LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Virginie Spies Note De Lecture

Commentaires Composés : Virginie Spies Note De Lecture. Recherche parmi 296 000+ dissertations

Par   •  2 Avril 2014  •  1 090 Mots (5 Pages)  •  796 Vues

Page 1 sur 5

Fiche de lecture

La télévision dans le miroir (théorie, histoire et analyse des émissions réflexives), Virginie SPIES, L'Harmattan, 2004

"télévision toujours plus encline à parler d'elle-même" p 17 "pour être qualifiée d'émission réflexive, une émission doit prendre pour objet la télévision sous quelque angle que ce soit". p 18 PARTIE I : L'ENONCIATION "Les émissions de télévision qui parlent de télévision occupent une part assez considérable de la programmation télévisuelle. On les regarde souvent, on en parle parfois et on écrit même dessus en observant ce phénomène de différentes manières et sous diverses approches". p 21 "La racine commune aux mises en abîme est la notion de réflexivité. Ainsi, "une réflexion est un énoncé qui renvoi à l'énoncé, à l'énonciation ou au code du récit"." p 31 Les modes d'énonciation télévisuelle p 116 Il est possible de relever trois modes d'énonciations à la télévision que sont : - le mode authentifiant : il regroupe les émissions tenant de vraies assertions sur le monde et nous donnant des informations qui en améliorent la connaissance. Ce sont les programmes informatifs ainsi que les retransmissions en direct. Ce mode adopte les règles de l'assertion selon Searle (l'auteur de cette assertion répond non seulement de la vérité de la proposition, mais doit également être en mesure d'en fournir les preuves). - Le mode fictif : ce mode ne s'appuie pas sur la vérité du discours, mais sur "la cohérence de l'univers créé avec les postulats et les propriétés qui le fondent" - le mode ludique : il s'agit d'un niveau intermédiaire, dans lesquels le monde constitué obéit à ses propres règles et codes. On retrouve ici les divertissements, les spectacles joués. Ici, règles du jeu et rituels ordonnent le déroulement du temps. Les effets perlocutoires guident l'émission. Le premier mode relèverait d'un "pour de vrai", le mode fictif d'un "pour de faux" et le mode ludique d'un "pour de rire". Triangle de JOST dans "Quand y a-t-il énonciation télévisuelle". "une émission omnibus peut juxtaposer le ludique, l'informatif et le fictif", c'est le cas de l'émission les Guignols de l'info de Canal +, qui elle même fait partie de l'émission omnibus Nulle Part Ailleurs. PARTIE II : LA REFLEXIVITE TELEVISUELLE Une émission réflexive reste en premier lieu une émission de télévision. Il s'agit cependant d'une émission qui prend pour thème la télévision. S'il est possible de rencontrer des éléments de réflexivité à l'intérieur d'un grand nombre de programmes, il n'en demeure pas moins que pour être qualifiée d'émission réflexive, une émission doit prendre pour objet la télévision sous quelque angle que ce soit. … Une émission réflexive est donc une émission de télévision dont l'objet principal de discours est la télévision. p 145 A quel moment la télévision a-t-elle commencé à parler d'elle meme et de quelle manière ? Peut on répertorier de grandes tendances, et lesquelles ? Y a-t-il plusieurs formes de réflexivité et quelles sont elles ? arrêt page 203 CONCLUSION

En cherchant à savoir "qui parle" on constate dans les émissions réflexives une certaine évolution historique que nous avons déjà pressenti dans les chapitres précédents. s'il s'agissait hier de donner la parole aux responsables de l'ORTF, ce sont désormais les journalistes

...

Télécharger au format  txt (6.9 Kb)   pdf (90.7 Kb)   docx (10.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com