LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dissertation sur la condition physique

Étude de cas : Dissertation sur la condition physique. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  6 Avril 2017  •  Étude de cas  •  1 192 Mots (5 Pages)  •  295 Vues

Page 1 sur 5

David René

Exploration Sportive

109-136-30, gr. Merc. 10h

Travail de session

Travail présenté à

M. Sébastien Giguère

Département d’éducation physique

Cégep Limoilou

Le 22 février 2017


Profil de ma condition physique

[pic 1][pic 2][pic 3][pic 4][pic 5][pic 6][pic 7][pic 8][pic 9]

5[pic 10][pic 11]

4[pic 12][pic 13]

3

 [pic 14][pic 15]

2[pic 16][pic 17]

1[pic 18][pic 19]

        [pic 20][pic 21][pic 22][pic 23][pic 24][pic 25][pic 26][pic 27]

Cardiovasculaire

Léger navette 20 m

Composition corporelle (IMC, Ct, % gras)

Tableau 1

(5 poids santé)

Test redressements assis

Tableau 2

Test planche abdominale

Tableau 3

Test de pompes

Tableau 4

Test de la chaise

Tableau 5

Flexion du tronc

Tableau 6

Flexibilité d’épaules

Tableau 7

  1. En utilisant le document remis par votre enseignant pour réaliser les tests de la condition physique, évaluez votre condition physique par écrit.

Mes différentes forces sont le test des pompes (push-ups), la flexibilité du tronc et des épaules, le test de la chaise et ma composition corporelle, où j’ai obtenu une cote de « Très élevée » ou l’équivalent du poids santé. De plus, lors du test cardiovasculaire de la navette de 20m (le test du beep), j’ai obtenu la cote satisfaisante de « Élevée ». En d’autres mots, mon endurance musculaire dynamique, représentée par le test des pompes, mon endurance musculaire statique, représentée par le test de la chaise au mur (endurance isométrique), mon endurance anaérobique, elle représentée par le test de la navette, mon équilibre énergétique, représentée par ma composition corporelle et finalement ma flexibilité qui elle est représentée par les tests de flexibilité du tronc et des épaules sont tous des déterminants de ma santé qui sont satisfaisants ou même plus que satisfaisant et qu’il faut que je maintienne.

Par contre, mes deux grandes faiblesses, pour ce qui est des exercices de l’évaluation de la condition physique, sont le test des redressements assis, où j’ai obtenu une cote de « Faible » en faisant au total 41 redressements assis, et le test de la planche abdominale, où j’ai tenu pendant 90 secondes. Les résultats de ces tests démontrent que mon endurance statique et dynamique au niveau de mes muscles centraux (abdominaux) sont mes deux points faibles

À l’âge de 17 ans, il me faut améliorer ces capacités pour pouvoir garder un corps sain. En effet, les muscles abdominaux sont la base de la plupart des mouvements : ils servent à maintenir la posture et l’équilibre. Les muscles abdominaux sont divisés en plusieurs parties, dont les muscles responsables du travail en force : le grand droit (« six pack ») et les oblique, et les muscles plus profond responsable du travail en précision et en équilibre tels que le transverse (Université de Sherbrooke, (s.d.), par. 2). Les muscles centraux sont responsables du maintien et du bon fonctionnement des organes digestifs et ainsi donnent une meilleure silhouette et une meilleure digestion. En effet, les abdominaux font une sorte de massage des organes qui entraine leur stimulation et favorise ainsi leur bon fonctionnement. Donc, le mauvais fonctionnement de ces muscles peut, à court terme, entrainer de la difficulté à digérer ainsi qu’un manque de tonus au niveau du ventre (Institut de recherche du bien-être de la médecine et du sport santé, 2007, par. 4). À long terme, une difficulté à faire tout exercice impliquant une bonne posture et un manque d’équilibre (à l’extrême) peuvent survenir. De plus, les abdominaux participent à la respiration. Avoir de mauvais muscles centraux veut aussi dire difficulté à bien respirer lors de la pratique de sport : lors de l’expiration, les « abdos » participent grandement à la remontée du diaphragme (Institut de recherche du bien-être de la médecine et du sport santé, 2007, par. 6). Enfin, une endurance et une vigueur faible des muscles centraux indique une possibilité de problème de posture, d’équilibre et de problème respiratoire lors de la pratique de sports.

  1. Quels sont les deux exercices les plus faibles? À quel(s) déterminants(s) de la condition physique sont associés les points à améliorer?

Mes deux exercices les plus faibles sont les redressements assis et le test de la planche. Ceux-ci sont respectivement attribués à l’endurance dynamique et l’endurance statique de mes muscles centraux (abdominaux).

  1. Vous devez vous fixer deux objectifs SMART, dont l’atteinte sera pour la 10e semaine de cours, un pour chaque exercice à améliorer. (Les 2 plus faibles)

Objectif SMART #1 :

D’ici la semaine 10 de ce cours, je veux atteindre 60 redressements assis et plus avant de n’être plus capable pour ainsi augmenter mon endurance dynamique de mes muscles abdominaux. J’atteindrai cet objectif en faisant 2 séries de redressements assis jusqu’à épuisement, séparé par 2 minutes de repos, cela 3 fois par semaine (lundi, mercredi et jeudi), sachant que je fais, en ce moment, seulement 41 redressements assis avant d’être incapable d’en faire plus.

...

Télécharger au format  txt (8.4 Kb)   pdf (198.7 Kb)   docx (20.8 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com