

A des fins de transplantation, les organes comme le rein, le foie, les poumons, le cœur, le pancréas et des parties d’intestins peuvent être prélevés ainsi que des tissus comme la cornée(fines membranes situées à la surface des yeux), la peau, les artères, les veines, les os, les valves cardiaques, tendons et les ligaments.

Il existe une différence entre la transplantation et le greffe, la première est réalisée avec une anastomose chirurgicale des vaisseaux sanguins nourriciers et/ou fonctionnels, alors que la seconde est vasculaire. Plusieurs type de greffe existe tel que :

  • L’autogreffe : le donneur et le receveur sont la même personne.
  • L’allogreffe : le receveur reçoit le greffon provenant d’un donneur familial ou non apparenté.
  • L’isogreffe : le greffon appartient au jumeau monozygote du receveur, cas rarissime.
  • Xénogreffe : le donneur est d'une espèce différente mais proche génétiquement du receveur.

Certains organes comme les reins peuvent être prélevés sur un donneurs vivant mais dans 90% des cas les organes sont prélevés sur des donneurs décédés. Les tissus proviennent des banques de tissus, et sont conservés dans de l’azote liquide à -196°C. Ces banques de tissus peuvent être hébergées dans les hôpitaux ou bien mises en place par d’autres types d’établissements, comme l’Établissement Français du Sang.

L'OMS estime à environ 90 000 le nombre de dons d'organes qui sont effectués chaque année dans le monde. Environ 66 000 transplantations de reins, 21 000 transplantations de foie et de 6000 transplantations cardiaques sont effectuées annuellement au niveau mondial. En France, près de 6000 greffes d’organes par an sont effectuées.

Avec un donneur, on peut greffer au moins sept personnes puisque l'on peut faire un poumon par receveur, le cœur, le foie peut être séparé en deux, on peut aussi donner les deux reins, le pancréas et plus rarement de l'intestin.

En France, le don d'organes et de tissus est régi par les lois de bioéthique. Les trois grands principes sont le consentement présumé, la gratuité du don et l’anonymat entre le donneur et le receveur :

  • Principe du « consentement présumé » : en France, la loi indique que nous sommes tous donneurs d’organes et de tissus, sauf si nous avons exprimé de notre vivant notre refus de donner (soit en informant ses proches, soit en s’inscrivant sur le registre national des refus).
  • Gratuité : le don d’organes est un acte de générosité et de solidarité entièrement gratuit. La loi interdit toute rémunération en contrepartie de ce don.
  • Anonymat : le nom du donneur ne peut être communiqué au receveur, et réciproquement. La famille du donneur peut cependant être informée des organes et tissus prélevés ainsi que du résultat des greffes, si elle le demande.

QUI : Les conditions pour être donneur d’organes ou de tissus

La loi française prévoit qu'après sa mort, toute personne majeure est considérée comme consentante à donner ses organes si elle n'a pas clairement manifesté son refus.

Toutes les personnes décédées en état de mort cérébrale, ou suite à un arrêt cardiaque, dans une unité de soins intensifs d’un hôpital peuvent faire un don d’organes. Chez les patients guéris, un don d’organes est à nouveau possible après cinq ans sans récidive.

Il n’existe en effet pas d’âge limite pour être donneur. Le critère décisif est l’état des différents organes.

Un enfant peut également donner ses organes, qui seront en priorité attribués à d’autres enfants. Seuls les nouveau-nés (de moins de 28 jours) constituent une exception. Toute personne de plus de 16 ans peut remplir une carte de donneur ou s'inscrire au Registre national du don d’organes. Si une personne de moins de 16 ans décède, la décision d‘un prélèvement revient à ses représentants légaux.

Il existe trois types de donneurs d’organes :

  • Les donneurs en état de mort cérébrale
  • Les donneurs décédés après un arrêt cardiaque ainsi que les donneurs vivants

Très peu de maladies sont des contre indications au don d’organes et de tissus,  mais une maladie peut contre-indiquer un organe particulier. Les médecins évaluent les organes et les tissus pour s’assurer qu’ils peuvent être greffés. Le prélèvement peut être envisagé même sur certains donneurs sous traitement médical, ou qui ont des antécédents médicaux lourds. Il est donc possible de donner un organe ou un tissu si vous avez une maladie grave, à condition de remplir les critères.

L'orientation sexuelle ne constitue en aucun cas un critère de sélection pour le don d'organes et de tissus. En cas de décès, l'équipe médicale en charge du donneur pratiquera les examens nécessaires à l’évaluation, au cas par cas, des organes et tissus pour s'assurer de la faisabilité du prélèvement.

COMMENT : Les principes encadrant le don d’organes ou de tissus

La loi indique que nous sommes tous présumés donneurs, sauf si nous avons exprimé de notre vivant notre refus d’être prélevé.

Il n’est donc pas nécessaire d’indiquer sa volonté d’être donneur. Cependant, il est important d'échanger avec ses proches. Le principal moyen pour s’opposer au prélèvement d’organes et de tissus après la mort est de s’inscrire sur le registre national des refus géré par l'Agence de la biomédecine. Si vous n’êtes pas inscrit sur le registre national des refus, c’est vers la famille que les équipes médicales se tourneront au moment du décès. Il est aussi possible de faire valoir le refus par écrit et donner le document daté et signé à un proche.

...

Télécharger au format  txt (17.8 Kb)   pdf (199.2 Kb)   docx (663.3 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com