LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Psychologie de l’adolescent

Compte Rendu : Psychologie de l’adolescent. Recherche parmi 275 000+ dissertations

Par   •  7 Janvier 2013  •  1 685 Mots (7 Pages)  •  1 089 Vues

Page 1 sur 7

Psychologie de l’adolescent

Généralités

Concept d’adolescence est assez récent, dans les sociétés primitives il n’y a pas d’adolescence mais un passage de l’enfant à l’homme (rite de passage notamment en Afrique) rite très intéressant à voir parfois risque vital lors du rite. De nos jour cette étape (adolescence) est vue comme une phase du dvlpmnt physique, psychique et affectif, parfois on observe un décalage Age(puberté)-adolescence, adolescence est une période de crise au cours de laquelle il y a de nombreux changement qui ont lieux. Il ne faut pas oublié que c’est une étape difficile pour l’individu notamment à cause des transformations corporelles (change son image de soi, rapport sociaux) adolescent est une adulte en devenir qui doit s’inscrire dans un milieux social ( pour son futur professionnel) processus plus ou moins long qui oblige l’enfant a de nbreux remaniement psychologique pour rentrer dans la vie d’adulte, conflit qui vont émerger, conflit avec lui-même, avec les autres, qui dit conflit dit souffrance parce que il y a des modification profondes ( physique, sexuelles etc.).

L’adolescence => physiologie, elle permet de mettre en liens l’adolescence et les changements physique du a la puberté. (Puberté cher la fille, débute deux ans avant les premières règles que les premiers changements physiologiques s’observent a priori début des règles marque la fin de la puberté, symboliquement les règles vont marquer un nouveau statut (plus de responsabilités, relation avec le sexe opposé. Puberté chez le garçon c’est de douze treize ans jusqu’à 16 18 ans, plus les changements physiologique sont précoces plus ils se voient « virils, fort etc. » le petit garçon devient un homme, cela reste compliquer)

=>aspect sociologique, au niveau social elle a beaucoup d’enjeux (indépendance, autonomie etc.) l’enfant est bcp centré sur l’environnement familiale alors qu’on peut observer une séparation à l’adolescence, il va se développer en dehors du domaine familiale, il va être confronté à la réalité des choses. Le souci c’est que suivant la personnalité, au lieu d’être structurante l’adolescence peut être totalement l’inverse. Grande importance aussi des groupes, s’intègre dans un groupe, car phénomène protecteur. (Gnrlment mal vu des adultes, car phénomène d’amplification)

=> Psychodynamique, travail de séparation qui s’amorce pour devenir adulte l’enfant doit renoncer à ses parents, réactivation du complexe d’œdipe qui va se résoudre (passe de l’amour parentaux à des objets d’amour extérieure). Conflit qui entraine le besoin d’aménager des complexe de défense =trouble de l’adolescence qui ne sont pas pathologique (il ne faut pas que cela soit trop important il ne faut pas qu’ils s’installent car ils peuvent entraver son développement) parle des troubles alimentaires qui peuvent prendre une ampleur démesurer.

Mécanisme de défense qui peuvent se mettre en place => intellectualisation ; ascétisme (vie sans grand plaisir/ spartiate) ; mégalomanie ; passage à l’acte ; adhésion au groupe. Adolescence travail de construction subjective (elle vient tout redérangé ce qui vulnérabilise le sujet, donc ils peuvent décompenser (dépression, scysophrenie etc.).

Adolescence phase de vulnérabilisation du sujet (conflit, sexualité, séparation etc.) rapport à l’adulte qui va changer, rupture brutale (filles qui deviennent mamans très tôt). L’adolescence va réactiver des choses pour les parents aussi, (ravivent les conflits chez les parents, répétitions etc.). Porte salvatrice aussi (rompre avec une enfance douloureuse).

L’adolescence face à son corps

L’adolescence modifie le rapport à son corps, l’individu est maladroit face à son corps, il a une gêne dans sa relation à son corps, schéma corporel bouleversé. Il va devoir se familiarisé avec son nouveau corps (miroir qui renvoi image permet de prendre des repères plus facilement) il doit surveiller et être attentif à ses changements, regard à l’autre qui va avoir un rapport très importants. Appropriation de son image, je vis aussi dans le regard des autres. Sur le plan symbolique, les changements marquent le passage autoérotique au passage du rapport hétéro/bi érotique. Symptôme du à l’adolescence sont symboliquement la marque d’une souffrance morale. Les troubles physiques du a la façon de contenir les angoisses etc. de l’ado. Ses plaintes sont un appel à l’autre. Dismorphophobie qui prend différente ampleurs, l’ado se concentre sur une partie de son corps qu’il trouve « hors norme » et cela peut entrainer un isolement, des dépressions, de pathologies telles que l'anorexie

L’adolescence et réorganisation des liens familiaux

Contrat passé entre les deux individus, fugace.

Liens parental est différents du lien dans le couple, c’est l’arrive d’un enfant qui marque la « naissance d’une famille ». L’obj de la famille est de transmettre des valeurs, d’assister

...

Télécharger au format  txt (10.4 Kb)   pdf (111.2 Kb)   docx (12 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com