LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse Pratique: la réfection du pansement au niveau de l'amputation du pied droit

Recherche de Documents : Analyse Pratique: la réfection du pansement au niveau de l'amputation du pied droit. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  16 Septembre 2013  •  576 Mots (3 Pages)  •  2 418 Vues

Page 1 sur 3

Analyse de la pratique

Lieu : en service de soins de suites et de réadaptation dans la chambre seule de Mr S.

Situation ou activité vue et réalisé :

Mr S, 92 ans est hospitalisé depuis le 25/10/2012 dans le service suite à une ischémie aiguë du membre inférieur droit. Il y a eu revascularisation mais nécessiter d'amputer l'avant pied droit avec préservation de la valve plantaire. Il a été prescrit par le médecin la réfection du pansement au niveau de l'amputation tous les 2 jours.

L'infirmière prépare d'abord son chariot à pansement, elle installe confortablement le patient dans son lit et met le lit à sa hauteur. A l'aide de gant non stérile elle enleve le bandage et les pansements présents sur l'amputation. Elle enlevé les gants et se désinfecte les mains avec un gel hydroalcoolique.Elle réalise ensuite une désinfection en quatre temps béta de l'amputation à l'aide d'un champ stérile qui est composé d'une pince (qui reste sur le champs stérile), d'un ciseau (qui va au patient) et de boule de compresse. En premier temps avec de la bétadine rouge mélanger à de l'eau stérile on savonne la plaie. En deuxième temps avec de l'eau stérile on nettoie la plaie. En troisième temps on sèche la plaie avec des compresses sèches et pour finir on met de la Bétadine jaune (antiseptique). On introduit ensuite une mèche iodoformée sur l'amputation ouverte (le mèche à un rôle absorbant et protecteur de la plaie) on dépose ensuite de l'urgotul qui est un pansement qui contient un gel qui permet une meilleur cicatrisation de la plaie et un retrait indolore, elle ajoute ensuite deux compresse pour maintenir l'urgotull. L'infirmière met ensuite par dessus un pansement americain (pansement hydrophile qui a un excellent pouvoir d'absorption) et pour finir une bande afin de maintenir en place les différentes étapes du pansement.

Observation et étonnements : L'infirmière me demande d'observer l'état de la cicatrisation je ne constate aucun odeur pouvant traduire une infection, aucune accumulation de fibrine empêchant la cicatrisation ,la plaie paraît saine.Ce qui m'a étonné dans la réfection de ce pansement c'est la présence de sang au niveau de l'amputation ouverte lorsque l'infirmière procèdait au nettoyage de la plaie. Et pourquoi utiliser un protocole béta sur une amputation datant de plus de 3 mois et ayant très bien cicatrisée.

Difficultés et points à approfondir : L'infirmière m'explique que c'est très bon signe qu'il y est présence de sang au niveau de l'amputation cela montre une bonne vascularisation des vaisseaux au niveau de l'amputation et que cela permet donc une bonne cicatrication de la plaie. Elle m'explique également que le protocole béta est important dans ce cas car c'est une amputation ouverte qui est à grand risque infectieux dû à la présence de l'os sous la peau.

Dans cette situation la difficulté et de réussir le pansement dans le respect des règles d'hygiènes (gamme béta bien réalisé,

...

Télécharger au format  txt (3.2 Kb)   pdf (54.7 Kb)   docx (8.9 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com